Déstockage #22 : des masques, des masques et encore des masques !

Au début du confinement, je regardais de loin la confection de masques, au milieu de la polémique : utile /pas utile / dangereux.

Et puis finalement j’ai proposé à ma voisine infirmière si elle en avait besoin. Ce n’était pas le cas dans un premier temps, mais quelques jours après elle m’a demandé si j’étais toujours d’accord d’en faire, pour un de ses patients j’imagine, qui dirige un petit supermarché.

J’ai cherché des infos et je me suis référée au long article de Couture et paillettes à ce sujet, et j’ai suivi son tuto.

J’ai pris des tissus 100% coton.

Une fois que j’ai fini les 30 masques (tous pareils), je me suis inscrite sur le groupe « Sauve ton soignant » sur Instagram et j’ai été contactée par une aide-soignante d’un EPHAD à côté de chez moi, et j’ai fait ce coup-ci 51 masques jusqu’ici.

Autant dire que j’ai bien déstocké pour les 81 masques, en tissu (des chûtes et des grands coupons!) mais surtout en élastique. J’ai commencé par les plus fins, puis heureusement que j’avais un rouleau de 20 m environ (25 m à la base) d’un élastique de 2.5 cm de large, que j’ai du coup coupé en 3 (après essai, ça ne semble pas bouger !).

Pour varier les plaisirs et éviter lassitude et fatigue (être debout longtemps sans presque bouger ou restée concentrée sur la machine me demande plus d’énergie que sans SEP) et rentabiliser le temps, j’ai fait par série de 5-10 masques : coupage de l’extérieur, puis de l’intérieur (2 pièces), surjeteuse, couper les fils, puis machine à coudre, mettre les élastiques (ça c’est mon chéri le soir..), coudre les élastiques, couper les derniers fils et tourner les élastiques pour que la couture soit cachée. Ca fait pas mal d’étapes ! Et ça m’a permis de ne pas penser, en plus de me rendre utile (ce qui était quand même ma première préoccupation !).

J’ai transmis avec les conseils d’utilisation (lavage, maximum 3h, rajouter un filtre…). Je précise que je n’ai rien demandé en échange (même si j’ai eu..et que ça me gêne plus qu’autre chose), mon seul but est de rendre service et de mettre à profit ce temps libre et les capacités dont je dispose (je précise car certains en profitent pour vendre des masques à des prix surprenants).

Et vous, masque ou pas masque ?

Bonne journée

ps : les recommandations de l’AFNOR sont sorties après que j’ai fini, si je dois en faire d’autres, je changerai de forme.

Des housses pour mes machines à coudre

J’ai la très grande chance d’être confinée dans une grande maison avec jardin à la campagne, avec seulement Petite (qui est en grande section, donc travail limité) – les grandes étant chez leur père (c’était pas prémédité!) et sans télétravail possible (pareil pour mon chéri), du coup je mets les choses à plat. Hier j’ai enfin fini l’article sur notre voyage en Croatie et fait du tri dans mes boites mails.

Puis fait un peu de couture : raccommoder la serviette que mon chéri a malencontreusement coupé (sur 5-6 cm 2 fois) avec son couteau eu à Noël lors des dernières vacances (oui celles de Noël…). Quand même, la serviette vient de chez mes grand-parents, elle n’allait pas finir en chiffon ! (et puis c’est la serviette préférée de Petite). Donc je me suis enfin servie du point raccommodage de ma machine à coudre.

Et aussi pris le temps de reprendre l’encolure de mon sweat Jeannette (je réaliste que je fais une belle transition sans le vouloir, puisque ma grand-mère s’appelait Jeanne 😉 ). Cela fait un peu plus d’un an que je l’avais cousu et je le portais mais je trouvais qu’il montait trop haut. J’ai décousu la partie devant du bord cote et j’ai coupé le tissu de 1,5-2 cm au milieu devant en diminuant au fur et à mesure que j’arrivais aux épaules, puis j’ai re-surjeté le bord cote et fait la surpiqure. Là aussi ça a été très rapide (même de découdre, c’était ch… mais pas une longue distance !).

Ce matin je me suis réveillée avec l’envie de coudre enfin la housse pour ma surjeteuse ! Y a des envies comme ça 😀

Ca fait des mois que j’ai le tissu, je ne sais plus quand exactement mais il me semble bien que j’avais fait la housse pendant un cours de piano de Moyenne (c’est dans la salle en face de mon cours de couture, ça tombe bien), donc c’était probablement à l’automne dernier puisqu’elle a commencé en septembre.

Pour fêter le Printemps, je me suis dit que c’était une bonne idée de décorer mes machines, avec ce tissu fleuri. Il s’agit d’un molleton de Self Tissu.

La couture est simple : un rectangle dont la hauteur prend en compte aussi une largeur (donc 2 hauteurs de la machine + une largeur), cousu endroit contre endroit en était plié en deux, puis faire un couture perpendiculaire à la hauteur de la machine – ça forme un triangle à couper). Et j’ai mis du biais pour finir.

Pour la machine à coudre, comme je la transporte régulièrement : j’ai ai une poche pour mettre la pédale et le fil et j’ai ouvert sur le dessus pour pouvoir attraper la poignée. Celle-ci donc était faite depuis quelques temps mais il fallait reprendre la couture du biais sur l’envers à quelques endroits et la poche aussi, car on voyait le molleton.

Comme je ne pouvais décemment pas vous montrer de jolies housses dans un atelier pas tout à fait rangé (en fait sur la table ça allait à peu près mais pas dans le placard) : j’ai tout rangé !

Même la petite tablette où j’ai tout ce qu’il faut pour coudre et où j’avais des trucs en plus qui tombait régulièrement (genre une boite pleine de petites choses…). Et j’ai aussi réorganisé le placard que je partage avec Petite et Monsieur. Je n’ai pas pris de photo avant mais pour vous donner une idée, ça débordait de partout, les 2 étagères étaient partagées entre elle et moi, et ses jeux (enfin les activités créatives ici…elle a de quoi faire!) étaient rangés n’importe comment. Maintenant chacune son étagère (Monsieur est en dessous) : les jeux de la miss, la Silhouette Portrait et ce qui avec, le bord cote et les en-cours couture, et la laine tout en haut). Et j’ai surtout enlevé un gros tas de tissu qui attendait son tour ici, en vain. Je n’ai gardé que quelques projets déjà commencés ou très rapides… à faire avant tout autre chose.

Maintenant je vais pouvoir être plus efficace quand je m’y mettrai. Allez j’y retourne, car je n’ai pas fini le tri..Mais ça fait du bien d’avancer et d’arrêter de se dire « il faut que je fasse ci ou ça.. ». Et puis j’ai Pilate, car la prof ne nous a pas oublié et nous a enregistré un cours !

Et vous le Printemps, ça vous donne envie de ranger ?

Déstockage #20 : sacs, mouchoirs…

Fin décembre, j’ai raté l’opportunité de vous montrer ce gros déstockage, n’ayant pas pris le temps d’écrire l’article à temps ! Ca fait un mois que j’y pense et je m’y mets enfin la veille (ça aurait pu être le jour même !), parce que je trouvais dommage de vous montrer tout ça en dehors d’un article spécial déstockage (ça change tout, hein ? :-D).

Début décembre, il y avait le marché de Noël de l’école d’une part, et d’autre part, Moyenne avait décidé avec quelques amis de gâter ses professeurs. En effet, elles avaient décidé de faire des cookies et des petits sacs pour les mettre dedans et les offrir aux professeurs et surveillants. Moyenne était l’équipe Petit sac à elle toute seule !

J’ai trouvé l’idée très sympa alors j’ai bien sur fourni les tissus, et un peu d’aide, mais elle a quasiment tout fait toute seule ! On a repris mon tuto de sac à vrac car c’est celui que je trouvais le plus rapide pour le travail à la chaine (25 sacs je crois)!

Niveau tissu, j’ai cherché dans mon stock des tissus qui fassent un peu Noël : des étoiles ! Et puis, j’ai réutilisé le tissu Pingouin, de la robe de grossesse que ma mère m’avait fait il y a 18 ans 😮 Il attendait son tour et je crois que là c’était parfait ! Merci Maman !

De mon côté, pour le marché de Noël de l’école, j’ai varié les plaisirs ! Avec quelques autres mamans, nous avons cousu des paniers à lingettes, avec les lingettes assorties (tout au fonds donc), et ça a bien plu !

Puis j’ai fait des sacs à baguettes, en suivant le tuto de Créadixdoigts, qui est très simple à suivre. En revanche, c’est un sac à baguette « normale ». Les Traditions passent mais juste…et comme j’avais coupé tous mes tissus avant d’essayer…je n’ai pas modifié ! Mais je le ferai pour le prochain coup.

Des petits sacs à vrac, avec des bouts de tissus qui me restaient ça a bien plu aussi 😉

Et pour continuer dans le zéro déchet, des pochettes à mouchoirs (qui sont toutes parties!) et les mouchoirs qui vont avec. Et là je ne sais plus quel tuto j’ai suivi..j’ai fait un mix de plusieurs 😉 Mais c’est parfait pour utiliser les petites chutes de tissu (il faut des rectangles de 15 * 12 cm je crois) et de biais ! Il va d’ailleurs falloir que je rachète du biais car entre les hottes de Noël et ça, mon stock a bien diminué !

Tout ça a été fait dans des chûtes de tissu, des vieux draps, chemises… ou des morceaux de tissus un peu plus grand mais dans mon stock depuis longtemps ! J’avais aussi ressorti le reste des pochettes Origami de l’année dernière.

Les profs de Moyenne ont été touchés par leur cadeau et les maîtresses de l’école de bonnes clientes pour moi (mais pas qu’elles 😉 ). Y a plus qu’à recommencer l’année prochaine, en ce qui me concerne…. peut être que j’arriverai à m’y mettre avant fin novembre ? 😉 (on est encore en janvier, ça marche toujours pour les résolutions !).

Bonne journée !

Cadeaux de naissance cousus

Mon petit cousin, celui dont je me souviens de la naissance, enfin de l’annonce de sa naissance, est devenu papa en novembre. Vous en conviendrez, il n’a plus rien d’un petit (ça fait bien longtemps qu’il est plus grand que moi d’ailleurs !). Je viens juste de récupérer les photos… non pas que je ne les avais pas prises avant d’offrir le cadeau, mais mon chéri les a effacé, dans un excès de zèle, avant même que je ne les télécharge…

J’avais tricoté, pour le compte de sa grand-mère, un cocon de naissance. Mais il fallait un cadeau de ma part aussi, enfin il fallait, je souhaitais !

Quand j’ai cousu la combinaison doudou de Petite, je me suis dit que j’utiliserai le reste de tissu pour faire un doudou. Comme c’était pour un tout-petit, je ne voulais pas de rembourrage (on ne sait jamais) : j’ai donc choisi de faire un doudou plat.

J’ai testé en faisant un doudou pour Petite (un de plus…), qui l’a adopté avec grand plaisir !

Ma machine déconne niveau broderie… du coup, ça fait un bord blanc et quand ça n’est pas large, ça reste carrément tout blanc (du fil de la canette) – le prénom est censé être multicolore brillant ! J’ai appelé le réparateur… il la gardera 6 semaines 😮 ça va être dur de m’en séparer si longtemps !

J’ai réussi, en tenant le fil à la main (hyper pratique) à avoir quelque chose de correct pour Miss Juliette. Et j’ai aussi élargi un peu les oreilles.

Comme je voulais aussi quelque chose d’utile (le doudou c’était que pour mon plaisir !), j’ai fait une vingtaine de lingettes lavables. Je venais d’en faire une cinquantaine pour le marché de Noël de l’école (article demain à ce sujet !), j’étais lancée 😀

Le tissu chouette vient de mon stock et a déjà servi entre autre, pour une doublure de sac à langer, le blanc est du bambou de Rascol. Niveau doudou, c’est du Minkee de Rascol toujours et le visage d’Embrodery Library.

Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaitez une bonne fin de mercredi et d’aller finir de nettoyer la cuisine (grand nettoyage…) avant d’aller tenir ma permanence à la bibliothèque (et d’essayer de ne pas prendre trop de livres !).

Calendrier de l’Avent à 6 mains !

Oui carrément à 6 mains car Petite m’a aidé pour la couture des pochettes et a aidé son papa (pour visser à la fois les différentes parties de bois ensemble et les vis « crochet ») !

Cette année, j’ai eu envie de refaire un calendrier, même si les filles en avaient déjà un chacune : pour les grandes et pour Petite. Vous me direz ce n’est plus durable, si j’en refais un régulièrement, mais les premiers sont au grenier et resserviront sans aucun doute !

La différence c’est que c’est un calendrier familial : j’ai rempli les pochettes en fonction de quand Grande serait là où pas (Moyenne c’est tout le temps, même si elle est absente un weekend sur deux) et surtout en fonction des goûts de chacun.

J’ai demandé à mon chéri de me fabriquer un arbre.. il a utilisé de vieilles portes centenaires, découpées vissées sur un support qu’il avait.

Les petites pochettes ont été achetées en panneau chez Sur un fil.

Pour les remplir, j’avais envie de zéro déchet, bien sûr, mais pas facile… D’autant que je n’ai pas pris le temps de laver les tissus avant de coudre, donc pas possible de mettre des chocolat sans papiers. Du coup, je suis restée sur des valeurs sûres 😱 : un Kinder surprise ou petits nounours équitable pour Petite, un trombone Harry Potter (y en a 6 dans le mois, comme les Kinder) et des After Eight pour Moyenne (et je sens que ça va parfumer les autres chocolats..), des papillotes pour les 3 grands (des bio fabriquées en France).

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter un joyeux mois de décembre et un bon Avent 😉

ps :vous pouvez voir que les pyjamas d’amour de Monsieur et de Petite sont portés !