Dire merci..

Cela fait quelques temps que cet article me trotte dans la tête, mais il ressort aujourd’hui…non pas à cause de la chaleur mais parce que je suis dépitée par les gens, et que ce manque de savoir vivre de plus en plus présent me chagrine.

Aujourd’hui, j’attendais pour traverser, devant un passage clouté, sur une route passante mais sans plus. La première voiture passe, soit elle n’a peut être pas eu le temps de réagir. La deuxième idem. La troisième accélère carrément et là j’avoue que ça m’a énervé ! C’est le soleil qui tapait trop fort peut être ?

Alors certes, je n’étais qu’une adulte seule, mais même quand je suis avec des enfants et en particuliers Toute Petite, cela arrive très fréquemment…et ça me désespère. Je ne dis pas que je laisse passer tous les piétons que je croise (encore que si, quand je ne suis pas pressée je le fais), mais quand même.. Je ne demande pas que l’on s’arrête illico dès que je m’approche du bord de la route, mais juste que les gens fassent attention aux autres. En fait, ça donne juste envie de traverser n’importe  comment (comme font beaucoup remarquez)…mais dans ce cas, c’est le piéton le c** pas le conducteur 😉 Et puis bon, je ne vais pas risquer ma vie pour ça !

D’ailleurs, dites merci quand on vous laisse passer, parce que ça, ça se perd aussi !!

Quel est le rapport avec le fait de dire merci me direz vous ? Et bien c’est exactement la même chose, ma maman (et mon papa 😉 ) m’ont appris depuis toute petite à dire bonjour, merci, au revoir, laisser passer..et j’apprends la même chose à mes enfants (enfin j’essaie !). Mais visiblement ça n’est pas le cas partout.

Je travaille dans un établissement scolaire et combien de fois, alors qu’on tient la porte aux élèves, ils passent sans même un regard et bien sur sans même un merci. Comme si on était groom finalement ou détecteur de présence automatique.

C’est juste triste en fait, car dire merci, c’est comme un sourire. Ca fait du bien à celui qui le dit, ça fait du bien à celui à qui il est destiné. Et puis, c’est plus agréable, non?

Allez, je ne vais pas vous faire un roman sur l’impolitesse et l’égoïsme des gens (ah de mon temps, c’était pas comme ça 😉 ) car vous avez compris l’idée mais MERCI de m’avoir lu et passez une bonne journée 🙂

merci4

(image : http://bowman-sauze.blogspot.fr/2015/01/merci-beaucoup.html)

Nouveau défi… tendre vers le Zéro déchet

Oui j’adore les défis, j’avoue…je viens de finir le défi que je m’étais lancée : faire nos tenues (des filles et moi) pour le baptême de Toute Petite ce we, mais sans stress. Du boulot, certes, mais j’ai réussi à tout caser sans ne faire que coudre. A la base, j’étais partie pour faire que la tenue de Toute Petite…finalement j’ai fait 9 pièces 😉 Photos dans quelques jours !

Bref, en parallèle de ce défi ponctuel, je me suis plus penchée sur le Zéro déchets. M’intéresser à mon impact environnemental n’est pas nouveau, mais après avoir vu le documentaire Demain, je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse un peu plus…D’autant que mon chéri râle souvent parce que je ne m’occupe pas du jardin ou que je couds trop (mais quand on aime, on ne compte pas :-p ).

J’ai donc remis en question ma façon de vivre mon quotidien, et j’ai décidé de me (nous) donner les moyens de faire mieux.

J’ai profité de mon anniversaire pour me faire offrir 2 livres sur le sujet (car je n’ai trouvé personne pour me les prêter et ils ne sont pas dans « mes » bibliothèques.

  Je vous en parlerai plus précisément prochainement, car j’ai commencé les deux mais fini aucun (mais non je ne m’éparpille pas :-D), mais j’aime beaucoup les lire.

Le constat : suivant les sites, les informations diffèrent un peu mais un français jette entre 350 et 400 kg par an (beaucoup plus si on ajoute les déchets annexes, nécessaires  à fabriquer ce que nous consommons…une dizaine de tonnes).

Nous :

Composition de la famille : 3 enfants de 3 ans, 11 et 14 ans + 2 adultes.

Monsieur a pesé les poubelles ménagères pendant plusieurs semaines (Moyenne l’avait fait aussi dans le cadre scolaire l’année dernière). Verdict : nous jetons 1 kg d’ordures ménagères par semaine, soit 50-55 kg/par an. En comparaison aux 350 kg par an par habitant, nous sommes loin..mais :

  • nous avons 2 composteurs dans le jardin (un pour l’été, au fonds du jardin, un pour l’été plus proche de la maison, qu’on peut atteindre sans se mouiller les pieds).

IMG_2922-001

  • nous recyclons tout ce qui est recyclable : papiers/Cartons/emballages/verre bien sûr, mais tout ce qui est encore utilisable est revendu, donné ou en dernier recours va dans les bennes pour les habits ou à la déchetterie éventuellement.

De ce côté là, je pense que nous sommes bien.

Reste que le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit. La solution réside donc dans la consommation et les achats en particulier.

Je n’ai jamais cherché à avoir le dernier modèle de tel truc ou tel truc, par contre j’ai acheté des trucs inutiles ou dont je ne me ser(vai)s pas. J’avoue 😉 Maintenant je réfléchis plus à mes achats.

IMG_2921

Déjà, vous avez dû remarquer, j’utilise au maximum les tissus que j’ai déjà..et je suis même déjà allée plusieurs fois dans des magasins de tissus, temple de la tentation pour moi 🙂 surtout avec des réductions, sans craquer pour un tissu, certes très joli, mais dont je n’avais pas besoin pour l’instant. Et j’avoue que j’en suis fière !! (il faut bien que je me lance des fleurs, sinon qui le fera ?).

Pour rester dans le thème, cela fait pas mal de temps que je n’ai pas acheté de vêtements pour moi (à part les sous-vêtements et chaussettes quand même), pour les filles : c’est beaucoup de la récupération ou achat en braderie. Moyenne voulait absolument aller faire les courses de Printemps…elle a fait son choix sur des vide-greniers 😉 Cela a certes un avantage financier (mais à la rigueur, je m’en « fous ») mais surtout ça permet d’utiliser des habits déjà produits et donc qui n’ont plus aucun impact sur la planète puisqu’ils ont déjà été portés.

Pour le neuf, c’est moi qui coud 😉 pas autant que je le voudrai mais bon, c’est déjà pas mal. Elles sont toutes quelques pièces faites avec amour par maman 😉

Enfin, cela dit, Toute Petite a un traitement de faveur, car son papa gaga aime bien lui acheter des habits neufs..qui viennent compléter ceux récupérés des grandes soeurs et des cousines.

J’ai aussi fait du tri dans mes placards..et j’encourage les filles à en faire autant. Rien ne sert de garder des choses qu’elles n’aiment pas et ne mettront pas.  Cf « la magie du rangement » de Marie Kondo

IMG_2920

Niveau gros électroménager, on a remplacé les vieux (qui ont été revendus) par des plus efficaces énergiquement, et en particulier, nous avions deux lave-linges (vive les familles recomposées et les choses en double) relativement vieux, maintenant nous en avons un 8 kg A +++ (qui pèse le linge aussi). Je fais donc moins de lessive (par contre je mets plus de temps à les étendre :-p ) aussi. Le lave-vaisselle est plus efficace et programmable.

Dans le domaine, je faisais ma lessive en poudre d’après la recette d’ Herbiotiful, jusqu’à une erreur de commande (j’avais acheté de la lessive pour une association en faisant mes courses en ligne, mais la lessive s’est retrouvée chez moi 😦 donc je m’en sers). J’y reviendrai après mais je vais essayer la lessive liquide.

Je voudrai aussi essayer de faire le produit pour le lave-vaisselle..mais Monsieur a racheté deux grosses boîtes de pastilles. Grrr (il n’est pas encore convaincu par ma démarche, même s’il y a beaucoup de choses qu’il fait dans ce sens).

Pourquoi faire ses produits soit même ? Simplement parce que ça coûte beaucoup moins cher pour au moins le même résultat et qu’il y a beaucoup moins d’emballages. Et ça ne prend pas beaucoup de temps.

Niveau repas, nous faisons beaucoup maison (enfin nous, j’avoue, c’est Monsieur qui s’y colle le plus souvent..) et il y a très peu d’industriels dans la confection des repas. A part les pâtes à pizza/tartes, bouchées à la reine…mais ça n’est pas le cas pour le petit dej et les goûters.

Conclusion :

Désolée c’était un peu long, mais j’avais envie de faire un point sur là où nous en sommes aujourd’hui, pour avoir une point de repère quand je ferai un bilan ! Bravo si vous avez tout lu 😉

Alors voilà les défis que je me lance, sans aucune pression autre que ma volonté de mieux faire. Cela sera fait quand cela sera fait..et même si cela me fait « mal » d’acheter des paquets de gâteaux sur-emballés, je vais faire de mon mieux et ça sera déjà beaucoup.

  • faire les goûter maison.
  • faire les pâtes à tarte/pizza maison.
  • continuer à changer notre façon d’acheter (trop de supermarché encore) et privilégier le vrac (trouver où..).
  • changer notre façon de manger (moins de viande..), donc il faut que je me colle plus aux fourneaux (en général je m’occupe du lavage de Toute Petite pendant que Monsieur prépare le repas).
  • remplacer les produits lavage (shampoing, gel douche..)
  • remplacer les produits de ménage par des produits fait maison et/ou au minimum biologique…ce qui veut dire faire le ménage avec les produits (je suis plus en charge de l’aspirateur et du linge..).
  • un peu de couture (ben oui, vous pensiez que j’allais arrêter ?? 😉 ) : des essuies-tout en tissu, des sacs à pain (pour remplacer le papier), des sacs à légumes (pour remplacer les sacs plastiques)..(il faudra ensuite convaincre mon chéri de les utiliser, car c’est lui qui fait les courses !), des mouchoirs en tissu puis pour plus tard, mais ça commence à faire son chemin, des serviettes hygiéniques lavables pour les filles (pour moi c’est la cup) et des « lingettes » tissu pour le papier toilette…
  • plus participer au potager (j’ai déjà commencé pour cette année !).

IMG_2923

Voilà pour aujourd’hui ! Je n’ai plus qu’à mettre la main à la pâte !

Et vous, vous en êtes où dans la démarche « zéro déchet » : ça vous touche ou vous vous en foutez ?

Les couches écologiques

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des couches écologiques. Il y en avait très peu (pas?) quand les grandes étaient petites, aujourd’hui il y en a pas mal.

Je n’ai jamais trop aimé l’esprit « jetable » des couches, mais honnêtement, je n’ai jamais eu envie de me mettre aux couches lavables. 

Déjà, j’ai changé entre Grande et Moyenne : utilisation des lingettes pour l’une, de cotons pour l’autre (ou des lingettes en déplacement). Pour Toute Petite, ce n’est que du coton. A ma connaissance, sa peau n’a pas vu la couleur d’une lingette (bon je n’en ferai pas une maladie mais je n’en veux plus). Par contre, je ne sais plus si j’utilisais déjà du liniment oléocalcaire (mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux) ou que de l’eau. 

Bref, tout ça pour dire qu’entre le liniment et les couches écologiques, Toute Petite n’a jamais les fesses irritées (à 28 mois à ce jour), et donc je ne peux que recommander (cela dit je ne vais pas mentir, je me souviens de quelques épisodes d’erythème fessier chez les grandes, mais pas du tout de la fréquence ni de la durée, mais il y en a eu, c’est sur). 

J’en ai testé plusieurs, et celles que je préfère c’est les Tidoo  et les Pingo .

 

Les Pingos, on s’en est servi en couche « normale » jusqu’à il y a quelques mois. On les a préféré aux Tidoo pour la texture extérieure, mais on n’a pas eu de problème de fuites ni avec les unes, ni avec les autres.
Elles sont agréables à mettre (niveau élasticité des attaches) et à porter. En tout cas, Toute Petite ne s’en est jamais plainte 😉

Voici leurs points forts (d’après leur site) :

  • Conception nécessitant moins de matériau, sans concession sur la performance et le confort du produit
  • Noyau absorbant fabriqué en cellulose certifiée FSC contribuant à préserver nos forêts
  • Couches produites avec une électricité écologique certifiée NaturemadeStar
  • Émissions de CO2 restantes compensées à travers des projets certifiés de myclimate
Elles sont fabriquées en Suisse, ce n’est pas la France mais c’est proche.


Depuis qu’on est passé aux couches culottes, on est revenu à Tidoo. Et j’en suis ravie ! Parce que :
  • ces couches sont fabriquées en France
  • elles sont biodégradable à 50% (je n’ai pas trouvé cette information sur les Pingo).
  • et petit plus que j’apprécie beaucoup : pour chaque paquet acheté, un pourcentage est reversé à l’association Rire médecin.

Les points forts :
  • Le coussin principal ou matelas se compose en majeure partie de cellulose FSC® ou pulpe de bois, sans chlore, et issue de sources responsables.
  • la ouate utilisée pour le maintien du coussin principal lors de la fabrication est biodégradable à 100% ;
  • le voile de surface est composé de cellulose blanchie à l’oxygène, 100% sans chlore.
  • Sans chlore, sans parfum, sans latex, TIDOO Night&Day s’adapte aux peaux les plus délicates et sensibles aux allergies.

Dans les 2 cas, les fuites ont été très rares…Sauf si on traîne trop pour changer la couche du matin, mais là c’est ma faute :-p mais bon quand elle prend son biberon à 6h, et qu’après ne se réveille qu’à 9h, la couche qui a été mise à 19/20 h finit par ne plus pouvoir absorber (mais c’est pas au réveil que ça fuit, c’est si on va déjeuner au lieu de la changer, et encore, c’est pas systématique). Oui je pourrais changer la couche à 6h…mais non ! J’ai à peu près jamais changé mes filles les nuits, pour qu’elles se rendorment le plus vite possible (et moi aussi)…alors je ne vais pas le faire maintenant !
Bon je ne suis pas hyper douée en comparatif, mais ce sont 2 produits que j’avais envie de vous présenter !



Ah oui, niveau prix par couche pour l’achat d’un paquet  (en taille 4)  :
Tidoo : 0.37€

Pingo : 0.36 €
Pampers active fit : 0.36 €

J’ai prix à chaque fois un paquet simple (entre 39 et 50 couches). 
Donc pour le même prix, autant prendre une couche écologique et contenant beaucoup moins de produit néfaste.

Et puis, il est très facile d’avoir des réductions et d’acheter par pack…avec le nombre de site qui vendent des couches écologiques, il y a quasiment toujours une promo (il faut juste penser à ne pas s’y prendre quand il reste 20 couches!). Je commande souvent par 8 paquets (voire plus mais maintenant j’ai l’espoir qu’elle arrête les couches, donc j’essaie de ne pas en avoir trop d’avance quand même, on ne sait jamais :-p) .

ps: désolée si la présentation est bizarre ce soir, mon pc fait des trucs étrangers et les mots bougent tout seul (et non je n’ai rien bu, fumé…).

Coupez les ondes !

Oui je sais, vous êtes accro à votre téléphone, au wifi…comme moi quoi 😉 mais on n’est pas sure de l’innocuité des ondes alors on fait quoi?

Déjà, un petit article sur le sujet : Top santé : le wifi est-il dangereux ?
Je ne vous mets pas un lien vers les sites « extrémistes » du sujet, mais c’est bon à savoir.

Donc en pratique :

on coupe le WIFI la nuit et quand on ne s’en sert pas, si on ne peut pas s’en passer.
Evidemment, il y a toujours celui des voisins…j’habite à la campagne et pourtant je capte 3/4 box, alors que j’ai un voisin de l’autre côté de la route et les autres sont à 50/100 m; et que la plupart sont des maisons en pierre avec des murs bien épais, donc j’imagine qu’en ville c’est bien pire. Mais d’après l’article en référence, il faut s’éloigner d’un mètre de la box donc on peut passer qu’à 20/30 m, c’est moins gênant.

Comment on coupe ? les boxs les plus récentes ont un bouton qui permet de couper directement. Sur la mienne, ça se fait sur l’ordinateur, sur la page de configuration de la box. Il suffit de mettre la page en favori, ça se fait en quelques secondes. Seul inconvénient : il faut que je me glisse sous le bureau à chaque fois que je veux couper/allumer le wifi, pour l’authentification de la box (mais ça peut se faire par un code aussi). Pour rallumer, je branche le câble réseau et remets le wifi quand j’en ai besoin (ou je profite de l’ordinateur fixe s’il est allumé). 

on coupe les portables en voiture, dans le train… le téléphone passe son temps à chercher du réseau puisqu’on bouge, donc émet plus fort. C’est la version simplifiée ça. En plus détaillée : Le danger du téléphone en voiture Auto-Plus Et puis ça évite de faire profiter tout le wagon de ses conversations…
Honnêtement, je le coupe pas sur les petits trajets (10 minutes), mais au delà oui, surtout si je prends l’autoroute, enfin la 4 voies par chez moi ! Et sur les grands trajets, je l’allume quelques minutes de temps en temps (mais pas quand je conduis bien sur).

Le GPS ne fait que recevoir des ondes donc ce n’est pas un problème.

on utilise toujours un kit main libre pour téléphoner, même si on est chez soi. Ca évite d’avoir le téléphone collé au cerveau…et on limite au maximum l’utilisation par les enfants.

Voilà, ce sont quelques petits conseils que j’ai lu ici ou là, n’hésitez pas à partager si vous en avez d’autres. Sans tomber dans la paranoia, autant faire ce qu’on peut !