« A la recherche d’Alice Love » de Liane Moriarty

J’avais beaucoup aimé « le secret du mari » de l’auteure alors je n’ai pas hésité à en prendre un autre à la bibliothèque. Avec le confinement, ma liste de livres que je souhaite lire c’est agrandie.. j’ai pris le temps de fouiller sur les sites de mes bibliothèques et de noter les auteurs qui m’inspirent. Jusque là c’était quand j’y pensais…alors c’était plus désordonné !

L’histoire :

« Il a suffi d’une chute de quelques secondes pour qu’Alice Love efface dix années de sa vie : lorsqu’elle se relève, avec une grosse bosse sur la tête, Alice est convaincue d’avoir vingt-neuf ans, d’être enceinte de son premier enfant, au comble du bonheur avec son mari, Nick, dont elle est folle amoureuse. Or, Alice a trente-neuf ans, trois enfants et s’apprête à divorcer. Que s’est-il passé ? Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et obsédée par le sport (elle DÉTESTE ça !) ? Comment elle et Nick, son amour de toujours, en sont-ils arrivés là ? Pourquoi est-elle en froid avec sa sœur adorée ? En s’efforçant de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée, Alice découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction… »

J’ai tout de suite été plongée dans la lecture, que j’ai directement enchainé avec le livre précédent car je n’avais pas encore sommeil 😉

J’ai beaucoup aimé la remise en question d’Alice, ses interrogations sur celle qu’elle pense être et est en réalité 10 ans plus tard. Nous changeons sans aucun doute tout au long de notre vie, au gré des évènements et des rencontres, mais sans s’en rendre compte. Finalement ça fait du bien de le lire, et de penser à notre propre évolution.

J’ai apprécié, façon de parler, à sa juste valeur les échanges entre elle et Nick, son mari, dont elle est en train de divorcer. J’ai vraiment eu la sensation de les entendre, de ressentir le ton exact utilisé…(j’ai divorcé aussi, et même si ça s’est globalement bien passé depuis la séparation, il y a eu quelques fois où nous avons eu ce type d’échanges). A vrai dire, ça m’a même « choqué » tellement ça sonnait réel !

La lecture est agréable. Le récit est coupé quelques fois des lettres d’Elisabeth, sa soeur, à son psy ou des articles de blog de leur grand-mère ! (qui donnent du coup un autre point de vue sur les évènements ou des explications sur le passé).

Vous connaissez Liane Moriarty ? Pour ma part c’est sur que je vais continuer à explorer ses romans !

Bon week-end/vacances – chez moi c’est gris, tant pis !

Mini-livres lecteur débutant 2

J’ai refait quelques mini-livres pour ma lectrice débutante (les premiers avec les explications), même si on a maintenant accès à la bibliothèque. D’ailleurs j’ai trouvé la série Sami et Julie, qui a des livres pour tous les niveaux de lecteurs débutants : début de CP, milieu de CP, fin de CP et CE1.

Je suis tombée sur une super occasion et j’ai pû acheter toute la collection (après avoir testé à la bibli). Pour l’instant elle ne lit que les débuts de CP, mais elle s’en sort très bien et ils sont parfaitement adaptés pour les débuts (enfin ça fait un moment que j’ai écrit le début de l’article, finalement elle a commencé les milieux de CP et ça roule aussi!). Pas comme de nombreux livres pris à la bibliothèque, de niveau 1 mais avec des mots bien trop difficile (ex: « maintenant ») dans un livre où l’enfant ne lit que les dialogues. Je ferai un article sur les différentes séries.

Voici donc les mini-livres :

Bonne lecture !!

Voyage virtuel aux Pôles

Il y a un mois et demi, Moyenne m’a demandé de recommencer les voyages virtuels, puisqu’on avait le temps. J’y avais pensé en début de confinement, mais je n’avais pas eu le courage ! Et puis, sans bibliothèque, c’est compliqué…

Un voyage virtuel, c’est le fait « d’étudier » un pays sans bouger de la maison, par tous les moyens possibles : lectures, activités, vidéo, cuisine… Là comme c’est Petite qui a choisi la destination : les Pôles (car elle a passé le confinement avec son ami imaginaire, Guili le manchot), on n’a pas fait de cuisine ! Mais on a beaucoup lu..

On avait déjà étudié l’Antarctique lors de notre premier séjour virtuel il y a quelques années, mais c’est pas grave. Petite n’avait qu’un an environ et Moyenne 9 ans, et donc les activités pour chacune ont été différentes. Enfin d’ailleurs, Moyenne a lancé l’idée, mais je ne crois qu’elle n’a que regardé les films…

Les films :

On a repris le documentaire « Clarisse chez les Esquimaux »…et je n’ai à nouveau regardé que les premières minutes ! Mais les filles ont aimé. Cela raconte les vacances de 2 petites Canadiennes qui découvrent la vie des Inuits durant l’été Arctique.

Et le dessin animé « Tout en haut du monde », qu’on a regardé mercredi en famille (toutes les 3) en mangeant du pop corn. C’était bien sympa (et adapté à 6 ans) !

« Résumé : 1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire. »

Lectures adultes :

Je vous ai déjà parlé de mes lectures individuellement, mais les voici en vrac 😉

La dernière fois j’avais plutôt regardé des reportages, cette fois ça a été lecture à fonds !

Documentaires :

Je peux vous dire que j’ai passé des heures à lire (sous le cerisier, on était bien 😉 ).

Pour les enfants, il y avait 2 livres :

  • Le Pôle Sud raconté aux enfants (le 1er).
  • Pôle Nord Pôle Sud à la loupe.

Toutes les pages sont avec une grande image, des petites et des explications, dans les 2 livres mais la présentation n’est pas la même : un grand texte et une légende dans le 1er, plusieurs petits textes sur le 2eme.

Tous les thèmes sont abordés (de mémoire) dans les deux : la faune et la flore, la géographie, la vie humaine, les expéditions… C’était long à lire, mais intéressant et Petite a apprécié.

J’en avais pris un aussi chez les adultes : « La vie sous la glace » et « la banquise ». mais on a juste regardé les images (et lu) quelques légendes : on était pressé par le temps car on devait aller le rendre et j’avoue que j’en avais un peu marre.. Mais les photos étaient jolies et parfois impressionnantes !

Lectures enfant :

Et bien sur on avait pris des histoires pour les enfants.

  • Le voyage d’Anoki. Très joli livre en noir et blanc (et brillant, j’ai déjà oublié), avec un pop up.
  • Mäko : l’histoire d’un morse qui sculpte la glace.
  • Réveil : un très joli livre, sans écriture.
  • Il faut sauver l’ours Olaf : un petit roman que j’avais pris car catégorie « facile en lecture » mais trop d’écriture, c’est moi qui ait lu. C’était mignon (genre Bibifoc, qu’on n’a pas regardé d’ailleurs parce qu’elle a vu l’intégrale il y a quelques mois et qu’elle s’en souvient bien 😉 ).

Activités enfants :

J’ai trouvé plusieurs sites avec des activités pour Petite (en Grande section) :

Merci les maîtresses !

Petite en avait fait quelques uns (d’ailleurs certains avaient déjà été fait en classe les autres années 😉 ) sauf que Monsieur a tout rangé dans la pochette « école » qui a été rendu à l’école avec le retour en classe lundi (grrr). J’ai juste retrouvé ça : le pingouin a dessiné lui avait bien plu, le 2eme c’est un labyrinthe mais elle a eu envie de le colorier.

C’était bien sympa ! A voir si la miss a envie d’explorer un autre pays..pour l’instant elle est prise d’une boulimie de lecture, dans un peu tous les sens, car elle a pu avec plaisir retourner à la bibliothèque et choisir facilement ses livres 😉 .

Bon week-end ! Je pensais envoyer cet article quand il faisait bien chaud pour vous rafraîchir mais il était assez long à rédiger.. et je ne le finis que ce matin, où il fait gris et frais.

« Agatha Raisin enquête T1- la quiche fatale » de M. C. Beaton

Cela faisait quelques temps que je lisais sur la série Agatha Raisin sur Instagram, ça avait l’air sympa..alors j’ai fini par me lancer ! En général je pars à contre-courant 😉

Résumé :

« Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme.
Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur.
Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin. »

Allez savoir pourquoi, la description d’Agatha Raisin m’a fait penser à Super Nannie (de l’émission de M6, la première super Nannie) et c’est une allure stricte mais sympathique. J’ai très vite adhéré à ce personnage aux idées bien arrêtées de citadine qui débarque à la campagne, qui a envie de s’intégrer, mais sous ses airs hautains parfois, ne sait pas lier de relations sociales. Et pour cause, elle a passé sa vie à travailler…

J’ai aimé le style anglais qui ressort à la fois de la façon d’écrire et des descriptions de la vie anglaise. J’ai passé en gros 2 ans et demi en tout en Grande-Bretagne et je me suis sentie tout à fait à l’aise dans cet univers bien réel, avec des villes que je connaissais, de nom surtout, comme Warwick qui est jumelé avec Saumur où j’ai habité 15 mois (oui j’ai beaucoup bougé 😉 ).

L’écriture est tout à fait agréable et la lecture se faire sans réfléchir (et ça s’est parfait !). Il y a une trentaine de livres d’Agatha Raisin alors je pense que je vais les lire petit à petit. M.C. Beaton a écrit aussi une autre série « Hamish Mc Beth », et d’autres romans sous divers pseudos. Alors je pense que je n’ai pas fini de la lire 😉

Une lecture plaisir en bref ! Vous connaissez Agatha Raisin? Peut être la série télévisée (passée en 2017 sur France 3) ?

Bon mercredi au soleil ! Pour moi ça va être tranquille, l’école sans les activités extra-scolaires c’est pas mal aussi 🙂

Enfin je n’ai pas eu le temps de transférer la photo avant ce soir…alors bonne soirée ! Et puis c’est un livre parfait pour lire quand il fait chaud !

« De pierre et d’os »de Bérengère Cournut

J’ai pris ce livre à la bibliothèque dans le cadre de notre voyage virtuel dans les Pôles…dont je vous parle bientôt (oui je sais, ça fait plusieurs fois que je le dis, mais cette fois on a lu tous les livres !). Je ne savais absolument pas à quoi m’attendre…D’ailleurs à la couverture j’ai pensé que c’était une bd, mais non, c’est un roman (pour ma défense, c’était à l’époque du drive avec réservation sur internet :-)) !

Résumé :

« Les Inuit sont un peuple de chasseurs nomades se déployant dans l’Arctique depuis un millier d’années. Jusqu’à très récemment, ils n’avaient d’autres ressources à leur survie que les animaux qu’ils chassaient, les pierres laissées libres par la terre gelée, les plantes et les baies poussant au soleil de minuit. Ils partagent leur territoire immense avec nombre d’animaux plus ou moins migrateurs, mais aussi avec les esprits et les éléments. L’eau sous toutes ses formes est leur univers constant, le vent entre dans leurs oreilles et ressort de leurs gorges en souffles rauques. Pour toutes les occasions, ils ont des chants, qu’accompagne parfois le battement des tambours chamaniques. » (note liminaire du roman)
Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n’a d’autre solution pour survivre que d’avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d’une quête qui, au-delà des vastitudes de l’espace arctique, va lui révéler son monde intérieur. »

J’ai été littéralement hypnotisée par cette lecture, d’ailleurs elle est plein de référence à des rites chamaniques et esprits. Après la lecture de « Limonov » d’Emmanuel Carrère, que j’ai apprécié mais où la lecture était plus lente, j’ai englouti « De pierre et d’os » en à peine plus d’une soirée (200 pages + les photos).

L’écriture est ultra fluide et ça se lit tout seul, même avec les interruptions pour les chansons. J’avoue que tous ces rites sont assez surprenant pour moi qui suis plutôt terre à terre, surprenant dans le sens où ça ne fait pas partie de mes habitudes, mais je les respecte complètement. Je parle bien aux objets alors 😉

J’ai beaucoup aimé cette lecture, dans un monde que je commence un peu à connaitre avec toutes mes lectures sur les pôles ces dernières semaines. Je vous disais lors de ma dernière lecture que j’avais envie de m’évader, de voyager en lisant, pour le coup, la vie sur la banquise est bien dépaysante, et tellement à l’opposé de notre vie.

J’ai encore quelques livres empruntés sur ma table de nuit (et une petite pile dedans…), mais j’ai mis en liste « à lire » les 2 autres livres de l’auteur qui sont dans une des bibliothèques.

Et vous savez quoi ? Pour une fois j’ai aimé un livre qui a eu un prix (Fnac 2019) !

Vous connaissez Bérengère Cournut ? N’hésitez pas en tout cas !

Bon week-end ! Pour moi ça va être tranquille…histoire de garder mes forces pour la reprise lundi.