Le micro-crédit, vous connaissez ?

Je suis d’une nature altruiste, je donne sans compter (ou presque 😉 ), mais je n’hésite pas à donner de mon temps, de mon argent, du matériel… Et même mon chocolat à une de mes filles (c’est peut être bien le plus gros sacrifice ça 😀 ).

Bref, il y a quelques années (premier prêt en 2013), j’ai découvert je ne sais plus comment, un site de micro-crédit : babyloan.org et j’ai osé me lancer.

Créé en 2008, Babyloan est aujourd’hui le 1er site européen de prêt solidaire. Il permet aux internautes de prêter aux micro-entrepreneurs de leur choix dans une quinzaine de pays, et les aider ainsi à développer leur propre activité de subsistance.

Le principe est simple : il y a des projets à financer et chacun participe suivant son désir à financer ces projets. Ce sont des petits projets.

Par exemple, Bénedicta au Bénin demandait 150€ pour acheter un nouvel appareil photo.

Ca reste des prêts (on signe un contrat, la personne qui reçoit l’argent s’engage aussi), donc j’ai choisi de toujours donner entre 10 et 20€, pour limiter les risques. Cependant,  j’ai soutenu 23 projets jusqu’à aujourd’hui et 11 ont été remboursés intégralement, les 12 autres sont en cours de remboursement (sans qu’il n’y ait eu de retard).

Attention, ce sont des prêts pour aider, pas pour gagner de l’argent !! Il n’y a aucune contrepartie, si ce n’est le plaisir et la satisfaction d’aider les autres, d’aider des personnes qui ont envie de s’en sortir.

D’autre part, il y a une petite contribution ( (2 € jusqu’à 20 €, 3€ jusqu’à 40 €…) à payer à Babyloan, qui est intermédiaire entre les internautes et les organismes de micro-financement dans les différents pays. On peut aussi choisir l’abonnement annuel (10 % de l’argent qu’on a sur babyloan), qui est plus valable si on fait des prêts régulièrement (15€ pour moi à peine).

On peut actuellement prêter sur les continents suivants :

  • Europe
  • Asie
  • Monde arabe
  • Afrique Subsaharienne
  • Amérique latine

Les projets sont divers et variés, dans tous les secteurs ⇒ il y en a pour tous les goûts !

Ex: achat d’un stock de vêtement, remplacer une machine, développer son activité, acheter une vache…

Personnellement, je prête surtout :

  • en Amérique Latine, parce que mes nièces viennent de Colombie, alors ça me touche plus (malheureusement il n’y a pas de partenaires en Colombie)
  • surtout aux femmes, parce qu’en règle générale elles galèrent plus que les hommes, et puis solidarité féminine !
  • aux artisans, parce dès qu’il s’agit de couture…ça me parle lol

 

Mozilla Firefox 15092017 120610.bmp

Au départ, j’ai attendu que le premier prêt soit remboursé avant de re-prêter..et puis, petit à petit, j’ai augmenté mon capital de prêt, car il y avait beaucoup de personnes que j’avais envie de soutenir.

Aujourd’hui..

Mozilla Firefox 15092017 114611.bmp

J’ai investi 188€ en tout et dès que j’ai récupéré 20€ (en 1,5 mois – soit 2 nouveaux projets soutenus tous les 3 mois en gros), je les re-investis.

Il y a la possibilité de les retirer, mais comme je les ai déjà « dépensés », autant que ça resserve. Et moi j’adore ça, me dire que j’aide des personnes à améliorer leurs conditions de vie, parce que j’ai eu de la chance de naitre en France, dans ma famille et que je n’ai besoin de rien de plus que tout ce que j’ai déjà (non même pas de chocolat, j’essaie d’être raisonnable 😉 ). Autant que cet argent soit utile (et pas à la banque…mais c’est un autre sujet).

On peut donner à partir de 10€, autant dire que c’est possible pour presque tout le monde ! Vous connaissiez ? Vous avez envie de vous y mettre aussi ? N’hésitez pas à me demander d’être votre parrain (je dois vous inviter, ça permettra d’avoir de l’argent en plus à prêter).

Mes petits mouchoirs !

On continue sur la lancée des changements des objets jetables par des lavables, en tissu :  cette fois ce sont les mouchoirs que j’ai achevé de « coudre »!

Coudre est un grand mot, car c’est surtout du découpage et ensuite, j’ai fait un ourlet roulotté avec la surjeteuse et un point de colle spéciale tissu  pour arrêter les coutures.

IMG_3575

J’ai longtemps reculé le moment de le faire, car je ne savais pas quels tissus prendre et puis j’ai plongé dans mon stock et pris les tissus dont il ne me restait pas grand chose pour la plupart – certains mouchoirs ne sont même pas carré du coup ! Et pour le tissu des draps de Toute Petite, je trouvais que les motifs et la texture allait bien.

Comme souvent, je ne fais pas les choses à moitié…j’en ai fait 25 ! (il en manque 3 car les filles se sont servies avant les photos…).

Si vous vous posez la question de l’hygiène, vu qu’on utilise plusieurs fois les mouchoirs en papier, cela ne change pas grand chose ! Mais l’argument qui m’a encouragé à me lancer : plus de mouchoirs papier oubliés dans les poches avec les conséquences que vous connaissez sur la lessive. Et ça…ça m’arrive trop souvent ! (en général, quand je pense à vérifier les poche, il n’y en a pas, et si j’oublie, il y en a…).

Maintenant, il faut prendre l’habitude de s’en servir ! Toute Petite en a piqué un petit paquet qu’elle a mis dans son tiroir et elle m’a fait une ode aux mouchoir en tissu pendant 5 minutes en en frottant sur son visage « oh c’est beau ! oh c’est doux ! » et vu que c’est une grande consommatrice de mouchoirs (ne serait ce que pour essuyer ses larmes…

Pour l’instant, les autres sont dans les lieux de passage pour les mouchoir : salon et salle de bain. Je garde les mouchoirs papiers aussi, mais la consommation devrait diminuer.. (et les mouchoirs en papier qui traînent aussi..).

IMG_3576

Et vous, vous êtes plutôt mouchoir en papier ou en tissu ?

 

Essuie-tout lavable

Ca fait longtemps que j’avais envie d’en faire, alors j’ai profité de mes vacances pour me lancer. Enfin un projet facile et rapide (enfin, rapide à l’unité..). Je le ai commencé il y a 3 semaines, mais j’ai mis du temps à finir la petite couture à la main (pourtant la semaine de vacances sous la pluie était propice à ce genre de chose..).

IMG_3566

J’ai même embauché Moyenne (et piqué un de ces livres…il me fallait quelque chose de carré, c’est tout ce que j’ai trouvé à la bonne taille !) ; elle a tracé les traits sur le coton – j’ai fait sur l’éponge car galère !

J’ai donc fait 12 carrés : un côté éponge, un côté coton épais (cousu envers contre envers à la surjeteuse, en laissant une ouverture pour retourner (après avoir collé les début/fins de couture), et fermer le trou à la main.

Les voilà bien à leur place, dans le coin « petit déjeuner » ! A deux pas du sac à pain assorti (j’ai oublié de faire une photo de groupe !) – Edit du 16/08 : je me rends compte que je n’ai en fait pas fait l’article du sac à pain… Edit du 21/08 : voici le sac à pain !

IMG_3570

Monsieur est sceptique pour le moment, mais moi j’y crois (l’essuie-tout sert principalement pour essuyer ce qui tombe par terre, donc là ça colle, mais aussi pour dégraisser les lardons et là ma solution – des morceaux de vieux torchons dédiés – ne lui convient pas !). A suivre !

En attendant, il parait que j’ai du repassage (une colline ? une montagne ? l’Everest je crains…). A bientôt !

Mon premier gel douche maison…

Je suis en vacances, alors entre deux rangements (aujourd’hui c’était faire essayer toute la garde robe de Grande, à Grande, restons logique), je me suis lancée dans la préparation de mon gel douche. Mon dernier flacon arrivant à la fin, j’ai cherché des recettes pouvant me convenir : avec du savon de Marseille (que j’ai) et avec le moins possible d’ingrédients (parce que je n’ai pas envie d’acheter, même pour ça).

J’ai opté pour la recette du site de la ville de Roubaix :

« 2 tasses de savon de Marseille ou d’Alep râpé
2 litres d’eau
2 cuillères à soupe de glycérine (en pharmacie). La glycérine hydrate la peau et apporte de l’onctuosité à votre gel douche.

15 gouttes d’huile essentielle ou 2 cuillères à soupe de miel. »

IMG_3533

Bon, comme je suis une grande mathématicienne, j’ai divisé les doses par 2 😀 Pas folle la guêpe, j’ai voulu tester avant d’en faire pour mon régiment.

Et puis, une tasse ne me disant rien comme mesure, j’ai pris 50 g, noté sur un autre site.

C’est très simple, il suffit de mélanger l’eau, la glycérine et le savon et de faire chauffer à feu très doux. Et après refroidissement, mettre l’huile essentielle ou le miel. J’avoue, j’ai arrêté le feu et laissé juste un peu refroidir avant de mettre le miel à fondre, pour lequel j’ai opté (j’ai toujours peur des huiles essentielles, et en plus le miel est censé rendre la peau douce !).

IMG_3534

Ca chauffe !

Une fois le savon fondu, j’ai mis en bouteille…

Dans ce que j’ai trouvé (et lavé avant)…j’avais gardé des flacons, mais impossible de remettre la main dessus ! J’en ai retrouvé un aujourd’hui dans les jeux de Toute Petite… (désolée Chéri, j’ai cru que ta manie de tout jeter avait encore frappé ..).

Grande et Moyenne sont passées par là pendant que je « cuisinais ». Grande m’a tout de suite demandé si elle pourrait essayer. Ca tombe bien, l’heure de la douche approchait. Du coup, il y a un bidon chez elles, et un chez moi.

Verdicts :

  • Moyenne : « bof ça pue, enfin ça sent pas très bon ».
  • Grande : « ça sent bon, j’aime bien ».
  • Moi : ça ne sent pas très fort, mais l’olive. Spécial (surtout dans une salle de bain !) mais pas désagréable. En revanche, c’est beaucoup trop liquide… Niveau sensation, c’est agréable, on sent la douceur mais pas suffisamment et comme c’est trop liquide, j’ai du en reprendre 3/4 fois pour me laver entièrement.
  • Chéri : n’a pas compris pourquoi il y avait un bidon dans la baignoire…ben oui, il n’était pas là et ne m’a pas vu faire : ouf, il ne l’a pas vidé !

J’ai demandé conseil après coup, et :

  • il s’avère que la glycérine est un allergisant, donc à éviter … même s’il n’y a pas d’allergique dans ma famille, le reste de glycérine ira pour faire des bulles. J’avais fait confiance au site de Roubaix, mais je vois qu’il faut creuser plus profondément les informations trouvées. Et ça fera un ingrédient de moins 😉
  • je vais rajouter du savon (+ 20/30 g)
  • pour ce coup ci, soit je rajoute du savon, soit je me sers d’un vaporisateur qui me permettrait d’avoir de la mousse (à voir si j’en trouve un vide dans la maison..).

Et vous, vous vous lavez avec quoi ?

En tout cas, ça m’a bien donné envie de continuer dans cette direction !

Edit du 16/08 : effectivement, le gel douche a plus une consistance de gel douche, depuis 15 jours après, mais c’est toujours un peu trop liquide à mon goût ! Rdv dans quelques temps (mois ? j’ai du utiliser un tiers de mon bidon, les filles très peu). pour un nouvel essai !

Dire merci..

Cela fait quelques temps que cet article me trotte dans la tête, mais il ressort aujourd’hui…non pas à cause de la chaleur mais parce que je suis dépitée par les gens, et que ce manque de savoir vivre de plus en plus présent me chagrine.

Aujourd’hui, j’attendais pour traverser, devant un passage clouté, sur une route passante mais sans plus. La première voiture passe, soit elle n’a peut être pas eu le temps de réagir. La deuxième idem. La troisième accélère carrément et là j’avoue que ça m’a énervé ! C’est le soleil qui tapait trop fort peut être ?

Alors certes, je n’étais qu’une adulte seule, mais même quand je suis avec des enfants et en particuliers Toute Petite, cela arrive très fréquemment…et ça me désespère. Je ne dis pas que je laisse passer tous les piétons que je croise (encore que si, quand je ne suis pas pressée je le fais), mais quand même.. Je ne demande pas que l’on s’arrête illico dès que je m’approche du bord de la route, mais juste que les gens fassent attention aux autres. En fait, ça donne juste envie de traverser n’importe  comment (comme font beaucoup remarquez)…mais dans ce cas, c’est le piéton le c** pas le conducteur 😉 Et puis bon, je ne vais pas risquer ma vie pour ça !

D’ailleurs, dites merci quand on vous laisse passer, parce que ça, ça se perd aussi !!

Quel est le rapport avec le fait de dire merci me direz vous ? Et bien c’est exactement la même chose, ma maman (et mon papa 😉 ) m’ont appris depuis toute petite à dire bonjour, merci, au revoir, laisser passer..et j’apprends la même chose à mes enfants (enfin j’essaie !). Mais visiblement ça n’est pas le cas partout.

Je travaille dans un établissement scolaire et combien de fois, alors qu’on tient la porte aux élèves, ils passent sans même un regard et bien sur sans même un merci. Comme si on était groom finalement ou détecteur de présence automatique.

C’est juste triste en fait, car dire merci, c’est comme un sourire. Ca fait du bien à celui qui le dit, ça fait du bien à celui à qui il est destiné. Et puis, c’est plus agréable, non?

Allez, je ne vais pas vous faire un roman sur l’impolitesse et l’égoïsme des gens (ah de mon temps, c’était pas comme ça 😉 ) car vous avez compris l’idée mais MERCI de m’avoir lu et passez une bonne journée 🙂

merci4

(image : http://bowman-sauze.blogspot.fr/2015/01/merci-beaucoup.html)

Sirop à la menthe maison !

Ce matin, en préparant les radis, j’ai pensé qu’on pourrait faire du sirop à la menthe, car nous en avons beaucoup dans le jardin et qu’elle commence à envahir autours.

IMG_3510

J’ai regardé vite fait sur internet pour voir la recette, et c’est très facile : des feuilles de menthe, du sucre et de l’eau ! J’ai choisi celle là : Recette sirop menthe

IMG_3511

Du coup, hop, une fois les radis prêts, nous nous sommes attaqués, avec Moyenne, à la menthe : aller chercher les feuilles, les rincer et les mettre à bouillir avec de l’eau.

Après refroidissement et passage à la passoire (en vrai, un torchon dans un entonnoir 😉 ) pour enlever les feuilles, y a plus qu’à déguster !

IMG_3512

Evidemment, mon chéri a vidé les bouteilles de verre la semaine dernière…du coup, il ne restait qu’une bouteille de Get27.. 😀 remarquez, ça reste de la menthe 😉

Le résultat est plus marron que vert, mais le goût est bien là : si on ne met pas trop d’eau, on dirait du thé à la menthe; si on en met plus, c’est très rafraîchissant.

IMG_3513

A la votre !

mmmm des cookies !!

Ca  y est, je les ai enfin fait ! Cela fait plusieurs semaines que j’en rêvais…depuis qu’on en avait eu à la cantine et que j’avais demandé au Chef sa recette 😉

Bon il m’a donné la recette pour 200/250 cookies mais j’ai adapté 😀 même j’ai plus qu’adapté car j’avais fait mon calcul pour me rendre compte après que je n’avais plus que 300 g de beurre et plus beaucoup de sucre. J’ai du coup remplacé le sucre manquant par du miel. Quand je vous dis qu’il s’est passé du temps entre le moment où j’ai voulu les faire et le moment où je les ai mis dans le four…

La voici:

Pour 20/25 cookies :

400 g de beurre (200 g doux, 200 g demi-sel…on est en Bretagne 😉 cela dit j’ai mis que du demi sel)
600g de farine
480 g de sucre
2/3 oeufs
1 sachet de vanille
1 sachet de levure chimique
pépites de chocolat, smarties…

Préchauffer le four à 200° (j’ai baissé à 180°, je trouvais que ça chauffait trop !)

Mélanger oeufs, sucre et vanille, puis beurre ramolli

Ajouter la farine, la levure et une partie des pépites

Faire un boudin et le mettre au frigo une dizaine de minutes pour le durcir et couper plus facilement des tranches d’un cm environ

Mettre les tranches sur une plaque (sur du papier sulfurisé) et au four une dizaine de minutes. (le cuisinier m’a dit 20 minutes, mais chez moi 20 minutes à 200° c’est cramé!).

Attention, les cookies ne doivent pas être dur en sortant du four. Ils durcissent en refroidissant !

Et bon appétit !!

IMG_3508

Je les ai fait dimanche après-midi, et il en reste finalement encore pas mal…même s’ils plaisent beaucoup !

La prochaine fois, j’en congèlerai une partie pour qu’ils tiennent plus longtemps.

Qui en veut ??