Déstockage #22 : des masques, des masques et encore des masques !

Au début du confinement, je regardais de loin la confection de masques, au milieu de la polémique : utile /pas utile / dangereux.

Et puis finalement j’ai proposé à ma voisine infirmière si elle en avait besoin. Ce n’était pas le cas dans un premier temps, mais quelques jours après elle m’a demandé si j’étais toujours d’accord d’en faire, pour un de ses patients j’imagine, qui dirige un petit supermarché.

J’ai cherché des infos et je me suis référée au long article de Couture et paillettes à ce sujet, et j’ai suivi son tuto.

J’ai pris des tissus 100% coton.

Une fois que j’ai fini les 30 masques (tous pareils), je me suis inscrite sur le groupe « Sauve ton soignant » sur Instagram et j’ai été contactée par une aide-soignante d’un EPHAD à côté de chez moi, et j’ai fait ce coup-ci 51 masques jusqu’ici.

Autant dire que j’ai bien déstocké pour les 81 masques, en tissu (des chûtes et des grands coupons!) mais surtout en élastique. J’ai commencé par les plus fins, puis heureusement que j’avais un rouleau de 20 m environ (25 m à la base) d’un élastique de 2.5 cm de large, que j’ai du coup coupé en 3 (après essai, ça ne semble pas bouger !).

Pour varier les plaisirs et éviter lassitude et fatigue (être debout longtemps sans presque bouger ou restée concentrée sur la machine me demande plus d’énergie que sans SEP) et rentabiliser le temps, j’ai fait par série de 5-10 masques : coupage de l’extérieur, puis de l’intérieur (2 pièces), surjeteuse, couper les fils, puis machine à coudre, mettre les élastiques (ça c’est mon chéri le soir..), coudre les élastiques, couper les derniers fils et tourner les élastiques pour que la couture soit cachée. Ca fait pas mal d’étapes ! Et ça m’a permis de ne pas penser, en plus de me rendre utile (ce qui était quand même ma première préoccupation !).

J’ai transmis avec les conseils d’utilisation (lavage, maximum 3h, rajouter un filtre…). Je précise que je n’ai rien demandé en échange (même si j’ai eu..et que ça me gêne plus qu’autre chose), mon seul but est de rendre service et de mettre à profit ce temps libre et les capacités dont je dispose (je précise car certains en profitent pour vendre des masques à des prix surprenants).

Et vous, masque ou pas masque ?

Bonne journée

ps : les recommandations de l’AFNOR sont sorties après que j’ai fini, si je dois en faire d’autres, je changerai de forme.

Déstockage #21 : Tours de cou, bonnets et mitaines 2 ème round

Je n’avais pas prévu de vous présenter ces tricots là pour ce déstockage mais ils attendent depuis décembre ou janvier pour la plupart, alors ils le méritent bien ! Et puis il me manque la dernière photo pour l’autre article (qui est prêt depuis une semaine, mais problème de colis), alors on verra si j’attends un mois de plus où si je vous le présente avant ! 😉

C’est du cou un article un peu fourre-tout :-D, où j’ai gâté toutes les filles de la maison, moi comprise !

Il y a quelques mois, j’avais tricoté un cocon de naissance en Katia Merino Aran : j’avais adoré la tricoter et la couleur. Comme il en restait pas mal, j’ai racheté la fin à ma tante (j’avais tricoté pour elle) pour la garder pour moi pour m’en faire un ensemble Lopta, que j’avais déjà fait pour Petite.

J’ai aussi complété avec les mitaines Half Pint.

J’ai apprécié, à nouveau, tricoté les modèles Lopta…et heureusement car Petite m’a redemandé un ensemble complet, car cette laine est plus douce que la De Rerum Natura du premier 😉 et Moyenne m’a demandé juste le tour de cou !

J’ai même fait une photo poétique ..avec Petite qui voulait montrer un brin d’herbe 😀

Voilà les ensembles !

Malheureusement il a fallu que je rachète une pelote pour finir le bonnet de Petite, dernière pièce… du coup il m’en reste un peu ! (peut être que je ferai des mitaines pour Moyenne!).

Grande n’a même pas été en reste, même si elle n’est pas assortie ! Je n’avais pas forcément prévu de lui faire un tour de cou mais avec le Lainathlon (le but était de tricoter un certain métrage entre le 1er décembre et le 1er mars, pour ma part 3000 m et objectif atteint !) et son relais 4*4 où chacune devait tricoter le plus possible sur 2 jours, avec fil en double, triple… autorisé, j’ai pensé lui faire un tour de cou assorti à son bonnet Winter Joy.

Je n’avais plus assez de fil Week end de Plassard en rouge, mais assez de gris, et par chance, dans le lot que ma mère m’avait donné il y avait une autre laine exactement de la même couleur et quasiment de la même épaisseur : fil Irlandais de Plassard.

J’ai ajouté un motif d’étoile (mais en fait je n’aurais pas du : c’est suffisamment large comme ça). J’ai aussi limité à 5 rangs les côtes (au lieu de 8), car j’avais peur que ça soit beaucoup trop haut.

Là aussi il me reste du fil, mais je trouverai bien de quoi faire, n’est ce pas !

Et voilà des soeurs au chaud ! (oui j’avoue, j’avais 4 jours pour prendre la photo du tour de cou et je l’ai fait au dernier moment, sur le parking de la gare..).

J’ai bien aimé tricoter tous ces Lopta mais honnêtement j’en avais marre à la fin.. Remarquez, j’ai enchaîné sur 3 pulls Helvellyn 😀 (et le prochain projet…une paire de chaussettes, faudra bien que j’en fasse 2 !!).

Bonne soirée !!

Déstockage #21 bis : pull Helvellyn et ensemble tablier-toque

Ma nièce vient d’avoir 2 ans – en vrai c’est aujourd’hui, jour où j’écris l’article, mais le colis n’est pas arrivé…donc je ne publierai pas aujourd’hui ! Je vous présente donc les 2 cadeaux que je lui ai fait. Finalement, je publie 10 jours après, mais comme j’ai déjà une idée pour le déstockage du mois de mars, j’envoie celui-ci !

Tout d’abord, j’ai tricoté un pull Helvellyn d’Along avec Anna, en 2 ans. J’ai beaucoup aimé faire celui de Petite – enfin le futur, car le premier, en 6 ans, est trop grand – et j’ai continué dans la foulée avec celui-ci. A la base, j’avais prévu de lui faire un gilet Lil Kimono de Lili comme tout, sauf qu’il me parait plus pratique pour un petit que pour un enfant qui commence à se débrouiller, donc je le garde sous le coude pour le prochain bébé ! Et en plus, je n’étais pas sure d’avoir assez de laine (car le devant est en double) et comme je voulais utiliser des restes… Cela fait d’ailleurs pas mal de temps que j’avais prévu de lui tricoter quelque chose. Voilà qui est fait !

Voilà les détails :

Il me reste un peu de laine (mais moins d’une pelote). Je me suis amusée d’ailleurs car j’ai détricoté un pull pour moi, et j’avais plein de mini pelotes… j’ai fait 3 séances « rentrage de fil », et j’ai du me motiver !

Le voilà porté, la miss (et ses parents) l’aiment beaucoup et ça s’est chouette parce que j’ai beaucoup aimé lui faire !

Pour Noël, ma soeur m’avait demandé un tablier et une toque, sauf que je n’avais pas eu le temps de le faire à temps… donc j’ai reporté l’idée à l’anniversaire, 2 mois plus tard.

J’ai repris le patron de Lise Paynot, déjà utilisé par et pour Moyenne, et pour Petite, mais je l’ai un peu modifié. Je trouvais qu’il était trop large et les pans arrières se chevauchent sur les fesses, donc pas facile à attacher (en ce qui concerne mon microbe !). Donc j’ai coupé une dizaine de centimètres de chaque côté, pour que le tablier ne soit que devant et sur les côtés. Et puis la plus petite taille est 3 ans, donc il fallait diminuer un peu, mais je crois que je n’ai pas diminué la hauteur, car il ne descendait, à l’inverse, pas assez !

J’ai utilisé des bouts de biais, j’ai eu du mal pour toutes les longueurs dans des couleurs assorties !

Pour le tour du cou, j’ai utilisé un élastique, car je n’avais ni assez de biais, ni été satisfaite des premières versions à ce niveau (trop lâche).

J’ai gardé la poche aussi, c’est toujours utile… au moins pour un petit !

Pour la toque, j’ai pas mal réfléchis 😮 Et j’ai finalement opté, sur suggestion de ma soeur, pour une élastique. Comme je m’y suis prise comme un pied pour coupé dans le tissu, j’ai une bande qui fait les 3/4 de la tête et une 2eme, cachant l’élastique, d’1/4. C’est un peu plat comme toque, mais ça devrait aller.

Et voilà la petite cuisinière… on ne voit pas car je ne veux pas montrer son visage on devine cela), mais elle tire la langue sur la photo à l’oeuvre, probablement pour lécher la sauce tomate sur son doigt !

Le tablier aurait pu être plus long…c’est noté pour le prochain coup !

Voilà une petite fille comblée par sa tata gaga !

J’ai oublié de préciser :

Bon week-end !

Pochette – Rangement aiguilles circulaire

Cela fait quelques temps que j’ai envie de me faire une rangement pour les aiguilles de la machine à coudre, pour m’y retrouver plus facilement, entre les neuves et les utilisées… mais finalement, c’est un rangement pour mes aiguilles à tricoter que j’ai imaginé !

Jusque là, elles étaient rangées dans cette trousse (photo prise quand j’avais en fait presque tout enlevé..), relativement pratique mais pas vraiment jolie !

Alors j’ai réfléchis, calculé, essayé … et je suis arrivée à un résultat qui me plait beaucoup ! La pochette fermée : à gauche sur le recto, à droite, sur le verso avec la fermeture. C’est à peu près la taille d’un grand cahier, quand c’est fermé. C’est fermé avec un galon (plié en deux et cousu sur lui même); cousu entre les épaisseurs de la première page.

Et l’intérieur, vide pour commencer !

Chaque emplacement à son utilité :

  • le coeur pour les aiguilles, en appliqué. Pour la première fois, j’ai découpé la forme avec ma Silhouette portrait, après avoir collé l’entoilage, et c’est parfait !
  • la poche à fermeture éclair pour les marqueurs et bloqueurs (les trucs qu’on visse au bout du câble quand on met en attente et dont je ne sais pas le nom !) à l’intérieur et derrière ma réglette à trous (pour connaitre la taille des aiguilles – j’ai du mal avec les mots cet après-midi !).
  • la pochette à rabat pour les câbles.
  • les emplacements pour les aiguilles : à gauche les fines avec le câble non interchangeables et les autres à la suite.

Chaque chose à sa place et c’est parfait ! J’ai même de la place pour les aiguilles à torsades et les crochets, et quelques emplacements si j’achète d’autres aiguilles (certaines sont en cours d’utilisation, donc pas là !).

Voilà mes aiguilles ont leur nid bien douillet ! A savoir, que c’est un rangement pour la maison, pas pour transporter : c’est du coup relativement gros, comme un grand cahier de 400 pages ! mais c’est tout mou, car j’ai mis une plaque de molleton.

Je suis d’autant plus heureuse (n’ayant pas peur des mots !) qu’en dehors du velours noir qui fait le fonds, ce ne sont que des restes de tissus que j’adorais et je suis ravie qu’ils se retrouvent tous ensemble sur un projet pour moi !

  • le tissu extérieur avait servi pour la doublure d’un sac pour une amie.
  • le tissu de poches pour la doublure du manteau de Moyenne – d’ailleurs, c’est la doublure car le manteau n’est plus..
  • le tissu pour les aiguilles de la doublure de mon premier sac à main Eulalie.

Voilà encore un projet qui m’a permis de déstocker et de me faire plaisir ! Je vous souhaite une bonne fin de dimanche (et moi je vais repasser avant de tricoter !).

Déstockage #20 : sacs, mouchoirs…

Fin décembre, j’ai raté l’opportunité de vous montrer ce gros déstockage, n’ayant pas pris le temps d’écrire l’article à temps ! Ca fait un mois que j’y pense et je m’y mets enfin la veille (ça aurait pu être le jour même !), parce que je trouvais dommage de vous montrer tout ça en dehors d’un article spécial déstockage (ça change tout, hein ? :-D).

Début décembre, il y avait le marché de Noël de l’école d’une part, et d’autre part, Moyenne avait décidé avec quelques amis de gâter ses professeurs. En effet, elles avaient décidé de faire des cookies et des petits sacs pour les mettre dedans et les offrir aux professeurs et surveillants. Moyenne était l’équipe Petit sac à elle toute seule !

J’ai trouvé l’idée très sympa alors j’ai bien sur fourni les tissus, et un peu d’aide, mais elle a quasiment tout fait toute seule ! On a repris mon tuto de sac à vrac car c’est celui que je trouvais le plus rapide pour le travail à la chaine (25 sacs je crois)!

Niveau tissu, j’ai cherché dans mon stock des tissus qui fassent un peu Noël : des étoiles ! Et puis, j’ai réutilisé le tissu Pingouin, de la robe de grossesse que ma mère m’avait fait il y a 18 ans 😮 Il attendait son tour et je crois que là c’était parfait ! Merci Maman !

De mon côté, pour le marché de Noël de l’école, j’ai varié les plaisirs ! Avec quelques autres mamans, nous avons cousu des paniers à lingettes, avec les lingettes assorties (tout au fonds donc), et ça a bien plu !

Puis j’ai fait des sacs à baguettes, en suivant le tuto de Créadixdoigts, qui est très simple à suivre. En revanche, c’est un sac à baguette « normale ». Les Traditions passent mais juste…et comme j’avais coupé tous mes tissus avant d’essayer…je n’ai pas modifié ! Mais je le ferai pour le prochain coup.

Des petits sacs à vrac, avec des bouts de tissus qui me restaient ça a bien plu aussi 😉

Et pour continuer dans le zéro déchet, des pochettes à mouchoirs (qui sont toutes parties!) et les mouchoirs qui vont avec. Et là je ne sais plus quel tuto j’ai suivi..j’ai fait un mix de plusieurs 😉 Mais c’est parfait pour utiliser les petites chutes de tissu (il faut des rectangles de 15 * 12 cm je crois) et de biais ! Il va d’ailleurs falloir que je rachète du biais car entre les hottes de Noël et ça, mon stock a bien diminué !

Tout ça a été fait dans des chûtes de tissu, des vieux draps, chemises… ou des morceaux de tissus un peu plus grand mais dans mon stock depuis longtemps ! J’avais aussi ressorti le reste des pochettes Origami de l’année dernière.

Les profs de Moyenne ont été touchés par leur cadeau et les maîtresses de l’école de bonnes clientes pour moi (mais pas qu’elles 😉 ). Y a plus qu’à recommencer l’année prochaine, en ce qui me concerne…. peut être que j’arriverai à m’y mettre avant fin novembre ? 😉 (on est encore en janvier, ça marche toujours pour les résolutions !).

Bonne journée !