« Adèle et moi » de Julie Wolkenstein

« Adèle et moi » de Julie Wolkenstein

Cela fait pas mal d’années que j’essaie de limiter les livres qui attendent dans ma table de nuit, livres que j’ai acheté avec d’autres qui m’intéressaient sur internet, qu’on m’a donné, que j’ai trouvé dans une boite à livres… Ca descend petit à petit mais actuellement il en reste 32 ! Alors cette année, je continue à alterner entre les livres de la bibliothèques et ceux là.

« Adèle et moi » était dans ce tas là. Je ne sais plus d’où il vient ! Toujours est-il que c’est lui que j’ai pioché au hasard il y a une quinzaine de jours.

Résumé :

« Après la mort de mon père, j’ai trouvé en rangeant ses papiers des documents sur sa grand-mère dont j’ignorais tout et qui révélaient un secret de famille. Je ne me suis jamais intéressée aux ancêtres de personne : les gens que je ne connais pas, surtout s’ils sont morts, me sont cent fois plus étrangers, même s’ils me sont apparentés, que les personnages de romans. Mais il y avait dans ce que je découvrais sur cette arrière-grand-mère des choses qui me plaisaient, d’autres que j’aurais voulu savoir. J’ai hésité à enquêter. Ce livre est le résultat de mes hésitations. » De 1870 à 1941, au coeur de la bourgeoisie corsetée, le roman d’une femme amoureuse de la vie.

J’ai aimé l’histoire, les aller-retours entre le présent et le passé mais je n’ai vraiment pas trouvé cette lecture fluide ! Plus d’une fois j’ai relu ce que je venais de lire car je ne comprenais pas la phrase (trop longue, trop alambiquée) ou que je ne comprenais pas de qui on parlait.

En plus, il n’y a pas de titre à une partie des chapitres. J’aime bien que ça soit clair quand on change de narrateur ou de dates. Là il fallait souvent un temps de réflexion pour savoir qui raconte et quand ça se passe. Je sais, je chipote 😉

Pour finir, il y a 588 pages écrits en petit. C’est long ! Je me suis un peu forcée certains jours pour avancer, parce que c’est intéressant de connaître la vie d’une femme il y a un siècle, mais j’étais impatiente de finir pour passer à autre chose.

Voilà, premier livre dont je vous parle depuis longtemps et en plus, j’ai moyennement aimé ! Mais il y en a d’autres qui m’ont beaucoup plu dont je vous parle bientôt !

Laisser un commentaire