Reprisage de chaussettes !

C’est juste pour rire, rassurez-vous…je ne vais pas faire un article à chaque fois que je vais repriser des chaussettes (à 5, ça risque de revenir souvent..).

Aujourd’hui, après avoir couché Toute Petite pour la sieste, j’avais juste envie d’en faire autant..même pas envie de coudre ou de jouer avec ma Silhouette portrait. Puis finalement j’ai croisé mon chéri qui m’a proposé (une nouvelle fois) de m’occuper des chaussettes..il faut dire que j’avais 3/4 paires en attente pour lui, et que ça devenait compliqué niveau stock !

IMG_20170503_181915

Je me suis revue, il y a 16 ans avant de me marier, demander à ma grand-mère comment on reprisait les chaussettes, parce que j’allais en avoir besoin ! 😉 Elle m’a montré et m’avait même donné un oeuf à repriser (malheureusement je ne sais plus où il est 😦 ). Mais honnêtement, je crois que je ne l’avais jamais fait…on portait les chaussettes trouées, et voilà tout !

Seulement ce n’est pas très écologique ce comportement…donc je m’y suis mise, après avoir regardé une petite vidéo explicative (mais ce n’était pas la méthode de ma grand-mère ça, mais probablement plus rapide). Et finalement, ce n’est pas long ! Quelques minutes par chaussette et hop, à la suivante…alors je m’y remettrai plus facilement.

Bon j’ai encore quelques trucs à recoudre, sans grande motivation, mais je vais le faire..

Et vous, vous êtes plutôt chaussettes trouées ou reprisées ?

Nouveau défi… tendre vers le Zéro déchet

Oui j’adore les défis, j’avoue…je viens de finir le défi que je m’étais lancée : faire nos tenues (des filles et moi) pour le baptême de Toute Petite ce we, mais sans stress. Du boulot, certes, mais j’ai réussi à tout caser sans ne faire que coudre. A la base, j’étais partie pour faire que la tenue de Toute Petite…finalement j’ai fait 9 pièces 😉 Photos dans quelques jours !

Bref, en parallèle de ce défi ponctuel, je me suis plus penchée sur le Zéro déchets. M’intéresser à mon impact environnemental n’est pas nouveau, mais après avoir vu le documentaire Demain, je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse un peu plus…D’autant que mon chéri râle souvent parce que je ne m’occupe pas du jardin ou que je couds trop (mais quand on aime, on ne compte pas :-p ).

J’ai donc remis en question ma façon de vivre mon quotidien, et j’ai décidé de me (nous) donner les moyens de faire mieux.

J’ai profité de mon anniversaire pour me faire offrir 2 livres sur le sujet (car je n’ai trouvé personne pour me les prêter et ils ne sont pas dans « mes » bibliothèques.

  Je vous en parlerai plus précisément prochainement, car j’ai commencé les deux mais fini aucun (mais non je ne m’éparpille pas :-D), mais j’aime beaucoup les lire.

Le constat : suivant les sites, les informations diffèrent un peu mais un français jette entre 350 et 400 kg par an (beaucoup plus si on ajoute les déchets annexes, nécessaires  à fabriquer ce que nous consommons…une dizaine de tonnes).

Nous :

Composition de la famille : 3 enfants de 3 ans, 11 et 14 ans + 2 adultes.

Monsieur a pesé les poubelles ménagères pendant plusieurs semaines (Moyenne l’avait fait aussi dans le cadre scolaire l’année dernière). Verdict : nous jetons 1 kg d’ordures ménagères par semaine, soit 50-55 kg/par an. En comparaison aux 350 kg par an par habitant, nous sommes loin..mais :

  • nous avons 2 composteurs dans le jardin (un pour l’été, au fonds du jardin, un pour l’été plus proche de la maison, qu’on peut atteindre sans se mouiller les pieds).

IMG_2922-001

  • nous recyclons tout ce qui est recyclable : papiers/Cartons/emballages/verre bien sûr, mais tout ce qui est encore utilisable est revendu, donné ou en dernier recours va dans les bennes pour les habits ou à la déchetterie éventuellement.

De ce côté là, je pense que nous sommes bien.

Reste que le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit. La solution réside donc dans la consommation et les achats en particulier.

Je n’ai jamais cherché à avoir le dernier modèle de tel truc ou tel truc, par contre j’ai acheté des trucs inutiles ou dont je ne me ser(vai)s pas. J’avoue 😉 Maintenant je réfléchis plus à mes achats.

IMG_2921

Déjà, vous avez dû remarquer, j’utilise au maximum les tissus que j’ai déjà..et je suis même déjà allée plusieurs fois dans des magasins de tissus, temple de la tentation pour moi 🙂 surtout avec des réductions, sans craquer pour un tissu, certes très joli, mais dont je n’avais pas besoin pour l’instant. Et j’avoue que j’en suis fière !! (il faut bien que je me lance des fleurs, sinon qui le fera ?).

Pour rester dans le thème, cela fait pas mal de temps que je n’ai pas acheté de vêtements pour moi (à part les sous-vêtements et chaussettes quand même), pour les filles : c’est beaucoup de la récupération ou achat en braderie. Moyenne voulait absolument aller faire les courses de Printemps…elle a fait son choix sur des vide-greniers 😉 Cela a certes un avantage financier (mais à la rigueur, je m’en « fous ») mais surtout ça permet d’utiliser des habits déjà produits et donc qui n’ont plus aucun impact sur la planète puisqu’ils ont déjà été portés.

Pour le neuf, c’est moi qui coud 😉 pas autant que je le voudrai mais bon, c’est déjà pas mal. Elles sont toutes quelques pièces faites avec amour par maman 😉

Enfin, cela dit, Toute Petite a un traitement de faveur, car son papa gaga aime bien lui acheter des habits neufs..qui viennent compléter ceux récupérés des grandes soeurs et des cousines.

J’ai aussi fait du tri dans mes placards..et j’encourage les filles à en faire autant. Rien ne sert de garder des choses qu’elles n’aiment pas et ne mettront pas.  Cf « la magie du rangement » de Marie Kondo

IMG_2920

Niveau gros électroménager, on a remplacé les vieux (qui ont été revendus) par des plus efficaces énergiquement, et en particulier, nous avions deux lave-linges (vive les familles recomposées et les choses en double) relativement vieux, maintenant nous en avons un 8 kg A +++ (qui pèse le linge aussi). Je fais donc moins de lessive (par contre je mets plus de temps à les étendre :-p ) aussi. Le lave-vaisselle est plus efficace et programmable.

Dans le domaine, je faisais ma lessive en poudre d’après la recette d’ Herbiotiful, jusqu’à une erreur de commande (j’avais acheté de la lessive pour une association en faisant mes courses en ligne, mais la lessive s’est retrouvée chez moi 😦 donc je m’en sers). J’y reviendrai après mais je vais essayer la lessive liquide.

Je voudrai aussi essayer de faire le produit pour le lave-vaisselle..mais Monsieur a racheté deux grosses boîtes de pastilles. Grrr (il n’est pas encore convaincu par ma démarche, même s’il y a beaucoup de choses qu’il fait dans ce sens).

Pourquoi faire ses produits soit même ? Simplement parce que ça coûte beaucoup moins cher pour au moins le même résultat et qu’il y a beaucoup moins d’emballages. Et ça ne prend pas beaucoup de temps.

Niveau repas, nous faisons beaucoup maison (enfin nous, j’avoue, c’est Monsieur qui s’y colle le plus souvent..) et il y a très peu d’industriels dans la confection des repas. A part les pâtes à pizza/tartes, bouchées à la reine…mais ça n’est pas le cas pour le petit dej et les goûters.

Conclusion :

Désolée c’était un peu long, mais j’avais envie de faire un point sur là où nous en sommes aujourd’hui, pour avoir une point de repère quand je ferai un bilan ! Bravo si vous avez tout lu 😉

Alors voilà les défis que je me lance, sans aucune pression autre que ma volonté de mieux faire. Cela sera fait quand cela sera fait..et même si cela me fait « mal » d’acheter des paquets de gâteaux sur-emballés, je vais faire de mon mieux et ça sera déjà beaucoup.

  • faire les goûter maison.
  • faire les pâtes à tarte/pizza maison.
  • continuer à changer notre façon d’acheter (trop de supermarché encore) et privilégier le vrac (trouver où..).
  • changer notre façon de manger (moins de viande..), donc il faut que je me colle plus aux fourneaux (en général je m’occupe du lavage de Toute Petite pendant que Monsieur prépare le repas).
  • remplacer les produits lavage (shampoing, gel douche..)
  • remplacer les produits de ménage par des produits fait maison et/ou au minimum biologique…ce qui veut dire faire le ménage avec les produits (je suis plus en charge de l’aspirateur et du linge..).
  • un peu de couture (ben oui, vous pensiez que j’allais arrêter ?? 😉 ) : des essuies-tout en tissu, des sacs à pain (pour remplacer le papier), des sacs à légumes (pour remplacer les sacs plastiques)..(il faudra ensuite convaincre mon chéri de les utiliser, car c’est lui qui fait les courses !), des mouchoirs en tissu puis pour plus tard, mais ça commence à faire son chemin, des serviettes hygiéniques lavables pour les filles (pour moi c’est la cup) et des « lingettes » tissu pour le papier toilette…
  • plus participer au potager (j’ai déjà commencé pour cette année !).

IMG_2923

Voilà pour aujourd’hui ! Je n’ai plus qu’à mettre la main à la pâte !

Et vous, vous en êtes où dans la démarche « zéro déchet » : ça vous touche ou vous vous en foutez ?

Economisons du papier!

On voit souvent sur les mails « pensez à la planète, n’imprimez que si nécessaire », mais il y a beaucoup d’autres moyens de faire attention !
Voici mes idées…
 

 

Au bureau
 

– imprimer les accusés d’envoi des fax au verso du document envoyé ou sur une feuille de brouillon. Imprimer au verso demande un peu d’entrainement pour que ça soit dans le bon sens, mais bon, même à l’envers, ça n’est pas forcément gênant !
 

– imprimer sur du brouillon si les documents ne sont que temporaires.

 
– imprimer en recto-verso, en 2 pages en 1…à voir suivant votre utilisation.
 

– utiliser les feuilles de brouillon pour les carnets de notes et de messages téléphoniques.

 
– demander à ne plus recevoir les catalogues (ou en un seul exemplaire…on en reçoit certains en 4 ou 5 ex :-o) ou les fax publicitaires.
– utiliser de petites enveloppes (et pas du A4 pour une malheureuse petite feuille).
– utiliser toutes les feuilles d’impression ratées et toutes les feuilles qui ne sont plus utiles en brouillon.
– ne pas envoyer des relances de facture version papier AVANT l’échéance (2 feuilles + une enveloppe pour une facture que j’ai payée quelques jours avant, et de toutes façons 15 jours avant l’échéance…si c’est pas du gâchis, ça !!).

 

A la maison

– récupérer du papier brouillon (au boulot, à celui des amis..) pour les dessins des enfants.

 

– utiliser les enveloppes reçues pour les listes de course ou de choses à faire, pour déposer les chèques à la banque ou ailleurs…

 

Courrier

– mettre sur la boite aux lettres « non aux publicités, oui aux journaux locaux » (si vous ne les regardez pas, mais sinon on peut trouver les prospectus sur les sites des magasins).

 

– se désabonner des mailing ou des courriers publicitaires qui ne vous intéressent plus, comme des newsletters sur internet.

 

 

– demander à ne plus recevoir les catalogues si on commande par internet, ou si on ne commande plus à cette enseigne.

 

Livres, magazines

 
 
– acheter d’occasion 
 
– emprunter à la bibliothèque
 
– faîtes tourner ! donner, vendez …
 
 
 
Et vous alors, vous faites quoi ?


On fait du tri dans les mails !

Tant que je suis dans le tri, je continue 😉

Faire du tri chez soi, c’est faire du tri dans sa tête. Et ben faire du tri dans ses mails, c’est pareil !

Sauf qu’en plus, c’est bon pour la planète ! Si je vous assure ..

Alors on oublie les boites de réceptions avec des centaines d’e-mails ! (suivez mon regard :-p )

Et pour cela,

  • on supprime les messages une fois qu’on les a lu, ou on le fait régulièrement. J’avoue, j’ai du mal à supprimer un message juste après l’avoir lu, en revanche, à peu près tous les mois je nettoie ma boite de réception.
  • on se désabonne de toutes les newletters de tous les magasins ou sites qu’on ne lit jamais. Enfin, pas de la mienne 😉 (pour vous abonner, c’est juste à gauche là!) ou on les supprime une fois qu’on les a lu. J’ai fait du tri dans mes newsletters juste avant de partir en vacances…et ben j’ai eu beaucoup moins de mails !
  • on pense à vider sa corbeille et ses messages envoyés régulièrement .
  • et pour tous les messages qu’on veut garder, on les range dans des dossiers (sur la boite mail, sans les imprimer bien sur !!!). Attention, sur gmail et peut être sur d’autres (mais pas sur yahoo), mettre dans un dossier, mets simplement une étiquette, du coup, le mail reste dans la poubelle et si on la vide, on perd les mails bien sur.

Pour compléter, toujours pour limiter notre effet sur la planète (Selon l’Ademe, la recherche d’information via un moteur de recherche représente au final 9,9 kg équivalent CO2 par an et par internaute).

  • on utilise des raccourcis pour aller sur nos sites favoris (sur google chrome, il suffit de cliquer sur la petite étoile à côté de l’adresse du site), sans retaper l’adresse dans le moteur de recherches.
  • quand on fait une recherche, on tape des mots précis pour obtenir rapidement l’information qu’on recherche.

Pour avoir plus d’informations ou pour comprendre pourquoi on arrive à ses résultats, je vous conseille d’aller voir le guide pratique de l’ADEME sur l’utilisation d’internet et ce qu’il est possible 
de faire.

Et bien sur, on coupe les ordinateurs/imprimantes/photocopieurs quand on s’absente de son bureau pour aller faire autre chose à la maison, ou à une réunion, manger…

"la magie du rangement" de Marie Kondo

Cette année, l’été a a été sous le signe du rangement et du tri (vous avez remarqué que j’ai peu cousu par rapport à l’année dernière) ! Donc quand je suis tombée sur ce livre par hasard à la bibliothèque, je l’ai pris.
Marie Kondo présente sa méthode pour garder un intérieur rangé: d’abord tout trier et ensuite ranger ! Mais attention, il ne faut pas trier pièce par pièce mais par catégorie (ex: tous les habits pour chaque personne, les ustensiles de cuisine…) et il y a un ordre à respecter autant que possible (les souvenirs sont à trier en dernier car on a pris l’habitude de décider de garder ou jeter).
Le tout, agrémenté d’anecdotes et de conseils : il vaut mieux utiliser des boites à chaussures plutôt que de boites hyper belles…et hyper chères !
J’ai testé certaines choses, dont le rangement vertical des tshirts : comme ça, on voit tous les tshirts tout le temps, et on n’oublie pas ceux qui sont en bas de la pile. Evidemment, mes tshirts sont rangés dans des tiroirs profonds, donc ça facilite. Mais je trouve l’idée sympa. A voir dans la durée.
Par contre, j’ai été choquée qu’un livre écrit en 2011, certes par une Japonaise, vante tout le long de son livre le fait de JETER (et un tel a jeté 30 sacs poubelles en une journée, et ceux là 200 alors que leur appart était d’une taille modeste…), sans jamais parler de donner, vendre, recycler…Jeter des livres en bon état ??? des habits portables ??? en disant il vaut mieux jeter si on doute, au pire, il suffit de racheter…honnêtement, j’ai failli arrêter ma lecteur à cause de ça, mais je suis allée au bout.
Voilà, il me reste encore à faire du tri dans mes habits (et ceux de mon chéri…), mais la maison est plus vide qu’avant (enfin c’est relatif, on est quand même 5 :-p) et y a pas mal de sacs de recyclages (au revoir les cahiers de l’année dernière !), des caisses à donner/vendre et juste quelques sacs de vraies poubelles ménagères !
Alors à vous de lire le livre et d’appliquer, mais par pitié…donner/vendez/recyclez tout ce qui peut l’être !!!

Les couches écologiques

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des couches écologiques. Il y en avait très peu (pas?) quand les grandes étaient petites, aujourd’hui il y en a pas mal.

Je n’ai jamais trop aimé l’esprit « jetable » des couches, mais honnêtement, je n’ai jamais eu envie de me mettre aux couches lavables. 

Déjà, j’ai changé entre Grande et Moyenne : utilisation des lingettes pour l’une, de cotons pour l’autre (ou des lingettes en déplacement). Pour Toute Petite, ce n’est que du coton. A ma connaissance, sa peau n’a pas vu la couleur d’une lingette (bon je n’en ferai pas une maladie mais je n’en veux plus). Par contre, je ne sais plus si j’utilisais déjà du liniment oléocalcaire (mélange d’huile d’olive et d’eau de chaux) ou que de l’eau. 

Bref, tout ça pour dire qu’entre le liniment et les couches écologiques, Toute Petite n’a jamais les fesses irritées (à 28 mois à ce jour), et donc je ne peux que recommander (cela dit je ne vais pas mentir, je me souviens de quelques épisodes d’erythème fessier chez les grandes, mais pas du tout de la fréquence ni de la durée, mais il y en a eu, c’est sur). 

J’en ai testé plusieurs, et celles que je préfère c’est les Tidoo  et les Pingo .

 

Les Pingos, on s’en est servi en couche « normale » jusqu’à il y a quelques mois. On les a préféré aux Tidoo pour la texture extérieure, mais on n’a pas eu de problème de fuites ni avec les unes, ni avec les autres.
Elles sont agréables à mettre (niveau élasticité des attaches) et à porter. En tout cas, Toute Petite ne s’en est jamais plainte 😉

Voici leurs points forts (d’après leur site) :

  • Conception nécessitant moins de matériau, sans concession sur la performance et le confort du produit
  • Noyau absorbant fabriqué en cellulose certifiée FSC contribuant à préserver nos forêts
  • Couches produites avec une électricité écologique certifiée NaturemadeStar
  • Émissions de CO2 restantes compensées à travers des projets certifiés de myclimate
Elles sont fabriquées en Suisse, ce n’est pas la France mais c’est proche.


Depuis qu’on est passé aux couches culottes, on est revenu à Tidoo. Et j’en suis ravie ! Parce que :
  • ces couches sont fabriquées en France
  • elles sont biodégradable à 50% (je n’ai pas trouvé cette information sur les Pingo).
  • et petit plus que j’apprécie beaucoup : pour chaque paquet acheté, un pourcentage est reversé à l’association Rire médecin.

Les points forts :
  • Le coussin principal ou matelas se compose en majeure partie de cellulose FSC® ou pulpe de bois, sans chlore, et issue de sources responsables.
  • la ouate utilisée pour le maintien du coussin principal lors de la fabrication est biodégradable à 100% ;
  • le voile de surface est composé de cellulose blanchie à l’oxygène, 100% sans chlore.
  • Sans chlore, sans parfum, sans latex, TIDOO Night&Day s’adapte aux peaux les plus délicates et sensibles aux allergies.

Dans les 2 cas, les fuites ont été très rares…Sauf si on traîne trop pour changer la couche du matin, mais là c’est ma faute :-p mais bon quand elle prend son biberon à 6h, et qu’après ne se réveille qu’à 9h, la couche qui a été mise à 19/20 h finit par ne plus pouvoir absorber (mais c’est pas au réveil que ça fuit, c’est si on va déjeuner au lieu de la changer, et encore, c’est pas systématique). Oui je pourrais changer la couche à 6h…mais non ! J’ai à peu près jamais changé mes filles les nuits, pour qu’elles se rendorment le plus vite possible (et moi aussi)…alors je ne vais pas le faire maintenant !
Bon je ne suis pas hyper douée en comparatif, mais ce sont 2 produits que j’avais envie de vous présenter !



Ah oui, niveau prix par couche pour l’achat d’un paquet  (en taille 4)  :
Tidoo : 0.37€

Pingo : 0.36 €
Pampers active fit : 0.36 €

J’ai prix à chaque fois un paquet simple (entre 39 et 50 couches). 
Donc pour le même prix, autant prendre une couche écologique et contenant beaucoup moins de produit néfaste.

Et puis, il est très facile d’avoir des réductions et d’acheter par pack…avec le nombre de site qui vendent des couches écologiques, il y a quasiment toujours une promo (il faut juste penser à ne pas s’y prendre quand il reste 20 couches!). Je commande souvent par 8 paquets (voire plus mais maintenant j’ai l’espoir qu’elle arrête les couches, donc j’essaie de ne pas en avoir trop d’avance quand même, on ne sait jamais :-p) .

ps: désolée si la présentation est bizarre ce soir, mon pc fait des trucs étrangers et les mots bougent tout seul (et non je n’ai rien bu, fumé…).

Coupez les moteurs !

Tant que je suis dans le « coupez », je lance aussi cet appel…coupez votre moteur quand vous vous arrêtez pour « une seconde » pour acheter le journal (ou des clopes…mais là c’est encore pire :-p ), jeter un enfant à l’école (petit clin d’oeil aux fans de « La Cité de la Peur ») ou quoi que ce soit.

Quand je vois une voiture moteur allumé, alors qu’il n’y a personne dedans, je n’ai qu’une envie : couper le contact ! (mais je ne le fais pas…les gens sont trop susceptibles :-p ).
Sérieusement, je savais que le temps était assez court, mais j’ai la confirmation : au delà de  60 s, il est plus intéressant de couper le contact que de laisser le moteur tourner ! D’ailleurs, les voitures les plus récentes s’arrêtent automatiquement…C’est bien que c’est mieux, non ? C’est bon pour la planète est pour votre porte-monnaie puisque vous allez faire des économies de carburant !
Donc coupez le moteur le temps que les marmots descendent de voiture, dans les bouchons, au drive…et quand vous faites un saut à la boulangerie (sans vous garez en double file bien sur…mais là c’est un autre débat :-p ).