Sac à canne blanche 4eme et 5eme version

C’est la 5eme version mais je ne vous avais pas montré la 4eme (les précédentes)…je l’avais fait très rapidement un week-end avant que la miss ne reparte en train il y a peut être 18 mois (vu que la version 3 date de janvier 2017). Le voici en utilisation et en état de décomposition avancé 😀 (sans les pièces que j’ai réutilisé).

J’ai donc réutilisé encore une fois les anneaux et la fermeture éclair (c’est qui m’avait perdu la dernière fois, car ayant défait le premier sac, je ne pouvais que finir le nouveau avant son départ !). Remarquez, cette fois c’est à peine mieux…je les emmène retrouver leur père dans 30 minutes et le sac est fini depuis 2h 😀 mais quand même, j’ai le temps de faire l’article avant le départ ! Elle m’avait bien dit à son arrivée qu’il fallait que j’en fasse un nouveau, mais je n’étais guère motivée par la couture, j’ai préféré aller me promener !

Enfin, mercredi, j’avais choisi les tissus. Hier soir, j’ai décousu ce qui devait se découdre et ce matin elle a validé les tissus. Je m’y suis mise après manger…heureusement que je maîtrise la confection de ce sac (même si y a finalement pas mal d’étapes donc pas si rapide)!

Voici donc le nouveau sac..dans une jambe de jean’s ! Le reste des tissus viennent de mon stock, depuis plus ou moins longtemps. J’ai juste trop descendu le velcro..(faut toujours que je fasse une bêtise, hein ?).

J’ai fait exactement comme les précédentes puisque ça lui convient : une séparation bien contrastée dans la grande poche, pour la canne blanche d’un côté et les lunettes (et le bazar :-D) de l’autre, et une poche zippée à l’arrière…qui est magnifiquement en biais 😀 (non c’était pas voulu, j’avais même mis des épingles, je ne sais pas ce que j’ai fait…tant pis !).

Et voilà, c’est reparti pour un tour ! Pour le prochain, j’essaierai de le faire moins rapidement !

Bon week-end ou bonnes vacances ! Ici le rythme va changer puisqu’on va être plus que 3 !

Haut Aperitif hour * pull Helvellyn + pantalon Ottobre = petite fille heureuse

En ce moment, le gros plaisir de ma fille s’est de s’habiller en « Maman » non pas comme moi mais avec des habits que je lui ai cousu. Et avec toutes les culottes et les t-shirts, entre autre, de ces derniers temps, elle a de quoi faire ! Cependant, elle a quand même eu une demande… avoir le même haut que moi.

Ce qui tombait bien : il me restait pas mal de laine (Kaleïdo de la Droguerie – bambou et un peu de lin), offerte par ma mère pour mon anniversaire l’année dernière. Toute douce et agréable à tricoter et à porter !

Ce qui tombait moins bien : le patron Aperitif hour de Josee Paquin n’existe pas en version enfant. Alors je lui ai proposé d’autres petits hauts…mais non, Petite voulait les mêmes motifs que moi ! Alors j’ai réfléchi….. Je suis partie du pull Helvellyn d’Along avec Anna que j’ai tricoté 3 fois avec plaisir cet hiver, et j’ai calculé pour placer les motifs. L’avantage de ce pull est qu’il n’a pas de sens (et ça s’est pratique !) donc j’avais prévu de faire pareil devant et derrière. Bon en réalité, j’ai eu du mal à centrer la dentelle (à savoir par quel point commencer..) sur le premier motif (au milieu du dos) donc je ne l’ai pas fait d’un côté. Et puis certains motifs ne sont pas tout à fait ceux prévus… 😉

Pour les manches, je suis allée jusqu’au rang où il n’y avait plus de rangs raccourcis (+ 2 rangs pleins) et j’ai attaqué les côtes sur 10 rangs il me semble. Et je trouve que c’est pile la bonne longueur !

Pour aller avec le haut, il fallait un bas. Logique, non ? En réalité, son tiroir de pantalon est assez vide…ceux qui allaient bien ont fini par se trouer aux genoux. Et comme elle est vraiment très fine, mais quand même grande par rapport à ce tour de taille, les pantalons vont soit aux jambes, soit aux fesses… Du coup, j’en ai fait un. C’est le modèle Chaméleon du magazine Ottobre 4/2015 en 104 cm (sa taille exacte). Et je l’ai découpé dans un jean’s Petit Bateau en 16 ans de Grande, déchiré à l’entrejambe et irrécupérable !

Je suis même allée jusqu’à découdre le bord côte de la ceinture, et j’ai bien galéré (y a un paquet de couture !)…j’en ai d’ailleurs cassé mon découds-vite 😦 Et j’ai du découdre les poches des fesses pour arriver à faire rentrer les dos des jambes. Et Monsieur m’a encore fait rajouter des poches sur les fesses !

J’ai mis des petits coeurs sur les surpiqures et un petit ruban (cousu puis noué) pour décorer, dans les trous du lien. Il y a un élastique dedans. Je n’ai pas fait la braguette…elle n’en voyait pas l’utilité et préfère un pantalon à élastique !

Il ne reste plus grand chose du jean’s mais encore de la laine…cependant pas pour tricoter un haut entier, mais ce n’est pas grave…je me suis mise au crochet et j’ai une idée pour m’en servir 😉

Je vous souhaite un bon mardi.. de mon côté je vais attaquer la pile de repassage (après le plaisir, le travail :-p ) mais de toutes façons il fait gris pour l’instant!

Bouillottes Nuage aux noyaux de cerise

Au mois de mars 2019, quelques créatrices s’étaient associées pour créer des patrons vendus au profit de la recherche contre l’endométriose. Il y avait les patrons d’une culotte menstruelle, d’un pochon, d’une broderie décorative et d’une bouillotte. C’est la bouillotte que je me suis enfin décidée de faire ! (vous me direz, je n’ai pas fait le reste non plus…).

On a un grand cerisier dans le jardin et chaque été je me disais qu’il faudrait que je récupère les noyaux des cerises. Et chaque été je ne le faisais pas ! Cette été, j’étais encore confinée quand on a ramassé les cerises (oui ok quand mon chéri a ramassé), alors c’était l’année ou jamais ! Pour les nettoyer, je les ai fait tremper dans l’eau puis je les prenais par petites poignées et les frottais les uns contre les autres….pendant un bout de temps (mais j’étais dans le jardin au soleil, ça allait 😉 ) ! Puis rinçage dans une passoire et j’ai recommencé. Séchage au soleil, et ensuite j’ai à nouveau bien secoué s’il restait de petites peaux sèches.

J’ai lu que les noyaux de cerise ce n’est pas forcément le mieux car c’est plein d’air, donc ça garde moins la chaleur, mais je les avais gratuitement à disposition et Petite qui s’en est servie plusieurs fois n’a pas râlé parce que ça refroidissait trop vite. Donc jusqu’ici ça convient !

J’ai fait une version pour Petite (en bas) et une pour Moyenne (en haut). Elles ont choisi les tissus (jersey velours et Minkie) dans le stock de bien sur : des restes de chemise de nuit ou de flemmardin. J’ai fait celle de Petite un peu plus petite (je n’ai pas rajouté les marges de couture).

Pour pouvoir les laver plus facilement, et les mettre au four micro-ondes (1 minute – 1 minutes 30 à fonds AVEC un verre d’eau), j’ai fait une pochette intérieure dans un drap qui vient de chez mes grand-parents (et dont je me suis beaucoup servi pour coudre des masques!). Je n’ai pas fait de couture à la main pour la fermer car c’est caché 😉

Comme j’ai fait la pochette intérieure, sur l’extérieur je pensais mettre du flex, pour les sourires des nuages, mais bien qu’elle l’ait évoqué au départ, Petite n’a rien demandé, donc je n’ai rien fait 😉 . Cependant, j’ai choisi de fermer le nuage avec des pressions en résine (qu’elle a choisi). Moyenne a préféré sans.

Voilà on est paré pour les maux de ventre ! Petite s’en est servie plusieurs fois, et comme elle la redemande, c’est que ça doit lui faire du bien (c’est tout doux en tout cas !).

Vous avez une bouillotte ? Vous avez testé avec les noyaux de cerise ?

Bon dimanche sous le soleil !

Déstockage # 24 : jean’s recyclé et petit haut

Au début du confinement, j’avais imaginé une tenue pour Petite, à base d’un jean’s troué. Elle aime bien garder ses pantalons troués pour faire des pantalons « travaux » comme papa, mais j’en transforme quelques uns, parce qu’elle s’habille (en général !) plus en normal qu’en « travaux ».

Ce coup-ci, j’ai décidé de transformer le pantalon en jupe et j’avais envie d’un haut assorti. Pas de patron pour la jupe, où après avoir coupé les jambes, j’ai rajouté un rectangle de tissu (que je pensais plus large et qui devait plus froncer..). Du coup, j’ai fait une fente à l’arrière pour que ça ne la gêne pas pour courir. J’ai rajouté des « froufrous ». En réalité, elle met très peu de jupe..donc je ne sais pas si ça servira beaucoup !

Pour le haut, j’imaginais d’après la photo qu’il serait assez prêt du corps. Il n’en est rien ! Il s’agit de la tunique Marcel du livre « Tuniques pour petits et grands » de la série des Carnets de couture. C’est un livre que j’ai depuis quelques années et sur lequel j’admire les tuniques sans n’en avoir jamais cousu aucune… Je l’ai faite en 4 ans (d’après le tableau des mensurations) et c’est très bien, bien que ça soit plus évasé que ce que je pensais. Je n’ai pas mis le bouton dans le dos…histoire de me simplifier la vie 😮

J’imaginais donc un ensemble jupe / haut, mais finalement le haut va beaucoup mieux avec un short simple (lui aussi un pantalon recyclé..).

En tout cas, cela fait 2 pièces supplémentaires dans la garde de robe de Petite et un coupon de moins dans mon stock ! Et c’est bien ça l’essentiel !

Passez un bon week-end ! Et je retourne à mon déstockage…parce qu’il y en a encore un paquet !

Trio de débardeurs Gabriel de Marie Poisson

La semaine dernière, j’ai fait du tri dans mes caisses de jersey et coton. Pour le coton, j’ai mis de côté ceux qui pouvait servir à faire des masques (j’en ai refait une vingtaine), ceux qui vont servir pour le marché de Noël de l’école (je vois loin !). Dans le jersey, j’ai pris toutes les chûtes et j’ai décidé ce que j’allais en faire…et j’en ai fait la liste ! Une vingtaine de pièces, avec quelques coupons neufs aussi que je voulais utiliser. Autant dire que vous allez avoir de la lecture dans les prochains jours 😉

Aujourd’hui, je vous montre la série de débardeurs Gabriel. J’ai pris goût au travail à la chaîne 😀 Gabriel est issu du livre « Coudre le stretch » de Marie Poisson, un livre que j’ai depuis au moins 1 an, mais dont je n’avais pas pris le temps de mesurer les possibilités, même si j’ai déjà cousu des t-shirts Briac (ici, ici et ) pour Grande et un sweat Jeannette pour moi.

Voici donc les réalisations ! Et en spoiler, l’un des t-shirts Marcel de Petite (que je vous montre dès que je les ai tous pris en photo sur elle…Et vu qu’elle passe un jour sur deux en pyjama, c’est pas rapide !!).

Avant de faire nos débardeurs, j’ai commencé par un pyjama pour Moyenne, que je vous montre bientôt aussi (car je veux le montrer en même temps que celui de Petite, et comme celui de Moyenne a été fini en décalé, l’un est au sale, pendant que l’autre est mis, je tourne en rond !). Le débardeur de base a été utilisé pour le pyjama, mais je le trouve trop décolleté et trop creusé dans le dos (du coup on risque plus de prendre un coup de soleil..). L’avantage de ce livre est qu’on peut pour plusieurs des modèles utiliser différentes encolures très facilement. J’ai donc choisi un col rond dégagé, le même pour toutes les 3.

Les surpiqures ont été en simple au col et aux emmanchures, et en aiguille double pour l’ourlet du bas.

Les dos ont été faits dans des tissus différents pour les filles, car c’était des restes : les gouttes ont servi pour un gilet pour moi (que j’ai perdu 😦 ) et un t-shirt manches longues pour Grande (un Briac donc), et les cactus de Moyenne pour une robe « sac à patates », que je ne vous ai même pas montré, pour elle aussi. Pour moi il s’agit d’un coupon entier pour le dos et le devant, de 50 cm… probablement acheté au salon Créativa il y a 18 mois. J’avais très envie de le prendre pour moi, mais je ne trouvais pas avec quoi l’associer… et puis est apparu ce jersey rose pâle, qui m’a sauvé aussi pour le t-shirt Marcel de Petite (et attend de me sauver pour un t-shirt pour ma nièce!).

Niveau taille, j’ai fait, en fonction de la poitrine : 36 pour Moyenne, 38 pour Grande et 40 descendant vers 42 pour moi (poitrine et hanches pour moi donc). Il y a 3 longueurs, j’ai fait court pour tout le monde (1m52 environ pour les filles, à peine 1m60 pour moi) et ça me semble juste parfait !

En prime, Moyenne et moi avons mes Safrans devenus shorts.. Je n’étais plus bien dans le bleu (trop serrée à la taille) et lui ait donné. Il était un peu grand, mais je l’ai un peu repris à l’entrejambe, histoire de faire disparaitre les coutures bien usées, ça l’a donc diminué un peu. Avec une ceinture, ça le fait. De toutes façons, elle est venue il y a 3 semaines sans shorts donc ça dépanne ! Pour le noir, le tissu n’a absolument pas tenu et ne ressemblait plus à grand chose. Voilà 2 nouvelles vies pour ces jean’s.

J’ai adoré coudre ces débardeurs, et nul doute que je les referai ! Pour moi, j’en vois bien un en noir et un en blanc, pour mettre avec des jupes à motifs. D’ailleurs à la base, je n’avais pas prévu d’en faire un pour moi mais quand j’ai vu Moyenne dans le sien hier, comme je cherchais un patron pour mon tissu, je n’ai pas hésité et je ne regrette pas ! Ils sont confortables !

Vous connaissez le livre de Marie Poisson ? Vous avez déjà cousu un modèle ?

Allez, je ne résiste pas à faire la sirène dans le jardin pour vous souhaiter une bonne fin de journée et un bon week-end (bon là y a du tonnerre..).