Coup de coeur : « Je me mets au tricot » Lise Tailor

Pendant les vacances, nous sommes partis en avion. Le fait d’avoir des aiguilles à tricoter dans l’avion peut poser problème (a priori ça passe pour des aiguilles en bois, comme les miennes, mais je n’ai pas voulu tenter !). Du coup, je me suis rabattu sur de la lecture « tricot » 😀 (et j’avais un tricot dans la soute, mais qui n’a quasi pas avancé..).

J’avais lu l’article sur « je me mets au tricot » sur le blog de Louise, mais je n’étais pas décidée à acheter ce genre de livre, puis Florence  m’en a parlé, aussi conquise que Louise… puis  ma tante m’a parlé de la technique continentale et en cherchant des infos, je suis tombée sur le blog de Lise Tailor. Et là je suis tombée sous le charme de son sourire, de sa pêche.. ! J’ai reconnu Lyon sur les photos (et rien que ça c’est un bon point 😀 ), puis je me suis aperçue qu’elle aimait Friends (cf le titre des podcasts – et ça je veux dire, c’est plus qu’un bon point !), et puis j’adore ce qu’elle coud et tricote… puis voilà quoi. Du coup, j’ai acheté le livre, et je n’ai pas du tout regretté (même si oui, j’ai pû lire dans les critiques, on retrouve les infos sur son blog, mais c’est pas pareil).

je-me-mets-au-tricot-2

Le livre est attrayant : l’écriture est claire et simple, la mise en page sympa et variée, plein de photos trop belles et des schémas d’explications assez clairs.

J’ai appris plein de choses, à quoi servent certains accessoires, quelles sont les techniques, quels sont les points, comment choisir la laine (et ce que veulent dire les types de laine (dk, lace..) et tout ça ! J’ai même découvert qu’il y avait de la laine recyclée et ça c’est top (mais bon vu le prix, je vais m’améliorer un peu 😉 ).

J’ai presque tout compris… presque parce que je n’ai toujours pas compris la méthode continentale pour le point envers (mais ça viendra et je n’avais pas mes aiguilles sous le coude pour essayer…..) et parce que sur les points  genre « dentelle », je n’ai pas forcément tout cherché à comprendre, vu mon niveau actuel. Mais en tout cas, ça m’a donné envie de continuer à tricoter et d’oser faire plus que du point mousse / jersey envers / jersey endroit.

J’ai vraiment aimé lire ce livre, très agréable et instructif. Il est à mon avis utile aux grandes débutantes et aux tricoteuses plus expérimentés. Il va rester dans mon atelier, en livre de référénce, clairement !

Je l’ai lu en 3 avions (vol d’1h-1h30)… j’étais frustrée de devoir m’arrêter pour manger ou m’occuper de Toute Petite (cela dit, elle ne m’a pas trop sollicitée :-p).

Vous vous êtes laissés tenter aussi ?

I believe I can knit… I believe I can touch the wool (à chanter sur l’air de « I believe I can fly » 😀 ).

Coup de coeur : « Petit décodeur illustré de l’enfant en crise »

333238

C’est un gros coup de coeur dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui ! Je suis tombée par hasard à la bibliothèque sur ce livre..et j’en suis ravie !

A la maison, j’ai 3 enfants, 3 modèles différents (enfin au moins 2, le dernier modèle alterne entre les 2 premiers)… et tout de suite, ce titre m’a interpellé, pour un des modèles, d’autant plus le « particulièrement adapté aux parents d’enfants hypersensibles ». Par ce que pour le coup, j’en ai 2 d’hypersensibles.

Les auteurs reprennent tous les cas problématiques  que nous rencontrons en tant que parents (ou adultes avec des enfants) : la crise au supermarché, le « je suis nul », les enfants qui n’aident pas, ceux qui n’ont pas de copains… Bref tout plein de sujets, traités avec beaucoup d’humour. Le gros plus de ce livre; c’est la présentation !

Le plus gros est schématique (j’ai piqué les photos sur le site d’Oxybul, mais on ne voit pas bien!), tout en couleur. C’est hyper simple à comprendre ! Un ou quelques mots central(ux) du thème avec les causes et les solutions possibles à apporter. Et en noir et blanc des illustrations… dans lesquelles on se reconnait tellement (trop :-D) .

Alors honnêtement, je connais les solutions et les causes, de la plupart des problèmes, parce que ce n’est pas la première fois que je lis des livres sur l’éducation positive, mais j’ai besoin de lire / entendre plusieurs fois la même chose avant de l’appliquer. Et savoir ce qu’il faut faire ne veut pas dire qu’on va le faire … même avec la plus grande volonté du monde, si on est énervé (si on n’a pas réussi à ne pas s’énerver devrais je dire, que les enfants soient ou non à l’origine de l’énervement), on n’y arrive pas forcément, mais bon, au moins on sait ce qui serait mieux (bonjour la culpabilité 😉 mais ça aussi faut éviter !).

Revenons-en à nos enfants !

Le livre est classé par grands thèmes : il ne veut pas …, il ne gère pas ….

Et à la fin, il y a 10 fiches, sans illustration, pour nous aider à aller plus loin.

J’ai vraiment adoré parcourir ce livre, très simple et rapide à lire. Il faudrait même l’avoir à portée de main, pour s’y référer régulièrement, pour intégrer les bonnes idées. Bon évidemment, pas dire à son enfant qui se roule par terre « attends chéri, je regarde ce qu’il faut que je te dise » 😀 mais le relire régulièrement, pour agir positivement sans y penser dans le tourbillon de la vie quotidienne.

D’après Oxybul, c’est destiné aux 3-7 ans. Moyenne a 12 ans et je trouve que ça lui va encore très bien !

Les 2 auteurs, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza ont 6 enfants à elles deux, on voit qu’elles savent de quoi elles parlent !

Vous avez eu l’occasion de le lire ? En tout cas, n’hésitez pas ! Au pire, vous passerez un bon moment, ça peut se lire comme une BD !

 

 

« Le bal » d’Irène Némirosky

2 mois que je n’ai pas fait d’articles « lecture », mais pourtant j’ai lu sauf que :

  • niveau audio, j’écoute dans la voiture et aux dernières vacances, on a cassé notre voiture + la 2eme voiture qui est tombée en panne ; du coup depuis mi-mars, j’ai régulièrement changé de voitures (entre la notre et voiture de prêt), suivant les besoins de Monsieur. Donc pas d’écoute de livre pendant plusieurs semaines !
  • niveau livre en papier, j’ai lu un livre que j’appellerai « technique », sur les enfants dont je n’ai pas particulièrement envie de parler, puis j’ai attaqué Les muchachas de Pancol…en 3 tomes !! Je suis en train de finir le 2eme.

Bref ! Revenons-en au livre fini :

« Récemment passés de la gêne à l’opulence, M. et Mme Kampf décident de donner un bal. Leur fille Antoinette, qui vient d’avoir quatorze ans, rêverait d’y assister. Mais Mme Kampf, peu soucieuse de présenter à ses admirateurs une fille déjà si grande, oppose un refus formel. Antoinette ne préméditera pas sa vengeance : elle l’accomplira d’un geste, dans un état second… Elle sera terrible. » (je triche sur le résumé car je suis déjà passée à autre chose et j’ai mon avis en tête – heureusement – mais plus les détails de l’histoire).

Mon avis est mitigé sur ce livre, j’ai bien aimé mais l’adolescente tourmentée m’a fatigué !! Je n’avais qu’une envie, lui mettre une claque – ce que je ne fais pas dans la réalité –  (vous savez, genre la goutte qui fait déborder le vase, avec les ados bien réelles de la maison !).

Et puis, c’est finalement assez « stressant » : que va-t-il se passer ? quelles vont être les conséquences ?

Pour la petite histoire, pendant ma période d’écoute, il y a eu le brevet blanc dans le collège où je travaille, et je suis tombée à la photocopieuse sur le texte de la dictée : un extrait du Bal ! Et effectivement, ce roman peut être étudié au collège. Il est assez court en plus (120 pages).

 

 

 

« La jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier

En parallèle de la lecture « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi j’écoutais la « La jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier dans la voiture. Et c’est aussi avec un grand plaisir que je l’ai fait !

51qambzysll-_sl300_

Griet est une jeune fille, contrainte d’être placée dans une riche famille en tant que servante, suite à l’accident qui a rendu son père aveugle et l’empêche donc de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Elle s’occupe des enfants, des courses, du ménage.

La famille en question est la famille Vermeer, dont le père est le peintre. L’épouse enchaîne les grossesses… déjà 5 enfants à l’arrivée de Griet. L’entente n’est pas évidente entre l’épouse, sa mère, l’autre servante…

L’histoire nous plonge dans la vie de Griet, de sa famille et de celle des Vermeer. Nous sommes au XVIIeme siècle.

 

Il n’y a pas beaucoup d’actions dans ce livre, mais j’ai vraiment beaucoup aimé l’écouter. Encore une fois, la voix agréable d’Isabelle Carré aide, mais l’histoire est passionnante et je me suis prise d’affection pour Griet. L’équilibre entre la description et l’action est bon.

Si vous n’aimez pas lire, je viens de découvrir qu’il y avait un film, avec Scarlett Johansonn… rien que l’actrice ça donne envie de le voir 😉 Par contre, en lisant le résumé, j’ai le sentiment que l’histoire n’est pas exactement la même que dans le livre…

 

Et vous, avez vous lu ou vu la Jeune fille à la perle ? Qu’en avez vous pensé ?

 

« Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi

51yvlbpnsyl-_sx210_

C’est ma grande soeur qui me l’a prêté… et j’ai envie de lui dire une chose : un grand merci !

L’histoire : Julia perd son père brutalement, n’est pas soutenue par son futur mari…. sur un coup de tête, elle répond à une annonce pour être psychologue dans une maison de retraite, près de chez sa mère, à Biarritz. Elle quitte Paris, sans trop savoir ce qui l’attend, elle n’est pas vraiment à l’aise avec les personnes âgées. Elle veut juste s’enfuir..

Ce livre est dans la même veine que « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une  » de Raphaëlle Giordano : une leçon de vie ! Profitez de chaque instant et de ceux qui nous entourent et nous sont chers !

Les personnages sont attachants, enfin presque tous, y a un râleur ! Et j’aime pas les râleurs ! 😀

J’ai adoré ce livre ! Plein d’humour, d’amour, d’amitiés et d’inattendus ! Je ne m’attendais d’ailleurs pas du tout à la fin, mais elle m’a bien plu.

 

 

 

 

 

 

« Zazie dans le métro » de Raymond Queneau

Je l’avais lu en 5eme (pour le cours de français), je me souviens encore…que je n’avais pas aimé ! Du coup, quand je l’ai vu dans les livres audio, je me suis dit « pourquoi pas ? ». J’ai pu changer d’avis en grandissant (bon c’est vrai, je n’ai quasiment pas grandi depuis la 5eme, mais j’avais pas envie de dire en vieillissant 😉 ).

Ben non en fait, je n’ai pas plus aimé… mais comme je venais déjà d’abandonner Le petit Nicolas après une quinzaine de minutes d’écoute, et que je savais que c’était pas très long, j’ai continué. Mais non, je n’ai toujours pas accroché.

Je n’ai pas aimé le caractère de Zazie, qui est hyper vulgaire la plupart du temps. Je n’ai pas réussi à suivre l’histoire à vrai dire…le fait que je n’écoute que par tranche de 10 minutes en gros n’a sûrement pas aidé !

Du coup, je ne suis même pas capable de faire un résumé… à part que Zazie arrive à Paris, envoyée par sa mère et qu’elle veut voir le métro, et qu’elle rencontre plein de monde. Voilà, ça donne envie, hein? 😀

Si vous voulez en savoir plus, RDV sur wikipédia.

9782070535552_large

Vous avez aimé ?

« Petit pays » de Gaël Faye

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai vu et re-vu, avant de le prendre à la bibliothèque. Il a été récompensé par le Goncourt des Lycéens en 2017 et autres titres. Et bon, en général je n’accroche pas aux livres qui ont reçu un prix…et celui ci ne déroge pas à la règle ! Pourtant j’apprécie aussi régulièrement les « best sellers » comme « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » ou la saga de Pancol il y a quelques années.

9782246857334-001-t

J’ai trouvé ce livre assez plat, mais dérangeant en même temps… Je me disais que c’était parce que c’était pendant la guerre, que ça me choquait quelque part. Ce n’est pas faux mais pour autant, cela ne m’a pas du tout fait le même effet quand j’ai lu ou écouté des livres dont les histoires se déroulaient pendant la 2eme Guerre Mondiale («Les enfants des Justes» de Jacques Signol ou Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Shaffer Annie Barrows par exemple). Pourtant, en dehors du fait que cette guerre me parle plus, bien que plus ancienne que la guerre au Rwanda, que nous avons pourtant « vécu en direct » par les médias, des gens massacrés me dont le même effet…qu’ils soient noirs, juifs ou blanc. L’important, ou plutôt le choquant, c’est qu’ils soient massacrés…

L’histoire se lit sans trop de problème, mais on n’est pas pressé de lire la suite… de mon point de vue, a priori beaucoup de monde ne l’a pas ressenti comme moi 😉

« En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… »  Extrait de la fiche de l’éditeur Grasset.

Vous l’avez lu ? Qu’en avez vous pensé ?