« Cupidon a des ailes en carton » de Raphaëlle Giordano

Raphaëlle Giordano, vous le savez…j’aime ! (et si vous le savez pas, voici mes articles qui parlent de ses autres livres : « Le jour où les lions mangeront de la salade verte » et « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une  »).

Quand j’ai su qu’un nouveau sortait j’étais toute contente, mais comme j’achète peu de livres, j’attendais l’opportunité.. et l’opportunité, c’est le salon du livre de Paris qui l’a créé ! Enfin, plus exactement, ma soeur, qui a invité Moyenne, sa filleule, au salon du Livre (puisque la miss dévore les livres). Et pendant ce salon, j’étais à l’Assemblée Générale d’une asso. Nous n’habitons pas en région parisienne, contrairement à ma soeur et du coup, j’avoue que j’aurais bien aimé aller au salon moi aussi (même si l’AG était  intéressante), mais c’était un peu compliqué. Mais bref, ça n’est pas le sujet !

J’avais vu que Raphaëlle Giordano était présente au salon, et Moyenne était au courant 😉

Du coup, vous voyez venir le truc, quand on s’est retrouvé après l’AG et le salon, j’ai eu un cadeau !!!

dav

Et la dédicace !!!

dav

Et ça c’est carrément chouette ! Merci Grande Soeur et Moyenne fille ❤ En plus, elles ont apprécié la rencontre, Raphaëlle (je peux l’appeler par son prénom, non? 😉 ) est très sympa et accessible !

Après tous ces blablas, il serait temps que je vous parle du livre, non ?

Résumé

« Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son « Amourability ».

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de « Love Tour ». Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ? »

J’ai beaucoup aimé ce nouveau roman, bien qu’un peu moins que les précédents. Pourquoi ? Pour 2 raisons :

  • le terme « Amourability » m’a gêné, j’aurais préféré « Amourabilité ». Pas bien grave en soi… mais ça a rendu un peu moins fluide ma lecture.
  • l’autre chose, c’est qu’il y a plusieurs passages très théoriques, trop théoriques. Mérédith nous explique, comme dans un cours, ses réflexions. Certes intéressantes, mais il fallait réfléchir 😀 Mais si ça se trouve, c’est pareil dans les autres, et j’ai oublié (mais je ne crois pas à ce point là).

En revanche, j’ai aimé, comme dans les autres, les explications à la fin, pour faire mon carnet d’Amourabilité (nan :-p). Et je pense qu’un jour je prendrai le temps de le faire…mais il me faut un joli carnet pour ça ! En fait, il me faut la théorie mais pas dans l’histoire (mais non je ne suis pas pénible).

Le comportement de Mérédith m’a un peu énervé par moment, j’avais envie de la secouer :-D, de lui dire « t’es conne tu vas tout perdre à te comporter comme ça!! ». Celui de son amie Rose m’a fait de la peine, car elle doit laisser sa petite fille pour partir en tournée pendant plusieurs mois (et ça..pfff, moi qui ait du mal à laisser les miennes, ça me fend le coeur, bon certes, il y a juste milieu, mais rassurez vous, elles peuvent aller ailleurs).

Mais l’histoire est sympa et plutôt facile à lire, alors je vous le recommande !

Vous l’avez lu ? Celui là où un autre de Raphaëlle Giordano ?

 

 

Licornes à toutes les sauces !

Pour son anniversaire, Mademoiselle P., fille d’une amie et amie de ma fille voulait des licornes !

Sa mère m’a mis à contribution avec mes machines..

Une serviette brodée (motifs d’Embrodery library). Pour sa soeur, j’avais fait au point de croix, mais là j’ai été avertie une semaine avant et je n’avais nulle envie de me mettre la pression (ni la force de toutes façons..) Cela dit, j’y ai passé une bonne partie du 1er mai, même si c’est surtout la machine qui a travaillé !

 

Après la serviette, c’est la Silhouette portrait qui a travaillé pour la déco, des licornes de Silhouette studio. Encore une fois, j’avais peu de temps et pas envie de me prendre la tête (en même temps c’était le même jour !).

Bon mais avec tout ça, je n’avais pas de cadeau… alors le samedi, je me suis mise à la couture. Un patron Ottobre déjà coupé (t-shirt Néon d’Ottobre déjà vu et pour Moyenne), que j’ai coupé sans les marges de couture pour le faire plus petit (oui, je sais, c’est pas la bonne façon, mais vraiment pas envie ni le temps (vous l’aurez compris!!) de recouper la bonne taille). J’apprécie ce patron car les manches se coupent avec le reste 😉

IMG_7321

Et j’ai bien sur ajouté un flex (du même site) : « sois toujours toi même, à moins que tu puisses être une licorne, dans ce cas, sois toujours une licorne ! ». J’hésitais entre plusieurs et je crois que ce n’est pas celui que je voulais finalement, mais bon, j’ai validé celui là et il est sympa quand même !

IMG_7320

Les finitions sont simples : bord côte et surpiqures roses ! Le tissu vient de mon stock, il a déjà servi pour un t-shirt de Grande.

Forcément, il manquait le paquet cadeau … un flex sur un sac Ecobureau et c’est emballé ! Un alphabet licorne auquel j’ai ajouté des étoiles au pif, juste pour remplir les trous de la feuille de flex et finalement ça allait bien comme ça, donc je n’ai rien touché !

IMG_7318

Ca brille, c’est trop beau ! Et puis ça fait un sac ré-utilisable en mode zéro déchet 😉

IMG_7319

La miss a eu plein de cadeaux licornes mais je pense que ceux là lui ont bien plu aussi ! Y a pas de raison 😉

IMG_7317

Et chez vous, ça plait les licornes ?

Jupe portefeuille longue

Pendant les dernières vacances, je suis allée à Self Tissu à St Malo pour trouver du tissu pour faire ma jupe Bohème (qui est en partie coupée à l’heure où j’écris), une jupe longue aussi. Mais je suis tombée sur ce tissu… et j’ai craqué sur ce lin et ses motifs fleuris!!

IMG_7340

Il est beau, non ?

Pour profiter au maximum de cette broderie, il me fallait un patron avec le bord plat et pas arrondi. J’ai hésité avec une robe et finalement c’est une simple jupe portefeuille que j’ai choisi.

J’ai regardé plusieurs tutos, pour finalement n’en faire qu’à ma tête 😀

IMG_7334_censored

Et je trouve le résultat sympa ! Ah mince, je me rends compte que j’ai pas de photos de devant : j’ai choisi de mettre un bouton de chaque côté. J’ai trouvé dans mon stock des boutons parfaits :

IMG_7335

Et pour piquer la ceinture, j’ai pris un point « feuille », en rose clair assorti au contours de certaines fleurs.

J’ai fait 2 pinces, espacées de 40 cm, elles tombent sur l’extérieur des fesses… et ce sont elles qui ont fait que je mette autant de temps à faire cette petite jupe rapide ! J’avais peur de me lancer, finalement en 2 essais j’étais satisfaite du résultat.

IMG_7338

Il est fort probable que j’en refasse des courtes ou longues d’été ou d’hiver.

Mon seul problème c’est que je n’ai actuellement aucun haut qui va avec…  vous pouvez voir mon premier pull. Mais il est moyennement réussi, et surtout tâché, le genre de tâche qui part pas malheureusement (de l’encre de stylo). Donc plus mettable en extérieur. Je suis en train d’en tricoter un bleu marine, qui ira bien je pense. Mais bon, il y  a encore du délai, j’ai tricoté 18 cm du dos…

Et vous, vous aimez les jupes portefeuilles ?

Bonne journée !

 

 

Chemise de nuit Ottobre

Quand je vous dis que je déstocke… J’ai entrepris d’utiliser les jerseys à motifs que j’ai en réserve, et ça diminue ! Le problème c’est qu’il me reste souvent des petits morceaux, presque utilisables, qu’il faut que j’arrive à associer avec des unis (il va falloir que j’en recommande d’ailleurs…). J’ai des projets comme ça que je vous montrerai quand ils auront été offerts !

En attendant, c’est un projet créateur de petits bouts que je vous présente : une chemise de nuit pour Toute Petite ! Il s’agit d’un modèle du magazine Ottobre 6/2015. Il n’est pas difficile à coudre, mais la longueur des bords côtes n’est pas : pas pratique !

IMG_7305_censored

C’est normalement une chemise de nuit longue mais je l’ai raccourci, puisqu’elle est pour l’été 😉 (et de toutes façons le coupon n’était pas plus grand !).

Je l’ai coupé en 104 cm (elle mesure 98 cm), mais à, vrai dire les versions été et hiver en 92 cm lui vont encore il me semble (la tête a un peu du mal à passer cela dit en version hiver).

Là j’ai mis du bord côte et elle a bien la place… elle va surement la garder pendant 2 ans, voire plus 😉

IMG_7312

J’ai aussi mis du bord côte sur les manches, et je dois dire que j’en suis assez déçue – il reste détendu. Malheureusement je ne sais plus où je l’avais acheté (mais j’ai une idée, et c’est pas bio, donc peu de chance que j’en reprenne).

J’ai fait toutes les surpiqures en écru. Pas facile à prendre en photo, la miss avait décidé de faire le clown !!

Et je ne sais plus d’où vient le tissu… soldes ou Créativa ?? Peu importe, maintenant il est utilisé !! C’est un jersey un peu épais.

Bonne journée sous le soleil (peut être ?) et bonne reprise à ceux qui reprennent !

« Les yeux bleus, cheveux noirs » de Marguerite Duras

Avant de vous parler d’un coup de coeur, je vais vous parler de la lecture qui a suivi…et qui n’est pas du tout un coup de coeur, loin de là.

https3a2f2fimages-na.ssl-images-amazon.com2fimages2fi2f71gqkueuxsl

 

Le résumé :

Une jeune femme au corps long et souple, un homme élégant, grand lui aussi. Ils se rencontrent ce soir-là dans un café de la station balnéaire. Il est désespéré, à cause de quelqu’un qu’il a vu par hasard le jour même, qui était celui qu’il attendait depuis toujours et qu’il voulait revoir coûte que coûte : un jeune étranger aux yeux bleus cheveux noirs. “ Quelle coïncidence ”, dit-elle.

Il demande à la jeune femme de venir dormir à son côté, dans la chambre nue qu’il habite face à la mer ; il la paiera. Elle accepte. S’ouvre alors une aventure intense et déchirante qui va les conduire l’un et l’autre au bord de la folie et de la mort.

Ce livre fait partie du tas donné par ma mère l’été dernier. Je l’ai pris sans regarder dans ma table de nuit… il « faut » que je les lise tous 😉 Marguerite Duras, j’en ai entendu parlé bien sur, mais je n’avais rien lu d’elle. Je suis partie confiante… mais dès les premières pages, je me suis posée des questions.

J’ai failli arrêter de lire ce livre 10 fois, mais j’ai quand même voulu savoir comment ça se finissait, donc j’ai continué (120 pages, ça va).

Je n’ai pas du tout aimé le style d’écriture. Plus d’une fois j’ai relu les phrases pour en comprendre le sens. Il n’y a aucun chapitre (vous savez que je n’aime pas ça 😉 ).  Les seules interruptions c’est quand on nous parle de la mise en scène, sur une vingtaine de lignes de temps en temps, car l’histoire est celle d’une pièce de théâtre, où on nous raconte ce qui se passerait sur scène.

Toute l’histoire ou presque se passe dans une chambre, enfin se passe, c’est vite dit, il n’y a pas beaucoup d’actions. C’est beaucoup de réflexions personnelles des deux acteurs, réflexions qui ne veulent pas toujours dire quelque chose… et puis ils passent leur temps à pleurer et dormir.

Alors peut être que je n’ai rien compris, c’est fort possible car c’est quand même Marguerite Duras, et que je suis passée totalement à côté du sens de l’histoire mais voilà, ce n’était pas du tout une lecture plaisir finalement.

Si j’ai l’occasion, j’en relirai un, mais si je ne suis pas plus motivée que celui ci, je n’irai pas au bout cette fois et j’en conclurai que Marguerit Duras n’est pas faite pour moi, du moins maintenant…

Vous avez lu un de ces livres ? Vous avez apprécié ?

Déstockage : Pochette Smiley

Vendredi soir, personne n’est rentré…. la semaine dernière j’ai profité du calme pour prendre un bain, ce coup-ci, je prends le clavier : j’ai 5 articles en attente !!

Pour commencer, je vous présente une petite cousette rapide, pour une de mes nièces. J’en profite même pour faire un article déstockage, c’est fou non ? Non pas que je ne déstocke pas, mais j’oublie de faire l’article en fin de mois (vous me direz, on est en début de mois là, certes., mais c’est l’intention qui compte..).

L’idée était une pochette qui lui permette de mettre clef, carte de cantine et petit emploi du temps, le tout sans faire bébé, puisqu’elle est en 6eme.

Après discussion avec ma soeur, je suis partie sur un smiley, enfin 2 même puisqu’il y a 2 côtés !

J’ai commencé par coudre la fermeture éclair, avant de coudre envers contre envers pour fermer la pochette et d’insérer la bandoulière. Pour plus de solidité, j’ai cousu la lanière sur le bout caché de la fermeture éclair.

IMG_7194

Je n’étais pas trop sure en l’envoyant (l’avis de ma mère, qui était chez moi à ce moment là, n’était pas très positif), mais en la revoyant je le trouve sympa.

Bon ma nièce ne l’a pas aimé non plus au premier abord, elle s’attendait à autre chose (j’avais proposé un tissu roller aux 2 soeurs et elle a dit qu’elle ne voulait pas de sweat…mais je n’avais pas compris qu’elle voulait une pochette avec ce tissu, pas vraiment fait pour ça… je me rattraperai quand j’aurais des instructions, il me reste un peu de tissu du sweat que je vous montrerai prochainement. bisous grande N. !). Je ne désespère pas que ça lui plaise un jour ou l’autre…

J’ai utilisé des pressions résine pour les yeux et coupé le sourire dans le tissu de l’autre tête.

C’est un non-patron maison, et tout vient de mon stock.. en particulier le simili, restes de mes sacs (petit Limbo ou ma besace Eulalie ! )et du porte monnaie de Moyenne.

Alors, smile ou pas smile ??

T-shirt Marcel d’Ikatee : version Coccinelle !

Quand je vous disais hier que j’ai cousu pendant mes vacances, Toute Petite a été une privilégiée.. Forcément, j’ai pas mal de jersey à motifs sympas mais pour les petits !

Voici donc un nouveau Marcel d’Ikatee, en version manches courtes pour changer.

IMG_7254_censored

La chasse aux Oeufs a été faite dedans lundi (dehors dimanche !) car ils allaient fondre dehors… et ça a permis à Monsieur de prendre des photos correctes. Parce qu’après, on est sorti et j’ai demandé 2 minutes à Toute Petite pour prendre son t-shirt en photo et voilà ce que ça a donné… en mode Véronique et Davina avec le bandeau dans les cheveux !

Surpiqures et bord cote sont blancs. Je n’ai pas fait la surpiqure à l’encolure, je vais peut être bien le faire, ça fait plus joli !

Quand elle l’a mis, elle était toute heureuse et m’a dit « il est super confortable » ! Il est même parfait pour être une cow-girl (même si le cheval, fabriqué par papa commence à être bien petit…).

IMG_7280_censored

En bonus, une photo avec Moyenne, qui a ressorti sa combi-short Marieke dans laquelle elle rentre encore, par chance (elle a bien grandi ces derniers mois !).

IMG_7271_censored

Patron : Marcel d’Ikatee coupé en 4 ans et c’est parfait (elle arrive à 1 m bientôt). A refaire sans aucun doute, mais elle a a priori assez de t-shirt manches courtes pour cet été, puisque l’immense majorité de ceux de l’année dernière lui vont encore (j’en ai enlevé deux seulement), donc il va falloir être raisonnable !).

Tissu : acheté au salon Créativa en octobre dernier, sur le stand d’Inke Art (je crois).

Bonne journée printanière !