« Le philosophe qui n’était pas sage » de Laurent Gounelle

C’est le 3 ème livre de Laurent Gounelle que je lis (enfin 2eme que j’écoute 😉 ).
Le premier, « L’homme qui voulait être heureux », j’ai aimé sans plus.
Le deuxième, « Le jour où j’ai appris à vivre », beaucoup plus et celui ci encore plus !

sdr
La quatrième de couverture :

« La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Elianta tourna les yeux vers Sandro qui s’avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Elianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens. »

Ce que j’ai pas aimé : le fait qu’il n’y ait aucun problème de communication entre les américain et les Indiens alors qu’ils sont censés être « coupés du monde ».
Et puis surtout, ils réagissent comme « nous ». La société indienne est calquée complètement sur « notre » société et c’est pas du tout réaliste. Certes, ce n’est qu’un roman, mais ça m’a gêné, parce qu’il n’y a pas vraiment de raison qu’ils se laissent faire et se laisse diriger par des étrangers, comme ça, sans rien dire, sans opposer aucune résistance.

Ce que j’ai aimé et pas aimé : la réalité de notre société de consommation et ses dessous (comprendre les sentiments liés aux besoins crées de toute pièce par des personnes intéressées….). C’est tellement « simple » de créer un besoin et tellement compliqué de s’en défaire .. même si j’estime être relativement détachée des besoins matériels (si si même pour le tissu et la laine ! j’en achète beaucoup moins), c’est compliqué de transmettre le message (surtout aux enfants!).

Ce que j’ai aimé : l’histoire ! L’écriture, très fluide agréable à écouter. Et la morale ! Tout ne se passe pas comme on pourrait penser et ça me plait !

Nul doute que je vais continuer à lire les autres romans ! Bon il va falloir que je repasse en version papier car il n’y a plus en version cd audio dans mes bibliothèques !

Et vous Laurent Gounelle, ça vous branche ou pas du tout ?

Bonne journée !

Pour moi c’est journée train : 1 TER, 2 TGV et encore un train…pour la plus grand bonheur de Toute Petite (en espérant qu’elle sera toujours enthousiaste jusqu’à la fin du voyage 😉 )…je devrais arriver à lire et/ou tricoter un peu !

 

 

« Yesterday », le film

Hier soir quand mon chéri m’a proposé d’aller au ciné, j’en étais à me demander « tricot ou couture ce soir ? » Mais les soirées sans enfant sont rares et les films adultes vus au ciné encore plus.  Donc j’ai dit oui bien sûr.

A la base, on voulait voir « Nous finirons ensemble », mais on savait que ça ne passait plus par chez nous (dans le genre doués, on a attendu mais finalement raté la sortie… Ça collait pas avec nos emplois du temps). En regardant les films en cours, on est tombé sur Yesterday.

0543313

Au premier abord, avant hier, je trouvais l’histoire sympa, mon chéri sans plus, mais il en a entendu parler à la radio dans la journée et ça lui a donné envie.

L’histoire :

« Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre.
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience. »

Ça m’a rappelé Bohemian Rapsody , le musicien est indien (l’acteur Himesh Patel a une origine indienne), les parents ne croient pas en leur fils, et la comparaison s’arrête là, en dehors de la musique, parce que la musique est grandiose dans les 2 cas !

C’est vrai que je parle beaucoup de films musicaux, mais j’écoute tout le temps de la musique et un film comme ça, avec forcément des chansons hyper connues (mais j’ai pas tout reconnu), c’est vraiment chouette et ça met de bonne humeur !

Et puis quand même, ce sont les Beatles et j’ai même vu Paul McCartney en concert au stade de France il y a quelques années. Sans compter que les Beatles ont bercé mon enfance (bisous maman 😉 ).

Revenons-en au film, j’ai beaucoup aimé, on ne s’ennuie pas une minute ! Les acteurs sont au top.

Je réalise ce matin que je n’ai même pas parlé d’Ed Sheeran, qui joue son propre rôle. Je ne suis pas du tout le chanteur, même si je le connais, forcément, mais j’ai bien aimé son personnage dans le film (est ce vraiment sa façon d’être ou un rôle ? aucune idée !).

Et la bande son est géniale (15 chansons des Beatles), rien que ça, ça donne le sourire !

Alors vous l’aurez deviné, je vous invite carrément à aller le voir !

Je vous laisse… je vais bosser et écouter les Beatles 😉

Bonne journée !

Tenues de spectacle !

Il est des années où tout se passe comme dans un rêve… et c’était le cas cette année, pour les tenues de spectacle en tout cas 😉

L’année dernière, Toute Petite avait commencé l’éveil musical mais le cour s’était arrêté au bout de quelques semaines, faute de participants. Cette année, je lui avais proposé de faire de la danse et ça lui a bien plu ! Mi-mai, nous avons eu les instructions pour la tenue de gala : tenue noire et tutu ! Bon des leggings noirs, elle en a plusieurs (comme elle ne grandit pas vite, ça dure longtemps, et j’avais du en racheter 2 à ma voisine, dont la fille est un peu plus grande, en me disant que le noir ça allait avec tout). Le haut par contre, rien du tout ! La jupe non plus.

En rentrant, je vais dans le grenier, et je lui propose les tulles que j’ai en stock. Le choix sera sur celui qui « pète » le moins, rose clair ! Finalement elle a bien fait de choisir celui-ci, car les danseuses devaient être assorties et non pas chacune en couleur vive. Pour le jersey noir, je sais que j’en ai, pas de problème. Restait à choisir la forme… le sans -manche la branchait bien, elle aussi. J’ai opté pour le t-shirt Minute de Kallou (déjà fait un certain nombre de fois) parce que je le trouve trop décolleté, mais là c’était justement ce qu’il me fallait ! Et je l’ai coupé, en 4 ans, en réduisant un peu les marges de couture, pour que ça soit plutôt près du corps (elle mesure 1 m tout pile, mais n’est pas bien épaisse!).

Les photos sont en mode « la vraie vie » : froissé et avec des traces de crème solaire 😀

J’ai fait une bande de 4 cm de jersey pour le col et les emmanchures (comme sur ma robe Zéphyr !), que j’ai surpiqué à l’aiguille simple, et à l’aiguille double pour l’ourlet.

Première pièce : ok !

Le tutu maintenant : pas besoin de patron ! J’avais un rectangle d’environ 1m50 de large sur 60 cm de haut. J’ai fait un ourlet roulotté, avec un fil métallique rose de Madeira, pour que ça brille ;-), sur les 2 longueurs et j’ai surjeté ensemble les 2 largeurs.

IMG_7596

Puis j’ai plié en deux envers contre envers, avant de fixer sur la ceinture, fait en élastique de jarretière ! C’est la miss qui a trouvé ça dans mes tiroirs (acheté dans un lot il y a quelques années), ça lui a plu et j’ai pensé que c’était une bonne idée !

IMG_7595

Et hop, un petite jupe toute mimi !

Il fallait aussi des fleurs dans les cheveux. Comme elle avait des tresses, j’ai fixé des « fleurs » en tulle : un rectangle de 20 cm * 5 cm environ, dont j’ai « ourlotté » un bord long, et froncé le 2eme. Je les ai fixé avec de petites épingles à nourrice.

IMG_7496

Je ne résiste pas au plaisir de vous la montrer sur scène.. (elle avait en plus un mini tutu fourni par la prof, ça fait plus volumineux !).

IMG_7493_censored

C’était un cours 4-6 ans, mais elle était la seule 4 ans (bien que presque 5) et les autres que des 6 ans. (on voit mal sur la photo, mais en fait elles sont en triangle, ma mini-puce étant la pointe !).

IMG_7490_censored

Peu avant le spectacle, c’est au tour de la maîtresse de nous donner le code vestimentaire : tenue noire ! Parfait !

Et ce coup-ci, c’était des pingouins 😀

2 chouettes spectacles, des parents gaga (ça se ressent, non? 😉 ) et pour la miss… une jupe pour se déguiser et un t-shirt sans manche de gagné ! (bah oui, il n’allait pas rester noir quand même !). Et le tout avec que du stock bien sur !! (ça diminue tout doucement 😉 ).

Bonnes vacances à ceux qui y sont (encore quelques jours pour moi) et bon travail pour les autres !

T-shirt Minute de Aime comme Marie

Même si j’ai mis longtemps à coudre mon t-shirt Minute, cela fait 2-3 semaines qu’il est fini (longtemps par rapport au temps que ça aurait du me prendre !!) et c’est la 2eme fois (série) que je le porte. J’ai mis encore plus de temps pour me faire prendre en photo..

Le pourquoi : il me fallait un haut pour aller avec ma jupe portefeuille, impérativement puisque rien n’allait avec dans ma garde robe ! Le drame !

Et pour aller avec une jupe, rien de tel que de reprendre le même tissu, non ? Bien sur, je n’en avais pas suffisamment, mais j’ai trouvé dans mon stock un reste de crêpe des Coupons St Pierre, qui avait servi pour les petites : combinaison pour Moyenne et robe pour Toute Petite. Turquoise, il est parfaitement assorti avec certaines fleurs !

Le lin vient de Self tissu.

Je n’avais passez de largeur pour faire le dos en entier, donc je l’ai fait en 2 fois et j’ai modifié la coupure entre les deux tissus pour correspondre au mieux aux tissus que j’avais. Il me reste juste un pan de lin partie fleurie, que j’imagine très bien en sac (pas assez large pour un habit a priori, quoi que j’ai bien une idée…).

Les finitions ont été faites avec un point fleuri, dans la couleur opposée, mais il y a finalement assez peu de contraste.

Cette fois c’est bon, je peux mettre ma jupe !

Bonne journée 🙂

Cadeaux de fin d’année : col Lopta et sac

J’ai, encore une fois, suivi la nouvelle tradition d’offrir des cadeaux aux maîtresses !

Je varie les plaisirs : sac garni avec un petite couture de la miss l’année dernière, juste des sacs l’année d’avant…. Cette année, je me demandais quoi faire. L’année d’école s’est très bien passée et j’apprécie particulièrement sa maitresse et son ATSEM (elle est en moyenne section). En trainant sur ravelry, j’ai trouvé l’idée de faire un tour de cou originale, surtout en ces périodes de chaleur 😉 On était début juin, je me demandais si j’avais la capacité d’en faire 2, et d’avancer quand même mon haut Aperitif hour, et bien la réponse est oui ! Le haut est quasi fini et les cols sont offerts alors qu’il reste 3 jours avant la fin de l’école. C’est pas le bonheur ?

Bon et si je vous montrais ce que j’ai fait plutôt que de raconter ma vie ?

IMG_7570

L’été dernier, j’avais craqué sur un châle, vendu au profit de l’Echeveau Solidaire. En octobre, j’avais réitéré avec le col Lopta de Lilofil. Mais comme je ne tricote pas vite, j’évite d’y retourner trop souvent 😉

Aujourd’hui, ce sont donc 2 cols Lopta que je vous présente ! A la base, j’en voulais un pour moi, mais le rose reçu, bien que très joli, ne répondait pas à mon envie de « truc qui pète » pour mettre un peu de couleur dans la vie et dans le noir de mon manteau ! Du coup, le rose a été utilisé pour le col de l’ATSEM – et Toute Petite m’a demandé le même, il m’en reste 2 pelotes, ça tombe bien ! (1 pelote = un tour de cou).

C’est la 2eme fois que je tricotais des torsades (le bonnet Bree a été la première) mais avec les explications c’était très simple ! Je n’ai pas fait les noppes (sorte de pompon mais tricoté) ce coup-ci, je voulais faire au plus rapide, sans prise de tête 😉

J’ai vraiment beaucoup aimé tricoter ces tours de cou, d’autant que le patron est facile à suivre (parfait devant la télé): 3 torsades devant et le reste en jersey envers.

IMG_7576

J’ai beaucoup aimé aussi tricoté à nouveau cette laine : De Rerum Natura Cyrano, que j’avais utilisé pour le pull camionneur de mon chéri cet hiver. Elle est grosse (tricoté en 5-5,5), toute douce, toute ronde et ça monte tout seul !

Niveau taille, j’ai pris la première taille adulte (il y en a 2), et ça va très bien comme ça. Avant blocage, je me demandais si ça ne serait pas trop serré, après blocage, les mailles se sont détendues, c’est plus souple (bien que j’ai l’impression que ça n’ait pas trop bougé en largeur, je n’ai pas mesuré, mais je n’ai pas tiré pour bloqué).

Nul doute que je referai ce modèle, pour Toute Petite, pour moi et pour qui veut 😉

Pour mettre ces tours de cou, il fallait bien un petit sac 😉 Pour une fois, j’ai demandé l’avis de mon chéri et j’ai failli regretter !! On n’était pas du tout du tout d’accord… j’imaginais plutôt un sac avec une phrase dans ce style , et lui juste un « merci ». On a fini par trouver un terrain d’entente…

Le « Merci » de Monsieur, la petite de moi (enfin du site Silhouette Design) et les couleurs choisies par Toute Petite : un vrai travail d’équipe ! Et j’aime bien le résultat ! Les destinatrices ont été contentes aussi 😀

Toute Petite a complété par un petit coloriage de pingouin (le thème du spectacle de fin d’année, comme vous verrez dans quelques jours).

Merci les maîtresses et les ATSEM et bonnes vacances !

Déstockage #16 : Sweat Ottobre

Il y a un certain temps (peut être les dernières soldes d’été?), j’étais tombée sur ce joli sweat bouclette. Je l’ai proposé à mes nièces, à qui j’ai directement pensé quand je l’ai acheté, il a plu à l’une, pas à l’autre (souvenez vous, ça va avec l’histoire des pochettes : Pochette Smiley et Pochette licorne !).

Je viens de récupérer la photo portée alors je fais l’article ! Voici donc ma nièce, avec son sweat à rollers à son cours de rollers 😉

IMG-20190623-WA0000_censored

J’ai simplement mis du bord cote noir à toutes les extrémités, sans surpiqures !

C’est un modèle Ottobre de 2014 je crois, je ne sais plus lequel et je n’ai pas accès à mon placard (à cause de la chaleur dans les chambres au 2eme, on a migré dans le salon/salle à manger/atelier et ma petite s’endort devant le placard !).

J’ai entrepris de le décalquer pour les 4 ados que compte ma famille (2 nièces, 2 filles) mais je n’en ai cousu qu’un à l’heure qu’il est..

La miss est contente de son sweat alors c’est l’essentiel ! (et les autres seront contentes à leur tour 😉 ).

IMG_7197

Bon, pas besoin de sweat aujourd’hui (en fait si, chez moi il pleut ce matin !).. mais bonne journée quand même !

PS : pour une fois je fais un article déstockage en fin de mois alors je vais le faire paraitre dans quelques jours, donc il fera peut être moins chaud dimanche !

 

« Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle

Après avoir discuté avec la bibliothécaire de la bibliothèque où je fais des permanences, elle m’a dit qu’il y avait plein de livres audio à la bibliothèque départementale, et comme j’avais quasiment lu tous ceux qui étaient dans cette petite bibliothèque, je lui ai demandé de m’en commander quelques uns. Mon premier choix a été sur des livres de Laurent Gounelle. J’avais apprécié « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle et j’avais envie d’en lire plus, mais version audio 😉

dav

Le résumé :

« Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
C’est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie… »

J’ai beaucoup aimé écouté ce livre. Suivre l’évolution de Jonathan m’a beaucoup plû ! J’ai adoré le personnage de Maggy, sa tante, qui l’accueille et l’aide à voir la vie différemment après cette révélation.

J’ai beaucoup moins aimé certains personnages comme Ryan, qui filme ses voisins et met les vidéos sur Internet, pour se moquaient d’eux…et qui passe son temps à râler…Le genre de mec « burné » mis en avant par Raphaëlle Giordano dans « Le jour où les lions mangeront de la salade verte , le genre que t’as envie de foutre une paire de baffes pour lui remettre les idées en place !!

J’ai envie de croire que les gens peuvent changer… s’ils en ont envie ! (et si ils ont conscience de leur comportement néfaste).

Vous l’avez lu ? Un autre de Gounelle ? J’écoute déjà le suivant, que j’apprécie tout autant… alors à bientôt pour une nouvelle critique !

Bonne journée !