Déstockage #33 : encore des culottes Belle d’Ikatee !

Ouh la ! Je savais que ça faisait un bail que je n’avais pas déstocké mais je ne pensais pas à ce point là… ça fait depuis janvier que je n’ai rien publié ! Ah non en fait, février ! Et c’était déjà des culottes Belle d’Ikatee, mais pour moi. Aujourd’hui elles sont pour Petite dont les culottes du commerce ne vont plus. Les séries précédentes en 5 ans vont encore. Ouf !

Modèle bien connu donc mais néanmoins sur la version étoile, j’ai en version haute et pas assez serré l’élastique.

Dans les restes de la capuche du dernier sweat Papillon en date.

Dans les restes de pyjamas, Sacha d’Ikatee (c’est comme les culottes, une valeur sure !).

Et pour finir, dans un petit coupon qui traine depuis longtemps et que je gardais toujours pour plus tard…

Voilà ! Ce n’est pas un gros déstockage mais c’est de l’utile !

Bonne journée !

« Le mystère des livres disparus » de Ian Sansom

Lors de mon dernier passage à la bibliothèque avant de partir en vacances, j’ai choisi un livre de Clarisse Sabard (dont je vous parle bientôt!) et juste à côté, il y avait ce livre mis en avant. J’ai trouvé la couverture et le titre sympa…

Photo du livre : Le mystère des livres disparus de Ian Sansom

Résumé :

« Israël Armstrong, intellectuel anglais d’une trentaine d’années, a enfin trouvé le métier de ses rêves : il se voit attribuer le poste de bibliothécaire en chef dans une petite bourgade rurale d’Irlande du Nord. Sa déception sera de taille quand il s’apercevra que tous les livres de la bibliothèque en question ont été volés et il devra mener l’enquête. »

Autant être honnête tout de suite, ça n’était pas aussi sympa que j’imaginais. L’écriture n’est pas désagréable, sauf pour les dialogues assez fréquents où une fois sur deux Israël répond « c’est ça ». Les personnages en revanche sont à peu près tous désagréables…mauvaise image donnée des Irlandais ! (vengeance d’un anglais qui en veut aux Irlandais ? 😉 ) A part Israël, mais il est plutôt à côté de la plaque, et je ne l’ai pas trouvé attachant non plus. Autant les autres passent leur temps à l’envoyer bouler et le traiter comme un animal (il dort dans un poulailler !!), autant lui a des réactions surprenantes.

Je suis quand même allée au bout parce que je voulais savoir où étaient passés ces livres (c’est important, non? ;-)) mais j’ai d’ailleurs oublié la fin quelques semaines après l’avoir fini… Je crois que c’est le seul flop de mes lectures d’été, c’est plutôt bien.

Ce livre est le 1er d’une série de 4, mais bon, je n’ai pas envie de la continuer ! Et vu qu’il n’ écrit qu’un autre livre en dehors de cette série, il y a assez peu de chance pour que j’en relise un. Vous connaissez Ian Samson ? Vous partagez mon avis ou pas du tout ?

Bon dimanche !! Ici c’est sous le brouillard pour l’instant mais le soleil doit être juste derrière 😉

Agatha raisin

Cet été, j’ai repris la série d’Agatha Raisin en lisant les tomes 10 et 11. Je savais à quoi m’attendre et je n’ai pas été déçue !

Résumé :

Tome 10 : Panique au manoir :

« Meurtrie d’avoir été abandonnée par James, l’amour de sa vie, Agatha Raisin s’en remet aux présages d’une diseuse de bonne aventure : elle trouvera l’amour, le vrai, dans le Norfolk. Qu’à cela ne tienne, Agatha quitte Carsely et s’installe dans un charmant cottage de Fryfam où elle attend le prince charmant en écrivant son premier roman policier : Panique au manoir. Un titre prédestiné car, après une série d’étranges phénomènes, le châtelain du village est assassiné et les soupçons se portent tout naturellement sur Agatha, dont le conte de fées vire au cauchemar… »

Tome 11 : L’enfer de l’amour :

« Qui a dit que l’amour c’était le paradis ? Plutôt l’enfer, même pavé de bonnes intentions ! À peine mariés, Agatha et James Lacey font cottage à part et s’accusent mutuellement d’infidélités. Jusqu’à ce que James disparaisse pour de bon, laissant derrière lui sa maison saccagée… Les soupçons se portent aussitôt sur l’épouse du disparu : Agatha. Décidée à se défendre et à remettre la main sur son mari, notre détective part à sa recherche, à ses risques et périls… »

Il y a maintenant 3 personnages principaux : Agatha Raisin bien sur, mais James (sa liaison compliquée !) et Charles (son ami volage) sont en alternance autours d’elle. Et je dois dire que Charles me plait bien plus que James, qui est très caractériel et râleur (chiant quoi :-D). James est d’ailleurs assez peu présent dans ces 2 tomes, surtout le 1er, ce qui est fait que je les ai bien appréciés.

Agatha est fidèle à elle même : elle ne réfléchit pas (ou alors sur comme s’habiller ou re re re conquérir James) et elle accumule les gaffes !

Je les ai à nouveau suivi avec plaisir dans leurs aventures et mésaventures.

Vous êtes vous laissés tenter par la série ?

Bon dimanche sous le soleil !

« Tout ce qui est sur Terre doit périr / La dernière licorne » de Michel Bussi

Michel Bussi n’a plus de secret pour moi, enfin presque, mais j’ai lu et aimé pas mal de ses livres. Celui-ci, je l’avais bien vu mis en avant à la bibliothèque, mais j’avais déjà suffisamment à lire… C’était sans compter le passage, lors de ma permanence, d’un collègue de boulot et sa femme, qui m’ont fortement conseillé de le lire. Soit !

la dernière licorne, Michel Bussi

Résumé :

« Une masse sombre, inexpliquée, prise dans les glaces millénaires du Mont Ararat…
Un livre interdit, gardé sous clé dans l’enfer du Vatican…
Un animal de bois, énigmatique, portant au front une corne unique…
Les indices sont là, éparpillés. Un gigantesque puzzle à reconstituer pour remonter à l’origine de toutes les religions du monde. De Bordeaux à Hong-Kong, en passant par l’Arménie, Zak Ikabi n’a qu’une obsession : en réunir toutes les pièces. Et trouver enfin l’arche de Noé. Embarquée malgré elle dans sa quête, la glaciologue Cécile Serval, aussi érudite que volcanique, se voit bientôt confrontée à un véritable déluge de questions. Et de balles de kalachnikov… Car pour garder ce secret, certains sont prêts à tous les sacrifices… »

Vous aimez le suspens, le stress de savoir ce qu’il va se passer, les retournements de situation ? Et bien vous allez être servi ! Ce roman là, Michel Bussi l’avait publié sous un pseudonyme, n’étant pas dans son style habituel. Et effectivement, il est bien plus violent, et ce n’est pas un ou deux morts dans le livre mais plusieurs dizaines…

Cela dit le style d’écriture est bien le même et ça se lit très bien ! De toutes façons, il est tellement prenant qu’on ne peut faire autrement que de continuer et il est difficile de s’arrêter car la situation des personnages est souvent très critique.

J’ai apprécié la préface, puis le livre, qui nous explique que tout est vrai, pas l’histoire en elle-même bien sur, mais les points communs entre toutes les religions : l’arche de Noé par ex, que l’on retrouve partout sous différentes appellations et variantes. Alors légende ou vérité ? A chacun son idée..

Les personnages ont tous un sacré caractère, c’est assez explosif ! Mais ça m’a plu 😉

C’est un gros livre (768 pages) mais dans mon cas c’est très bien passé ! Si vous aimez le Michel Bussi habituel, je suis sure que vous aimerez celui-là aussi !

D’ailleurs pour vous, Michel Bussi c’est bof ou super ?

Bon dimanche !

« Sans feu ni lieu » de Fred Vargas

J’avais entendu parlé de Fred Vargas du côté écologiste, avec son livre alarmant sur l’avenir de l’humanité. Celui-ci je ne l’ai pas lu, je suis assez éco-angoissée comme ça… Je ne savais pas qu’elle (je viens de découvrir que c’est une femme !) écrivait aussi et surtout des romans policiers. Et c’est un de ces livres, version audio, que j’ai choisi dernièrement à la bibliothèque.

livre Audio "sans feu ni lieu" de Fred Vargas

Résumé :

« Clément Vauquer est une âme simple. Il fait ce qu’on lui demande et ne pose jamais de question tant qu’on lui laisse sa seule passion, l’accordéon. Lorsqu’on l’accuse d’être le tueur en série qui terrorise Paris, Marthe, ancienne prostituée au grand coeur, hurle à l’erreur judiciaire et demande à son ami Louis Kehlweiler de protéger «son petit». Louis regimbe mais on ne résiste pas à Marthe. Comme planque idéale : la baraque pourrie qu’il partage avec les Évangélistes, Mathias, Marc et Lucien, trois érudits sympathiques et fins limiers à leurs moments perdus. L’enquête peut commencer. »

J’ai eu un peu de mal au départ, parce que Clément a une façon de parler assez étrange avec des « personnellement je » ou « petit a… petit b…petit c… » mais finalement je l’ai trouvé attachant, malgré ces tics de langages et autres.

Les autres hommes, j’entends Louis, Mathias, Marc et Lucien sont assez bourrus mais sympathiques. Ils sont au départ assez réticents à aider Clément, mais tout autant qu’ils sont, iraient décrocher la Lune pour Marthe, donc ils plongent dans la mission qu’elle leur a donné, chacun à leur façon.

Je ne m’attendais pas à grand chose ou en tout cas à rien de particulier avec cette lecture, ne connaissant pas l’auteure, mais une fois passé le léger agacement des tics de Clément, j’ai vraiment accroché à ce roman. On est tenu en haleine jusqu’au bout ! Les avancées de l’enquête et rebondissements font que l’on ne s’ennuie pas.

En conclusion, si vous aimez les livres policiers, allez-y les yeux fermés ! De mon côté, je n’hésiterai pas si j’ai une autre occasion de livre Fred Vargas.

Bonne journée et bon week-end !

(en jaune pour attirer le soleil :-D)