« Tout le bleu du ciel » de Mélissa da Costa

Cette lecture n’est pas le fruit du hasard : j’ai lu du bien de cette auteure plusieurs fois sur Instagram et il me semble qu’on ne l’a recommandé (parce que je l’avais commandé à la bibliothèque 😉).

L’histoire :

« Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. »

Comme je n’ai pas lu le résumé, comme d’habitude, je ne m’attendais pas du tout à ça ! J’avoue que c’est un peu perturbant au départ… Mais franchement c’est un très beau livre et une très belle histoire. Très émouvant, mais pas que : c’est une histoire triste et joyeuse en même temps.

Les personnages se découvrent petit à petit (dans le sens où nous les découvrons, ils évoluent tout au long du roman) et s’ouvrent l’un à l’autre et aux autres, au fil de leur rencontre.

Et puis ils nous font voyager ! On suit leur périple dans le sud de la France (Pyrénées) principalement et ça m’a donné envie d’aller (re) découvrir ce coin là.

C’était vraiment une chouette découverte et j’en lirai d’autres !

Fait « marrant », il se trouve que j’ai enchainé 3 livres avec la maladie d’Alzheimer, tout à fait par hasard. Et plus surprenant encore, ici et dans « la boîte de Pandore » de Bernard Weber : la personne atteinte s’appelle Emile ! L’autre livre c’était « L’atelier des souvenirs – Anne Idoux-Thivet » dont je ne vous ai pas encore parlé non plus !

Vous connaissez Mélissa da Costa ? Ce livre en particulier ?

Bonne soirée…sous le ciel bleu ? (Ici il était parti, mais il a l’air de revenir)

5 réflexions sur “« Tout le bleu du ciel » de Mélissa da Costa

  1. Coucou,
    Je me demande si ce n’est pas moi qui te l’ai conseillé car coup de ♥️ , tout est sympathique , intéressant , enrichissant dans ce livre .
    Un bon roman que je viens de finir , un hymne à la nature et ses habitants : Là où chantent les écrevisses Delia Owens .
    De bons moments de lecture en perspective bien installé à l’ombre .

    J'aime

  2. Coucou, toujours un plaisir de venir voir tes lectures. J’ai un gros creux de mon côté, sans doute et à mon grand dam, happée par mon tel…
    Faut que je coupe avec mon tel et surtout que je trouve un bon bouquin…Bonne journée

    J'aime

    • Alors tu as retrouvé le chemin des livres?
      1 mois et demi pour répondre à un commentaire.. J’ai fait fort !
      Mais tu vas avoir de nouvelles idées lectures dans les prochains jours, parce que je n’ai pas arrêté de lire..

      J'aime

  3. Pingback: « L’atelier des souvenirs  d’Anne Idoux-Thivet | «Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.