« Le philosophe qui n’était pas sage » de Laurent Gounelle

C’est le 3 ème livre de Laurent Gounelle que je lis (enfin 2eme que j’écoute 😉 ).
Le premier, « L’homme qui voulait être heureux », j’ai aimé sans plus.
Le deuxième, « Le jour où j’ai appris à vivre », beaucoup plus et celui ci encore plus !

sdr
La quatrième de couverture :

« La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Elianta tourna les yeux vers Sandro qui s’avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Elianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens. »

Ce que j’ai pas aimé : le fait qu’il n’y ait aucun problème de communication entre les américain et les Indiens alors qu’ils sont censés être « coupés du monde ».
Et puis surtout, ils réagissent comme « nous ». La société indienne est calquée complètement sur « notre » société et c’est pas du tout réaliste. Certes, ce n’est qu’un roman, mais ça m’a gêné, parce qu’il n’y a pas vraiment de raison qu’ils se laissent faire et se laisse diriger par des étrangers, comme ça, sans rien dire, sans opposer aucune résistance.

Ce que j’ai aimé et pas aimé : la réalité de notre société de consommation et ses dessous (comprendre les sentiments liés aux besoins crées de toute pièce par des personnes intéressées….). C’est tellement « simple » de créer un besoin et tellement compliqué de s’en défaire .. même si j’estime être relativement détachée des besoins matériels (si si même pour le tissu et la laine ! j’en achète beaucoup moins), c’est compliqué de transmettre le message (surtout aux enfants!).

Ce que j’ai aimé : l’histoire ! L’écriture, très fluide agréable à écouter. Et la morale ! Tout ne se passe pas comme on pourrait penser et ça me plait !

Nul doute que je vais continuer à lire les autres romans ! Bon il va falloir que je repasse en version papier car il n’y a plus en version cd audio dans mes bibliothèques !

Et vous Laurent Gounelle, ça vous branche ou pas du tout ?

Bonne journée !

Pour moi c’est journée train : 1 TER, 2 TGV et encore un train…pour la plus grand bonheur de Toute Petite (en espérant qu’elle sera toujours enthousiaste jusqu’à la fin du voyage 😉 )…je devrais arriver à lire et/ou tricoter un peu !

 

 

« Yesterday », le film

Hier soir quand mon chéri m’a proposé d’aller au ciné, j’en étais à me demander « tricot ou couture ce soir ? » Mais les soirées sans enfant sont rares et les films adultes vus au ciné encore plus.  Donc j’ai dit oui bien sûr.

A la base, on voulait voir « Nous finirons ensemble », mais on savait que ça ne passait plus par chez nous (dans le genre doués, on a attendu mais finalement raté la sortie… Ça collait pas avec nos emplois du temps). En regardant les films en cours, on est tombé sur Yesterday.

0543313

Au premier abord, avant hier, je trouvais l’histoire sympa, mon chéri sans plus, mais il en a entendu parler à la radio dans la journée et ça lui a donné envie.

L’histoire :

« Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre.
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience. »

Ça m’a rappelé Bohemian Rapsody , le musicien est indien (l’acteur Himesh Patel a une origine indienne), les parents ne croient pas en leur fils, et la comparaison s’arrête là, en dehors de la musique, parce que la musique est grandiose dans les 2 cas !

C’est vrai que je parle beaucoup de films musicaux, mais j’écoute tout le temps de la musique et un film comme ça, avec forcément des chansons hyper connues (mais j’ai pas tout reconnu), c’est vraiment chouette et ça met de bonne humeur !

Et puis quand même, ce sont les Beatles et j’ai même vu Paul McCartney en concert au stade de France il y a quelques années. Sans compter que les Beatles ont bercé mon enfance (bisous maman 😉 ).

Revenons-en au film, j’ai beaucoup aimé, on ne s’ennuie pas une minute ! Les acteurs sont au top.

Je réalise ce matin que je n’ai même pas parlé d’Ed Sheeran, qui joue son propre rôle. Je ne suis pas du tout le chanteur, même si je le connais, forcément, mais j’ai bien aimé son personnage dans le film (est ce vraiment sa façon d’être ou un rôle ? aucune idée !).

Et la bande son est géniale (15 chansons des Beatles), rien que ça, ça donne le sourire !

Alors vous l’aurez deviné, je vous invite carrément à aller le voir !

Je vous laisse… je vais bosser et écouter les Beatles 😉

Bonne journée !

« Bohemian Rapsody », le film !

Quand ce film est passé dans mon cinéma (un petit cinéma associatif) il y a 1 bon mois, j’avais bien envie d’aller le voir, mais je n’avais trouvé personne pour m’accompagner et finalement je n’avais pas eu le courage d’y aller seule (sortir le soir en semaine me demande beaucoup d’énergie et de motivation 😉 ).

https3a2f2fmedia.services.cinergy.ch2fmedia2fbox16002f44940098ca47ac6194e44b0ad9b8bf02e9ddf10d

Quand j’ai vu qu’il repassait, j’étais motivée à y aller accompagnée ou même seule, car entre temps, on m’en avait dit beaucoup de bien. Mais dans tous les cas je suis « fan » de Queen (d’où ma volonté première d’aller voir ce film), donc il fallait que j’y aille. J’écoutais beaucoup Queen quand j’étais en 4eme/3eme (ça date 😮 ) et après, j’ai continué à écouter, mais moins.

Finalement, c’est une copine de boulot qui est venue avec moi… baignée dans la musique depuis son enfance, elle connaissait pas mal de chansons, mais pas toutes. C’est là que je me suis dit que j’étais vraiment fan 😉 car je les connaissais toutes, je dirai même je les reconnaissais toutes aux premières notes, ou presque !

J’étais, car j’avais pas mal d’albums, une dizaine je dirai, mais j’en ai gardé très peu au final (le live de Wembley, Made in heaven et peut être d’autres ? Faudrait que je me lève pour vérifier 😉 ) mais bon, avec internet, plus vraiment besoin de CD!

Le film d’après Allo ciné: Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique. 

Le film dure 2h15, mais je n’ai pas vu le temps passer ! Et je crois que j’ai du sourire les 3/4 du temps (au moins!) et même rire. J’ai passé un très bon moment !! J’adore la musique de Queen, mais je connaissais assez peu leur histoire et j’ai trouvé ça très intéressant.

On ne s’ennuie pas, c’est bien sur rythmé par la musique ! J’ai beaucoup aimé re-écouter toutes ces chansons ! Ca m’a donné envie de remettre mes CD d’ailleurs 😉

A la fin, les lumières se sont rallumées… personne n’a bougé jusqu’à la fin du générique. Impressionnant ! (oui même si on était 15-20 dans la salle 😉 ). Je pense que nous étions tous touchés par cette vie musicale !

Vous l’avez vu ? Sinon, n’hésitez pas bien sur !

Allez, une petite chanson pour finir…une de mes préférés :

 The show must go on !

Jean-Christophe et Winnie

Une fois n’est pas coutume, je parle d’un film.

http3a2f2ffreakingeek-com2fwp-content2fuploads2f20182f042fjeanchristopheetwinnie-banniere-800x445

Je viens d’aller voir « Jean-Christophe et Winnie » avec Toute Petite. Oui j’avoue Toute Petite n’est qu’une excuse, Winnie a bercé mon enfance et fait partie de mes petites madeleines de Proust. Le « merci de m’avoir remarqué » de Bourriquet ne m’a jamais quitté 😉

J’ai beaucoup apprécié ce film, et surtout la morale de l’histoire : il ne faut pas oublier l’essentiel de sa vie – à chacun de savoir ce que c’est pour lui – et accessoirement garder son âme d’enfant parce que finalement, c’est comme ça qu’on profite le mieux de la vie !

C’était chouette de revoir les personnages qui ont égayés mes samedi soirs (ou le dimanche ? je ne sais plus !), avec un pique-nique sur la nappe blanche à fleurs rouges assises devant la télé (quand je vous disais que c’était une madeleine de Proust !). Je ne me souvenais pas d’eux tout à fait comme ça, mais je pense qu’ils l’étaient bien !

Toute Petite (4 ans et demi bien tassés) a aussi aimé, bien qu’elle ait eu peur à certains moments (mais ce n’est pas censé faire peur 😉 ).

Ce n’est pas un grand film comme on a l’habitude de le dire, mais je dirai que c’est un « feel good » film. Tant qu’à faire, après les livres, le film. Je ne change rien, que du plaisir (ou presque) 😉

Alors certes je vous en parle tard (je viens de voir que c’est sorti le 1er août), mais mon cinéma est un ciné associatif et on a les films en décalage, mais si vous avez l’occasion, allez y ! Je pense que ça peut plaire à tout âge.

Vous l’avez vu?

Une petite citation à méditer pour finir : « Ne rien faire est ce que je fais de mieux ».