« Et que ne durent que les moments doux » de Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi, est comme Agnès Ledig, une de mes auteures chouchoux du moment. Enfin, du moment, façon de parler, car ça dure depuis que je les ai découverte il y a quelques années. Et le hasard a fait que j’enchaine leur dernier livre…et que les 2 soient des coups de coeur !

Résumé :

« L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.
L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.
L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin. »

J’ai adoré ! Je suis passée du rire aux larmes, vraiment ! Les échanges par SMS entre Elise et ses grands enfants sont à mourir de rire. Mais le service de « néonatalité » avec les bébés entre la vie et la mort et leurs parents déboussolés, c’est beaucoup moins drôles, même s’il y a des passages attendrissants.

A vrai dire, je suis, entre autre, Virginie Grimaldi sur Instagram, et j’ai eu l’impression de la retrouver dans sa façon d’être en Elise (même si pour le coup, elle est plutôt du côté de Lili vu l’âge de ses enfants. Suivre un auteur sur Instagram (ou ailleurs) donne un autre éclairage à nos lectures, on se sent plus proche de l’auteur puisque ce n’est plus qu’un nom. J’avoue que j’apprécie (même si bien sur, on partage ce qu’on veut sur les réseaux, et on se fabrique l’image qu’on veut…mais je trouve que ça colle bien à ce que je ressens en lisant les romans).

Revenons-en au livre. Il est très agréable à lire et ça se lit tout seul. Mon seul problème a été que j’ai vraiment eu du mal à le lâcher et je l’ai avalé très rapidement ! Il est très rythmé entre la vie d’Elise, celle de Lili et les échanges SMS.

J’ai aimé tous les livres de Virginie Grimaldi, mais certains plus que d’autres et celui-ci est vraiment mon préféré, encore au dessus des autres ! Vous en avez lu ? Celui-ci ? Qu’est ce que vous en pensez ?

En ce dimanche soir, je vous propose de ne garder que les moments doux du week-end, avant de recommencer une semaine à fonds les ballons ! Bonne soirée !

7 réflexions sur “« Et que ne durent que les moments doux » de Virginie Grimaldi

    • Ah ben je ne me souviens même pas que je t’en ai filé 2! A priori y a que « la variante chilienne » qui vient de moi. J’ai d’ailleurs »la baleine thebaïde » dans mes prochaines lecture ! Bonne lecture 😘

      J'aime

  1. Pingback: « Va où le vent te berce  de Sophie Tal Men | «Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.