Déstockage #25 : qui n’a pas son sweat ?

Pendant le confinement, j’ai pas mal déstocké en jersey et en sweat. J’ai demandé à mes filles, nièces et soeurs si elles étaient intéressées par un sweat. Résultat : 2 commandes de nièce et une de mon beau-frêre (et ça, ça fait plaisir !) + 3 commandes pour mes filles…mais je ne me suis pas encore exécutée !

Alors pour ce déstockage, je vous présente les 3ers sweats.

Le plus petit pour ma nièce de 2 ans et demi, est le même modèle que celui de l’avant dernier déstockage : un sweat raglan d’Ottobre, dans un sweat léger élastique qui vient de je sais pas où. Il est agrémenté d’un flamand rose de Silhouette Design Store. Les Flex viennent de Transfert ID

Bon je ne suis pas contente du col qui a l’air de ne pas être assez étiré :-/

La taille au dessus, pour ma nièce de 13 ans, toujours un sweat Ottobre, et toujours le même sweat léger élastique. Avec un transfert licorne, déjà utilisé pour la fille d’une copine. Et là c’est les manches qui me semblent trop longues ! Je lui avais fait essayer (à distance) celui fait pour sa soeur l’année dernière, qui est dans la même taille avant.

Je n’ai pas utilisé de bord côte, mais du sweat pour ces 2 premiers (comme il est élastique, ça va bien !). Je lui aurais bien piqué !

Et pour finir, le sweat pour mon beau-frêre, dans un tissu plus épais et pas élastique, mais tout doux dedans, des vêtements marin, que j’avais depuis bien longtemps !! Pour lui j’ai pris le patron Andrea de Petit patron, mais je n’ai pas tout apprécié le scotchage du patron pdf : il offre la possibilité de faire les sweats en 3 bandes et la désigneuse a choisi l’option je fais le patron en 3 bandes (donc chaque pièce est en 3 morceaux) et à chacun d’assembler comme il veut. C’était trop long 😦 Je pense (mais ai-je raison?) que ça aurait été beaucoup plus simple de faire en 1 pièce et de faire les repères pour couper en 3 pièces (d’autant que la hauteur des pièces ne varient pas chez les adultes). Bref, si je dois refaire un sweat dans un autre taille, je recopierai le patron, il est clair que je n’imprimerai pas à nouveau !

Là encore, je trouve que les bras sont trop longs…enfin les manches, les bras sont trop courts ;-). Et j’ai utilisé du bord côte pour la tête, sinon ça risquait de ne pas passer. Et sinon la taille correspond bien.

J’ai choisi de flexer une réplique culte de la série Friends, parce que c’est un peu lui que me l’a faite découvrir…et si je ne me trompe pas qui me prêtait ses DVD ! C’est la phrase « drague » de Joey, le séducteur de la bande : How you doin’? (« comment vas tu? » en littéral mais dit d’une certaine façon). Et puis il me l’a souvent dite pour rigoler ! (en tout cas, je le vois bien le dire !).

Je pense aussi que j’aurais dû écrire moins gros. La police Friends, vient d’une Silhouette Design store aussi !

Je suis contente de leur avoir fait plaisir (2 sur 3 ont un grand sourire sur la photo, je ne dirai pas qui est le 1/3, qui est quand même contente (indice!) de son sweat !) et contente que les colis ne se soient pas perdus en cours de route (c’est ça d’être dispersé aux 4 coins de la France !).

RDV chez Scrapaboom pour voir les autres déstockeuses !

Maintenant je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon mardi…et à m’occuper de nos 4 sweats bientôt, mais j’ai repris le boulot alors je manque un peu d’énergie et de temps !

Qui n’a pas sa culotte – Belle d’Ikatee ?

Au début du confinement, je m’étais installée dehors au soleil pour faire le tri dans mes tissus, et en particulier du jersey. Il en est ressorti des t-shirts Marcel pour Petite, des débardeurs Gabriel et des t-shirts Erell pour les grandes (en fait, je n’ai pas encore pris en photo ceux des grandes), des pyjamas.. Et pour les chutes des chaussettes et je m’étais lancée dans les culottes. J’avais trouvé ça très sympa à coudre, mais j’ai attendu la fin du confinement pour commander les élastiques, qui ont mis un peu de temps à arriver et après il a fallu que j’ose. Une fois osé, c’est parti tout seul. En 30 minutes en tout (les 2/3 c’est la pose des élastiques), j’ai obtenu des culottes.

Et j’en ai fait dans toutes les tailles, dans de nombreuses chutes.

Pour ma nièce en 3 ans :

Pour Petite en 5 ans :

J’en avais fait 6 et Monsieur a fait remarquer qu’il en manquait qu’une pour en avoir une par jour… alors j’en ai fait une de plus, et je les ai décoré avec du flex de Transfer ID, en suivant les modèles de ses culottes du commerce. Je vous passe les négociations pour ne pas rajouter trop de couleurs.. Les motifs viennent du Silhouette Design Store.

Elle est ravie et a maintenant 2 jeux de culottes avec les jours de la semaine 😉

Pour Moyenne et une grande nièce en 34 :

Pour Grande en 40 :

Pour moi en 42 :

Dans mon cher tissu Mars-elles, que j’aurais utilisé jusqu’au bout (j’ai du faire le dos en 2 fois) après la jupe de ma soeur et mon cache-coeur.

Conclusion :

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ces petites culottes, et c’est sur que j’en referai ! D’ailleurs, maintenant que j’ai un modèle de culotte qui va bien, je vais me refaire des culottes menstruelles.

Le patron va du 3 au 12 ans pour les enfants et du 34 au 46 pour les femmes (on peut acheter le lot ou enfants / femmes ): https://ikatee.fr/products/patron-de-couture-ensemble-lingerie-belle-pdf-3-12a

J’ai pris nos tailles du commerce et ça va bien !

Les tissus viennent d’un peu partout…

Les élastiques viennent de Mercerie extra et j’en suis contente.

Petite, Moyenne et moi avons déjà porté les nôtres et en sommes pleinement satisfaites ! En tout cas, c’est nickel pour les chutes. Et comme dit Moyenne…j’ai plus qu’à me lancer dans les soutien-gorges pour qu’elle aussi soit entièrement habillée en moi 😉

Bon week-end !

Déstockage #23 : des masques, du flex et des tenues « mini fille »

Ce mois-ci, j’ai trié et déstocké à fonds : des débardeurs, des chaussettes, des pyjamas, des t-shirts

Et puis j’ai fait à nouveau des masques pour une amie et pour nous en passant. On verra si on s’en sert ! (on habite à la campagne, et à part mon chéri, nous ne sortons jamais). Si besoin, j’ai fait un tri de tissu pour.

J’ai changé de tuto et donc de forme en cours de route. C’est celui de the Amazing Iron Woman que j’ai suivi.

Versions adulte

Version enfant, avec des liens à serrer (un grand lien qui passe sur la nuque et un seul noeud à faire).

Et puis j’ai décoré pour ma grande un t-shirt en coton bio que j’avais acheté il y a plusieurs années, car elle n’avait pas assez de vêtements ! « la vie est courte, mangez votre dessert en premier! ».

Pour finir, j’ai cousu pour ma nièce de 2 ans, dans les plus grandes des petites chûtes, 4 t-shirts. Je ne les ai pas encore envoyé mais comme je les ai déjà montré à ma soeur, je vous les montre aussi !

Pour changer, et comme je n’ai plus d’encre pour imprimer la taille 3 ans du tshirt Marcel d’Ikatee, j’ai pris le patron du t-shirt Minute de Kallou, que j’utilisais avant et que j’avais déjà (ici ou par exemple).

Version lapin/rayure, restes du pyjama Sacha de Petite. J’ai fait des ourlets roulottés pour les manches car impossible d’avoir assez de tissu pour faire un ourlet normal.

Version grenouille : reste d’une robe de Petite.

Version licorne, reste d’un tshirt « neuf » de Petite.

Et enfin une marinière, reste de mon déguisement de bonhomme Kodak et du déguisement pirate de Petite. C’est pas vraiment extensible alors j’espère que ça ira ! J’ai mis du bord cote pour faciliter l’enfilage et au poignet, pour allonger les manches à la bonne taille. J’ai bien joué au puzzle sur celui là..

Voilà c’est tout pour l’instant, mais il y a déjà d’autres projets coupés…et mon confinement ne s’arrête pas le 11 mai mais début juillet, donc autant dire que je vais continuer à déstocker, à faire du tri et à faire plaisir autour de moi !

Bonne journée…ici on a rallumé la cheminée !!

Chaussons en cuir de Mélanie F

J’ai un peu honte, mais à l’automne j’ai gagné un kit Chaussons Big Dreamer de Mélanie F – un concours Mélanie F et le magazine Marie-Claire. J’étais très contente et j’ai choisi pour moi et non pas pour une de mes filles, qui auraient aimé… D’autant plus contente que j’en avais besoin !! Et c’est là que j’ai honte … car j’ai mis 6 mois à les coudre et j’ai donc laissé passer l’hiver. Pas malin, hein ? Mais tant pis, je les aurais pour l’année prochaine !

J’ai rangé mon atelier il y a peu (quand j’ai fini la housse de ma surjeteuse) et j’ai gardé à porter de main les choses qu’il fallait que je fasse en priorité. Bon j’avoue, la robe Mia d’hier n’était pas prévue, mais c’était un besoin, et puis j’ai avancé le reste aussi ! Ce kit était donc dans les choses à faire !

En ce moment, je couds plutôt le matin, entre les petits déjeuners et les devoirs de Petite (les grandes gèrent toutes seules), quand il fait encore trop frais dans la véranda. J’ai donc mis plusieurs matins avant d’arriver au bout des chaussons, mais aussi parce que je ne voulais pas me tromper (bon finalement, j’ai cousu un des chaussons à l’envers.. hum, mais j’ai pu défaire et refaire sans que ça se voit).

Avant toute chose, j’ai réfléchi (si si ça m’arrive) : je ne voulais pas du lien avec petits pompons du patron. Et puis je voulais pouvoir différencier le chausson gauche du droit. J’ai donc choisi de faire un oiseau dans le bout de cuir dédié normalement aux pompons.

Et ça n’a pas été si simple que ça, car une fois que j’ai choisi le modèle, j’ai voulu le découper avec ma silhouette Portrait, et bon, le cuir c’est épais, trop. J’ai quand même réussi (après 6 passages, 3 fois en double découpe, lame au maximum) à ce que ça soit quasiment coupé (peut être un double passage supplémentaire aurait suffit ? mais c’était prendre le risque que le cuir bouge…), donc j’ai fini à la main et j’ai recoupé les petits fils à la main aussi. Le résultat est finalement satisfaisant mais clairement, je ne referai pas comme ça. Parfois, on se complique la vie en pensant la simplifier !

J’ai collé puis piqué tout autour pour que l’oiseau ne s’envole pas !

La marche à suivre est bien expliquée, mais seule remarque : je trouve qu’il manque le nombre de pièces à couper et dans quelle matière. Ce n’est pas écrit sur le patron, ou du moins que partiellement et dans les explications, il n’y a qu’une photo sur laquelle je vois 3 découpes de semelle, mais je n’avais que le « doudou » et le cuir extérieur.

Autre problème, qui ne vient pas du patron : ma machine (Brother Innovis 955) a eu du mal à certains moments. Au départ, les points sautaient, après ça a marché et puis surtout, il m’a été impossible de coudre la languette au milieu du talon car 4 épaisseurs à cet endroit là pour la taille adulte – 3 ça passe, pas 4! – donc j’ai décalé juste à côté. J’ai utilisé une aiguille spécial cuir, mais pas de pieds Teflon (que je n’ai pas..) mais le cuir glissait plutôt bien.

J’ai élargi un peu le haut des pieds de la semelle, car j’ai les pieds larges et les miens rentraient à peine dans le patron et mangeait les marges de couture.. Du coup, j’ai coupé le premier pied et élargissant au moment de couper et pour avoir les deux mêmes pieds :-D, j’ai mis le premier en miroir pour couper le deuxième, en coupant. Et j’ai fait pareil avec la 2eme épaisseur..

En tout cas, ces chaussons sont beaux, hyper confortables et je suis très contente de les avoir (enfin) cousu, d’autant plus qu’ils tiennent bien aux pieds et comme j’ai plein d’escaliers chez moi, je peux les garder. Chose étrange, je les trouve encore plus confortable quand je suis en collants (et ça tombe bien car la plupart du temps, je suis en collants ou en chaussettes de la même matière !).

Je suis parée pour continuer à me confiner 😉

Bon lundi et puis suivons les oiseaux en pensée !

Pochette – Rangement aiguilles circulaire

Cela fait quelques temps que j’ai envie de me faire une rangement pour les aiguilles de la machine à coudre, pour m’y retrouver plus facilement, entre les neuves et les utilisées… mais finalement, c’est un rangement pour mes aiguilles à tricoter que j’ai imaginé !

Jusque là, elles étaient rangées dans cette trousse (photo prise quand j’avais en fait presque tout enlevé..), relativement pratique mais pas vraiment jolie !

Alors j’ai réfléchis, calculé, essayé … et je suis arrivée à un résultat qui me plait beaucoup ! La pochette fermée : à gauche sur le recto, à droite, sur le verso avec la fermeture. C’est à peu près la taille d’un grand cahier, quand c’est fermé. C’est fermé avec un galon (plié en deux et cousu sur lui même); cousu entre les épaisseurs de la première page.

Et l’intérieur, vide pour commencer !

Chaque emplacement à son utilité :

  • le coeur pour les aiguilles, en appliqué. Pour la première fois, j’ai découpé la forme avec ma Silhouette portrait, après avoir collé l’entoilage, et c’est parfait !
  • la poche à fermeture éclair pour les marqueurs et bloqueurs (les trucs qu’on visse au bout du câble quand on met en attente et dont je ne sais pas le nom !) à l’intérieur et derrière ma réglette à trous (pour connaitre la taille des aiguilles – j’ai du mal avec les mots cet après-midi !).
  • la pochette à rabat pour les câbles.
  • les emplacements pour les aiguilles : à gauche les fines avec le câble non interchangeables et les autres à la suite.

Chaque chose à sa place et c’est parfait ! J’ai même de la place pour les aiguilles à torsades et les crochets, et quelques emplacements si j’achète d’autres aiguilles (certaines sont en cours d’utilisation, donc pas là !).

Voilà mes aiguilles ont leur nid bien douillet ! A savoir, que c’est un rangement pour la maison, pas pour transporter : c’est du coup relativement gros, comme un grand cahier de 400 pages ! mais c’est tout mou, car j’ai mis une plaque de molleton.

Je suis d’autant plus heureuse (n’ayant pas peur des mots !) qu’en dehors du velours noir qui fait le fonds, ce ne sont que des restes de tissus que j’adorais et je suis ravie qu’ils se retrouvent tous ensemble sur un projet pour moi !

  • le tissu extérieur avait servi pour la doublure d’un sac pour une amie.
  • le tissu de poches pour la doublure du manteau de Moyenne – d’ailleurs, c’est la doublure car le manteau n’est plus..
  • le tissu pour les aiguilles de la doublure de mon premier sac à main Eulalie.

Voilà encore un projet qui m’a permis de déstocker et de me faire plaisir ! Je vous souhaite une bonne fin de dimanche (et moi je vais repasser avant de tricoter !).