« Objectif : Pôle Nord de nuit » de Mike Horn

On a recommencé les voyages virtuels en commençant par les Pôles. Je vous en parle dans quelques jours mais en attendant, je partage avec vous ma première lecture et je vous embarque dans la traversée du

Pôle Nord de nuit avec Mike Horn et Borge Ousland.

Cet ours là ne fait pas peur !

Le résumé :

« Mike Horn a tenté l’aventure la plus dangereuse de sa vie : rallier le Pôle Nord en hiver, sans assistance ni ravitaillement. Deux mois de traversée dans un noir total, sur une glace d’une redoutable minceur, hantée par les ours blancs, où les montagnes de blocs géants alternent avec les étendues d’eau noire et glacée. Parce que personne ne peut réussir cet exploit en solitaire, ils sont deux : Mike, l’explorateur de tous les défis, et Borge Ousland, le légendaire Norvégien pour qui la banquise n’a pas de secrets. Comment ces deux aventuriers de l’extrême vont-ils survivre dans un environnement hostile et inhumain où l’on flirte perpétuellement avec la mort, où la vie de l’un est en permanence entre les mains de l’autre ? En repoussant toujours plus loin leurs propres limites, Mike Horn et Borge Ousland ont été les premiers à réussir l’impossible. »

C’est en fait plus ou moins un journal de bord, avec pas mal de répétitions je dois dire, car il se passe toujours plus moins la même chose (la glace, la neige, le vent, la température, l’eau..), mais ça se lit très bien ! On sait qu’ils sont arrivés au bout, puisque le livre est là pour en témoigner 😉 mais ça n’empêche pas de stresser un peu quand même !

Mike Horn dit à la fin de son livre que « la folie dépend de celui qui la décrit. Pour moi, mettre une cravate pour aller au bureau en est une « . Pour moi ça serait plutôt « s’amuser » à traverser le Pôle Nord de nuit ! Je mets « s’amuser » car c’est leur choix, et que 99,99% au moins de la population terrestre n’aurait pas cette idée !

J’imaginais le Pôle Nord comme une grande banquise à peu près uniforme, mais en fait il n’en est rien ! Même pendant l’hiver Arctique, il y a en fait des trous d’eau (qu’ils doivent traverser parfois à la nage !!! ), des montagnes de compression (quand 2 plaques de banquise se rentrent dedans) à contourner ou passer au travers. Et puis ça n’est pas stable, ça bouge ! Bien sur, dessus on ne s’en rend pas compte mais les blocs bougent au gré du vent, et ils ont fait bien plus de kilomètres que les 1000 qui les séparaient du Pôle à leur point de départ (la pointe d’Arkticheskiy).

Et puis comme de jour ce n’était pas drôle, ils ont fait ça pendant la nuit polaire….je vous laisse imaginer : 2 mois à marcher/skier par -20° en moyenne, avec le risque que la glace se casse sous votre poids, celui de se faire manger par un ours… sans voir à plus de quelques mètres devant soi. Ca ne me donne pas du tout envie (même n’importe lequel de ces risques pris séparément pendant quelques minutes 😉 ), mais je les admire d’avoir bravé ces dangers.

J’admire aussi beaucoup leur famille, car ça ne doit pas être facile de laisser partir ses aventuriers de l’extrême !

Je ne pense pas que je lirai un autre récit de Mike Horn (celui ci vient de la bibliothèque), mais j’ai apprécié cette lecture. Ca vous inspire ou ça vous laisse de glace (humour du matin, bonjour 🙂 ) ?

Bon week-end de l’Ascension mais RESTEZ PRUDENTS !! (ça m’affole de voir tous ces gens partir en week-end…).

Mais qu’est ce donc "qu’un voyage virtuel"?

Bon c’est vrai, le nom parle de lui même, mais j’explique un peu!

Grande voyageuse dans l’âme, je me suis calmée avec la naissance de mes enfants…mais j’ai toujours cette curiosité de l’ailleurs, alors quand une copine m’a parlé de ces voyages virtuels, j’ai trouvé ça génial et j’ai tout de suite adhéré !

Voilà le site:
http://samuserensemble.canalblog.com/archives/2013/08/24/27886963.html

Stéphanie, qui fait le blog, nous propose tous les mois de découvrir un nouveau pays, virtuellement, chacun à sa façon.
Chaque voyageur a un passeport (valable un an) et reçoit tous les mois:
– le « visa » à coller dans le passeport.
– le « billet d’avion »
– et plein de liens avec des activités en rapport avec le pays: jeux, coloriage, cartes, vidéo, recettes….

Après y a plus qu’à s’y coller et faire les activités en fonction de nos goûts et de l’âge des enfants; et à faire un compte rendu à partager avec les autres voyageurs.