Roadtrip en Croatie !

Je vous préviens cet article est long, très long…je l’ai commencé il y a bientôt un an, le voyage était il y a bientôt 2 ans. Si le blabla vous embête, regardez au moins les photos, elles parlent d’elles même ! Bon voyage !

Désolée pour la mise en page (les sauts de ligne en particulier), j’ai du mal à dompter la bête ce matin !

Il y a un an tout pile, pour mes 40 ans (je vous laisse calculer mon âge actuel :-p), j’ai emmené ma petite famille en Croatie. Cela devait être le Canada à 2, mais je n’ai pu me résoudre à partir sans mes filles… Certaines mères me comprendront, d’autres non !

J’avais envie de vous en parler, pour vous donner envie d’y aller et vous raconter notre (chouette) expérience ! Nous étions donc 2 adultes avec 3 enfants : 4, 12 et 15 ans.Nous sommes partis début mai, sachant que le saison touristique commence le 1er mai. Et nous avons pris l’avion.

Pensez à regarder les lowcosts… j’avais utilisé les comparateurs mais ils n’apparaissent pas. Cela dit, au départ de Rennes, c’est plus cher qu’au départ des grandes villes, mais c’était plus pratique.

Je parle couramment anglais, et c’est très utile, même si on a appris quelques mots croates, c’est plus sympa (bonjour, merci, au revoir…). Euh j’avoue qu’un an après, sans trop réflêchir je ne me souviens que de « vala » qui veut dire dire merci (et ne s’écrit pas comme ça !)

Le programme :

  • Jeudi 3 : Rennes-Zagreb, via Amsterdam. Nuit à Zagreb.

  • Vendredi 4 : visite de Zagreb, nuit à Rovinj.

  • Samedi 5 : visite de Rovinj / Puula, nuit à à Rovinj.

  • Dimanche 6 : visite de Rovinj / Puula, nuit aux lacs de Plitvice.

  • Lundi 7 : visite des lacs de Plitvice, nuit aux lacs de Plitvice.

  • Mardi 8 : visite de Zadar et alentours, nuit à Zadar.

  • Mercredi 9 : visite de Zadar et alentours, nuit à Zadar.

  • Jeudi 10 : visite de Trogir / Split, nuit à Trogir.

  • Vendredi 11 : visite de Trogir / Split, nuit à Trogir.

  • Samedi 12 : Split – Rennes (via Amsterdam).

    L’équipement :

    Après avoir fouillé sur Internet, on a décidé de louer une voiture par Adriagate. La réservation s’est bien passée, la remise de la voiture aussi à l’aéroport de Zagreb aussi. Seul petit couac résolu : le siège auto proposé au départ était trop grand pour notre fille (j’avais pourtant précisé 0-4 ans). Le siège n’était pas d’une première jeunesse mais en bon état apparent, marque Sixt (emmener son propre siège peut être intéressant).

    Cf le premier jour pour l’assurance.

    Nous n’avions pas pris le GPS, je pensais me servir de Waze. Sauf que bien que j’avais l’international sur mon portable, je n’ai jamais réussi à activer les données pendant le voyage, donc on a fait avec une carte générale de Croatie (c’était pas prévue, achetée en France avant le départ) et avec les plans des villes et les plans de booking, chargés en avance, pour trouver les logements (pas toujours facile, mais ça l’a fait sans trop de problème !).En plus de la carte, nous avions le Guide du routard, qui nous a bien servi pour les restaurants et les visites, ainsi qu’un Guide Géo, qui complétait le premier.

    Le logement :

    J’avais tout réservé en avance sur Booking. A part à l’arrivée (je vous raconterai plus tard), nous n’avons pas eu de problème.Il est a priori facile de trouver un logement sur place, au gré de ses envies. L’aventure c’est sympa, mais pas avec 3 enfants (de mon point de vue !).

    Allez, on embarque ! En vol pour Zagreb !

    Nous avons voyagé avec Air France, sans encombre. L’aéroport d’Amsterdam est géant et nous avions peu de temps entre les 2 avions, mais nous avons eu le temps de manger des sandwichs dans une cafet’-usine. C’était bon de mémoire (mais pas donné forcément!).

    A l’arrivée à Zagreb, nos bagages sont arrivés les premiers : ouf !

    Pour récupérer la voiture, ça allait mais attention : on a pris l’assurance et la personne nous a expliqué d’appeler la « police » en cas de pépin. Sauf que c’est l’assurance qu’il voulait dire ! Donc n’hésitez pas à appeler réellement, ils parlent anglais au moins, sinon ça ne sert à rien de prendre l’assurance… on a fait une grosse rayure sur un parking (ouf ce n’était pas moi !!) 2 jours avant de rendre la voiture et on a du payer  la réparation (180€ je crois), malgré l’assurance, car on n’avait pas déclaré…En route ensuite pour Zagreb, c’est pas la bonne heure, y a des bouchons.. Mais bon, on a récupéré une carte avec la voiture et on trouve rapidement l’agence de location du 1er appartement.Petite mésaventure pour le logement : les clefs récupérées n’était pas celle du logement réservé initialement…mais comme c’était la même rue et au 7_ au lieu du 70 eu et qu’on ne m’a rien dit (je pense) quand j’ai eu les clefs, j’ai cru que le 7_ était 70!Nous sommes tombés dans l’appartement initial sur un vice-consul de Macédoine, qui parlait très bien anglais et était très sympa. Il avait loué l’appartement pour une longue durée mais était près à nous héberger la nuit si problème.

    Finalement on a trouvé le bon appartement, et on s’est installé.

    Après cette aventure, il était l’heure de manger. Par chance, une pizzeria recommandée par le Routard est au coin de la rue (à l’est de la Cathédrale, sur une place en triangle…je n’ai plus le nom!). Les pizzas étaient très bonnes (et trop grosses.. ça a étépetit dej à la pizza!).Puis nous avons fait un petit tour dans le centre, c’était très joli de nuit (cathédrale éclairée).

    Zagreb :

On s’est baladé dans la vieille ville, très joli, même sous la pluie 😉 On a d’ailleurs trouvé plein d’aires de jeux (je ne le répèterai pas, mais on en a fait un certain nombre…il fallait bien contenter tout le monde !).

On a mangé une spécialité locale : le burek. Honnêtement, si le Routard ne nous avait pas indiqué l’adresse (juste sous le marché), je ne pense pas qu’on y serait allé! Le «restaurant» ne paie pas de mine et pourtant il y a toujours du monde.

C’est un mélange de pâtes fines (style feuilles de brick) avec de la viande, du fromage ou des pommes. Le tout accompagné d’un yaourt à boire (cf photo).

Rovinj :

Après la visite de Zagreb, on a pris la voiture pour aller complétement à l’ouest dans la région d’Istria et on a dormi dans un camping (mobil-home) à Rovinj. Il y avait une plage et une piscine (toboggans pas encore ouverts malheureusement!) mais l’eau était froide!

Au départ, je n’avais pas retenu cette région (car ça rajoutait pas mal de route) mais mon chéri y tenait… et il a bien fait !! De jolis paysages et des vieilles pierres à admirer ! On a beaucoup aimé se balader dans le vieux Rovinj et ses ruelles, et puis admirer le mer.

Niveau repas, 3 fois sur 4 nous avons mangé à Menza Brenta. On a adoré et mangé varié et local (à part pour les desserts…le coulant au chocolat était trop bon !!). Bons points supplémentaires : serveurs très sympas et une aire de jeux.

IMG_20180504_201901
IMG_20180504_205838

Puula :

Depuis Rovinj, on a visité Puula (30 minutes de route). Les filles avaient aimé, les grands un peu moins (ça commence à devenir touristique !).

Les lacs de Plitvice :

Mes parents y étaient allés, avant de se connaitre, et en avaient tous les 2 de bons souvenirs. Et bien je confirme ! C’est mon meilleur souvenir du voyage (je suis beaucoup plus nature que ville 😉 ).

C’est un ensemble de 16 lacs qui se jettent les uns dans les autres, avec des cascades partout. C’est juste magnifique (patrimoine de l’Unesco depuis 1979).

C’est très touristique, vous vous en doutez, mais il est tout à fait possible d’être tranquille : il suffit de marcher (même un peu) ! C’est aménagé pour faciliter la promenade : on marche sur des petits chemins, parfois des pontons. Il y a un « train » et des bateaux. Les paysages sont très changeants.

On est parti de l’entrée principale, puis on a fait la moitié du chemin à pied, puis pris le bus-train jusqu’à l’autre bout. Au retour, on a marché la 2ème partie jusqu’au milieu et pris le bateau. Ca doit faire 7/8 km de marche car ca zigzague pas mal! Petite (4 ans à l’époque) a bien marché, Moyenne aussi (pas sans râler 😛 mais c’est pas pour marcher qu’elle a râlé..c’est déjà beaucoup!). Il nous est resté une chanson de ce voyage « et ça râle, et ça râle, aïe aïe aïe ! » 😀

Evidemment là, pour le logement et le restaurant, on voit bien qu’on est dans un endroit paumé et touristique. On a été bien reçu et on a bien mangé, mais on n’était pas seul !

Zadar :

Après les lacs, nous sommes revenus sur la côte à Zadar (1h30 de route). Et la mer est bleue ! On y est resté 2 jours avec visite de la ville et alentours (à la recherche de plages !), à Nin et Vir.

Ce qui sympa pour les enfants en particulier : l’orgue marin qui chante quand les bateaux passent et le « salut au soleil » qui s’allume quand le soleil se couche (le système solaire représenté au sol avec des panneaux solaires). Petite a d’ailleurs cru pendant un moment que ses chaussures faisaient de la lumière !

Vous pouvez aussi m’admirer en haut de la tour…où je ne suis pas du tout collée au mûr 😀

Sibenik, Primosten et Trogir :

On a continué à descendre vers le Sud, premier arrêt à Sibenik. C’est tout petit mais mignon. On a mangé, on s’est baladé et on est reparti.

Primosten c’est mignon aussi d’après mon chéri… pour ma part ça a été baignade. Comment aurait il pu en être autrement ?

Puis Trogir, encore un coup de coeur (bien que très touristique !). C’était proche de notre logement et nous y sommes allés plusieurs fois de jour et de nuit. C’est une jolie petite presqu’ile.

Split :

On a fini avec Split : c’est une grande ville (taille Rennes métropole environ, 450 000 habitants)…pas trop notre truc 😉 par contre très joli centre historique, patrimoine de l’UNESCO et plein de touristes. Et il faisait chaud (27° dans la voiture, probablement beaucoup plus en ville et sur le port !!).

A part là..

On y a même goûté une autre spécialité locale, si « marrante » pour les francophones : le pipi ! (une sorte d’Orangina!).

Conclusion :

C’était vraiment un chouette voyage ! Même si les valises sont rentrées plus tard que nous…

On s’est beaucoup basé sur le guide du Routard pour les restaurants et on n’a pas regretté.

Comme vous avez vu, plus on descendait vers le Sud, plus il y avait de touristes et nous n’étions qu’en début de saison et nous nous sommes arrêtés à Split. J’imgine que plus on descend vers Dubrovnik, plus il y a de monde (et des paysages paradisiaques, comme à Primosten). C’est à prendre en compte..

J’espère que ça vous a plu et donné envie d’y aller, et en tout cas dépaysé ! Vous connaissiez la Croatie ?

Opération déstockage # 2 : les coussins de voyage

Dans la famille, on adore la montagne… Bretagne et montagne, ça rime mais ça n’est pas à côté !! Ma famille est aussi à l’opposé de nous quand on regarde la France.

Comme on fait souvent le voyage de nuit, Moyenne m’a encore réclamé à Noël de lui acheter un coussin de voyage. Acheter ? Non, mais ça va pas….. 😉

Pas hyper motivée par le projet, mais encore moins par l’acheter, je m’y suis mise avant notre prochain départ. Moyenne aura une bonne surprise !

Et bon, ce n’était pas bien compliqué ! Le plus long a été de choisir les patrons…. « les » car il me fallait un coussin pour Toute Petite aussi, mais comme elle est encore dans son siège, avec les protections au niveau de la tête, il en fallait un petit. Et tant qu’à faire, j’en ai fait pour Grande et moi (Monsieur conduit…il ne veut pas laisser le volant alors pas de coussin, non mais !).

IMG_4770

IMG_4769

Pour les grands, c’est un patron (gratuit) de Dawanda. C’est censé être pour enfant, mais je trouve que ça va aussi pour les grands ! Sinon il suffirait d’agrandir un peu.

Pour le petit, c’est My little fabric of happiness, annoncé pour enfant de 1-2 ans. Comme Toute Petite n’est pas très grande, j’ai tenté, et ça le fait très bien !

J’ai utilisé du velours gratté, des restes de chemises de nuit ou pyjama par exemple, et le rouge d’un lot de tissus.

Parées pour le voyage ! Et Toute Petite en mode clown 😉