« J’ai du rêver trop fort » de Michel Bussi

J’ai découvert Michel Bussi cet été avec « Sang famille » et comme j’ai bien aimé, j’en ai pris un 2eme à la bibliothèque, version audio cette fois-ci ! Et je n’ai pas aimé les vacances qui m’ont fait couper l’écoute pendant 2 semaines (puisqu’en général je n’écoute pas avec mes filles, même si elles réclament régulièrement) :-p

L’histoire :

« Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais. Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.

Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ? Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ? Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort. »

Cette histoire m’a bien tenu en haleine et j’avais vraiment envie de savoir la suite ! Il y a plein de rebondissements et ça dure longtemps (480 pages) !

J’ai beaucoup aimé vivre la vie de Nathy, avec ses aller-retours entre 1999 et 2019, mais j’ai été un peu perturbée (il m’en faut peu :-p) parce que ça se passait en septembre-octobre 2019, juste quand j’écoutais finalement.

J’ai beaucoup aimé voyager aussi, avec Nathy qui est hôtesse de l’air. D’autant que Barcelone et San Dieogo je connais, et Montréal je rêve d’y aller 😉 Je visualisais bien certains endroits, décrits avec justesse.

Le narrateur n’est pas toujours Nathy (les voix changent en plus), parfois Olivier son mari, parfois une de ses filles, parfois Ilian son amant.. On ne s’ennuie jamais on a juste envie de savoir Pourquoi ?? Qu’est ce qu’il se passe en suite ?

L’histoire est surprenante, dans le sens où elle n’est pas plate et pleine de surprises mais pas dérangeante du tout. Les personnages sont agréables, chacun avec leurs petits défauts, mais tout à fait sympathiques…

Je ne peux que vous conseiller de le lire et à moi même d’en lire d’autres de Michel Bussi ! Vous connaissez ?

Bon je me suis réveillée 30 minutes avant le réveil, ce qui m’a permis d’écrire sur ce livre fini depuis un moment.. mais il est l’heure de me préparer, alors je vous souhaite une bonne journée !

3 réflexions sur “« J’ai du rêver trop fort » de Michel Bussi

  1. Pingback: "Dis moi où tu as mal, je te dirai pourquoi" de Michel Odoul | Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.