« Les pétillantes » de Didier Fourmy

Hier je vous parlais d’un concours Instagram, en fait c’est un concours en chaine : quand on participe, on s’engage à faire soi même le même concours est d’offrir à 3 personnes un petit quelque chose. Et donc j’avais gagné au concours de @pasapaslechemin . Et j’avais gagné un très joli sac, cousu par Flo.

dav

Il est beau, hein ?

Dans le colis, elle avait glissé, entre autre, « Les pétillantes », qu’une autre personne lui avait envoyé avant. On échange pas mal sur nos lectures, même si au final on lit rarement la même chose 😉

IMG_5085

J’avais le livre le livre pour les vacances, en gîte. Je l’ai commencé le premier soir, mais j’ai eu du mal à accrocher. Et il y avait les 6ers tomes d’Harry Potter dans le gîte. Le knittich (tournoi de tricot sur le thème d’Harry Potter) approchant, je me suis dit que cette année j’allais essayé de me mettre dans la saga. Et j’ai accroché pour le coup, j’ai lu un tome et demi sur ces vacances là. Je vous en parlerai plus tard 😉

Après cette première semaine avec Harry Potter, je me suis remise dans les Pétillantes.

Le résumé :

«  »Le Patio secret » : résidence où séjournent quelques veuves et divorcées. Moyenne d’âge : 75 ans.

Maxime de vie : profiter pleinement des années restantes, bavarder à l’envi sans cacher les plus croustillants de ses souvenirs.

Pour Charlotte et son frère venus trouver l’une des résidentes pour une question d’héritage, la surprise est de taille !

Vies mouvementées évoquées dans des fous rires, projets et excentricités de ces dames sans tabous font de ce roman une cure de jouvence. »

Et j’ai fini de le lire, mais sans grande conviction. Ca se lit presque facilement, mais ça n’est pas fluide, il y a un truc qui coince. Quoi, je ne sais pas ? Déjà, j’ai été assez décontenancée par les « noms de scène » des résidentes : la Grenouille, Rancunia…

Heureusement, ce n’est pas très long ! Enfin quoi que je viens de regarder, 330 pages, pas si court 😉

Ces mamies donc sont un peu déjantées, mais je trouve que leurs relations font un peu trop superficielles, trop attendues. Elles collent trop à leur surnom (Rancunia qui râle tout le temps et envoie ch.. tout le monde).

Mais ce que je retiens, et c’est positif, c’est que ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on s’ennuie 😉 Et c’est quand même une belle leçon de vie !

Voilà, pour moi ça ne restera pas dans les annales, mais je sais que Flo, et la personne qui lui avait donné, avaient beaucoup aimé !

Vous l’avez lu ?

Bonne journée ! Ici il pleut…tant pis, cet après-midi c’est bibli 😉

2 réflexions sur “« Les pétillantes » de Didier Fourmy

  1. Tout comme toi, j’ai trouvé que c’était une lecture facile, j’ai retenu tout de même des stéréotypes, et des attendus, oui, m’enfin, je n’attends rien d’autre que de la détente de ce type de bouquin 🙂 Quand je veux plus réfléchir, je vais vers d’autres choses en effet! (j’ai attaqué le premier tome de 1Q84 de murakami, comme toujours c’est intrigant et addictif!!!)

    J'aime

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.