« J’ai un ado mais je me soigne » d’Olivier Revol

Pour une fois, c’est un livre que j’ai lu dont je vais vous parler…oui parce que je sais lire en vrai aussi 😀

j-ai-un-ado-mais-je-me-soigne

Et j’ai choisi celui-ci car aujourd’hui est un jour spécial, Grande a 15 ans ! (et moi je me prends un bon coup de vieux). Comme je finis ce livre, je me dis que c’est le jour où jamais de vous en parler. Quoi que l’ado compliquée, ce n’est pas celle là… Grande a été cool, à part s’enfermer dans sa chambre et passer son temps sur son téléphone, ça va !

Moyenne par contre, c’est une autre histoire…mais je crois qu’elle est ado depuis qu’elle sait s’opposer…ça fait 11 ans (sur 12!!).

Mais pour autant, ce n’est pas moi qui ait choisi ce livre. C’est ma mère qui a vu Olivier Revol en conférence et l’a trouvé très intéressant, et a donc acheté certains de ces livres, qu’elle m’a passé après les avoir lu.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture, le style est très fluide et plutôt familier (sans que ça soit péjoratif). Et puis, dès la première page, je me suis sentie en confiance. Il parle en introduction du concert des Pinkfloyd au stade de Gerland, de Lyon, en 1990. Je n’y étais pas, mais ma grande soeur oui…et je m’en souviens bien, car bien que nous habitions à plusieurs km du stade, nous entendions le concert (enfin surement surtout les basses, mais on entendait quelque chose !).

Pour le contenu, même si j’ai trouvé le livre intéressant, il est surtout question des cas les plus graves (ado anoréxique, dépressif, suicidaire…) et même si Moyenne est vraiment compliquée à gérer, on n’en est pas à ses extrêmes. Remarquez, cela fait relativiser 😉

Et la réponse apportée est un peu toujours la même : hospitalisation dans son service, souvent pour une semaine d’observation, puis suivi par lui, un psychologue et d’autres médecins suivant les cas, avec conclusion d’un contrat entre lui, l’adolescent et les parents.

Vu le titre, je m’attendais à plus d’astuces / conseil pour gérer les ados « normaux » (9/10 n’ont pas de problème majeur). Ou peut être que je ne me suis focalisée que sur ces cas extrêmes ?

En tout cas, n’hésitez pas à le lire car c’est plaisant et utile (on a des infos sur ce qu’il faut surveiller).

Comment se passe l’adolescence chez vous ?

3 réflexions sur “« J’ai un ado mais je me soigne » d’Olivier Revol

  1. Hihi, j’ai de la chance, la mienne (12,5) est plutôt cool pour l’instant, à part un tempérament sauvage (un poil), et elle parle!!! En tout cas, c’est toujours intéressant de se donner des clefs pour réfléchir, z’ont de la chance, nos ados, non??? 😀

    J'aime

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s