« J’ai perdu Albert » de Didier van Cauwelaert

Aujourd’hui je parle lecture, mais lecture audio ! Albert, et surtout Chloé et Zac m’ont agréablement accompagné pendant 5h. La lecture par l’auteur est très bien faite, on a vraiment l’impression d’entendre Albert (Einstein) et de vivre à travers les personnages.

L’histoire :

« « Je suis la voyante la plus en vue du pays et, depuis hier midi, je ne vois plus rien. » Pourquoi, après vingt-cinq ans de cohabitation, l’esprit qui hante Chloé l’a-t-il soudain quittée pour sauter dans la tête d’un garçon de café, Zac, apiculteur à la dérive qui ne croit en rien ? La situation est totalement invivable, pour elle comme pour lui, d’autant que cet esprit qui s’est mis à le bombarder d’informations capitales et pressantes n’est autre qu’Albert Einstein… Dans une comédie romantique haletante où la spiritualité s’attaque aux enjeux planétaires, Didier van Cauwelaert invente avec bonheur une nouvelle forme de triangle amoureux. »

Malgré la mauvaise humeur et la grosse tête de Chloé, au départ, on se prend vite dans l’histoire. C’est assez marrant d’ailleurs à écouter. On suit le retour à la réalité et la prise de conscience de Chloé, et dans le sens inverse « la folie » montante de Zac, et celle, si on peut dire, d’Albert Einstein, qui est là pour finir le travail engagé pendant son vivant, avec des idées bien précises.

J’ai aimé découvrir, à travers le récit, la vrai vie d’Albert Einstein, qui pour moi se résumait à un vieux un peu fou qui tire la langue et à la formule (que je ne comprends pas ! 😉 ) E =mc2. Sa vie a en fait été bien compliquée, il n’a été reconnu par ses pairs qu’un moment, avant de ne plus être pris au sérieux et d’être accusé d’espionnage (sans raison).

Il y a juste une passage qui m’a moins plu : un monologue d’Albert, qui s’énerve.. Et autre chose qui est dérangeant, ce que ça fait déjà au moins 100 ans qu’on nous alerte sur le lien entre les abeilles et l’humanité et que rien n’est fait, enfin si c’est fait contre les abeilles, pas pour les sauver…

J’avoue aussi que pour moi qui suis plutôt cartésienne (bon je parle aux objets c’est tout 😀 ) c’est assez dérangeant ces esprits qui parlent et qui disent ce qui est / ce qui va se passer.

« J’ai perdu Albert » a été adapté au cinéma. L’avez vous vu ? Il me semble que j’en ai vu une partie mais je ne m’en souviens que vaguement !

Vous avez lu ce livre ? Un autre de Didier van Cauwelaert ?

Bon mercredi…tout gris !

2 réflexions sur “« J’ai perdu Albert » de Didier van Cauwelaert

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.