« Une relation dangereuse » de Douglas Kennedy

Après avoir écouté « Isabelle l’après-midi », et n’avoir pas trop su quoi en penser, puis tenter un autre de l’auteur en version audio que j’ai vite abandonné pour cause de mise en scène sonore désagréable, j’ai tenté une version papier. Et puis pas mieux du tout !! Et là ce coup-ci, je n’hésite pas, je n’ai pas aimé, et j’ai carrément arrêté la lecture.

J’ai lu 130 pages en 1 semaine, déjà c’est pas bon signe, parce que même si je me couche tard, je lis un peu (et comme je me couche tôt en général 130 pages ça va quand même vite normalement, en 2-3 soirs max !). L’écriture n’est pas désagréable, mais elle n’est pas fluide. Je ne sais pas quoi mais ça n’allait pas tout seul.

L’histoire :

« Et si l’homme de votre vie devenait votre pire ennemi ? Du Caire à la banlieue de Londres, une terrible descente aux enfers orchestrée de main de maître par un Douglas Kennedy plus retors que jamais. En mission au Moyen-Orient, Sally rencontre Tony. Elle est reporter au Boston Post, il est journaliste au Chronicle. Elle est pétillante, il est charmeur. Elle est célibataire, lui aussi. Ce qui doit arriver arrive : coup de foudre. Mais Sally ignore encore que le rêve va virer au cauchemar. Et que le pire viendra de celui qu’elle pensait pourtant bien connaître, son mari… »

Au début ça passait bien, la rencontre et la relation étaient attendue, mais je crois qu’à partir du moment où elle est tombée enceinte, ça s’est gâté. Sally est devenue une autre femme. Non seulement elle s’est enfoncée dans la déprime, mais en plus elle a cumulé plein de problèmes, relativement rares pourtant et pas liés entre eux. Mais (désolée j’en dévoile un peu) je n’ai pas compris l’accouchement et les suites : ok son bébé s’est mis en siège et avait le cordon autours du cou donc césarienne, mais après le bébé, alors qu’ils nous répètent que tout va bien, reste en néonat pendant plus d’une semaine, intubé et tout, passe IRM et scanner… juste parce qu’il avait le cordon autour du cou ? Alors je ne sais pas comment c’est géré aux Etats-Unis mais clairement pas comme ça en France ! Alors certes, je n’ai que 3 enfants (dont une née par césarienne pour siège justement et peut être le cordon autour du cou, j’ai un doute…c’était y a 18 ans 😉 ), mais je n’ai jamais entendu parler de ce genre de traitement pour un bébé né à terme et en bonne santé, malgré un accouchement difficile..

Je n’ai pas trouvé ça réaliste du tout mais bon pourquoi pas..mais en même temps j’avais du mal à lire, le style ne me convenait pas. Mercredi soir je me suis dit que je lisais encore un chapitre et que j’arrêterai après si ça ne m’emballait pas plus que ça. Finalement je n’ai pas tenu un chapitre. Cette fois c’est un épisode « allaitement » qui m’a fait fermer le livre en disant « mais c’est pas possible y avait vraiment que des conneries dans ce livre !  » (en l’occurrence, mettre le tire-lait beaucoup plus fort pour déboucher un canal, tout en lui faisait vraiment mal, jamais vu ça – oui là aussi j’ai de l’expérience : 2 ans et demi d’allaitement cumulé 😉 ).

D’autre part, d’après le résumé, c’est Tony qui va poser problème, mais pour moi il a un comportement normal. Le seul ennemi de Sally est la dépression, elle ne fait que râler tout le temps pour tout est n’importe quoi, et ça aussi ça m’a déplu ! (cela dit ça change peut être après).

Bref, tout ça pour dire que ça ne m’a pas plu et que mes 2 essais et quelques de Douglas Kennedy ne sont pas concluants. Ce n’est pas grave : il y a d’autres auteurs qui me plaisent beaucoup et lui a son public 😉

Bonne soirée ! (même pour l’article j’ai mis 3 jours à l’écrire, je l’avais commencé samedi matin, après m’être décidée … j’ai eu le temps de lire 1 livre et demi depuis !).

Une réflexion sur “« Une relation dangereuse » de Douglas Kennedy

  1. Pingback: « Entre mes mains le bonheur se faufile  d’Agnès Martin-Lugand | «Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.