« Ouest » de François Vallejo

J’ai mis tellement de temps à écrire l’article sur le livre précédent (« Une fois dans ma vie » de Gilles Legardinier), que j’ai eu le temps de finir un autre livre depuis. Celui-ci m’a été donné par quelqu’un de ma famille, mais je ne sais plus si c’est ma mère, ma grande soeur ou ma tante (ça circule chez nous !).

Le résumé :

« On a du mal à croire que deux images, aussi bien que deux personnes, pourraient se rencontrer et produire un drôle de mélange, peut-être même une explosion.
Vous recevez un jour de votre famille quelques photos vraiment anciennes, de ce noir et blanc pâli, plutôt floues. Vous y jetez un oeil négligent ou amusé, vos petits ancêtres, rien de plus.
L’une d’entre elles, tout de même, vous intrigue un peu, pas longtemps : une scène champêtre, un type imposant armé d’un fusil, accompagné d’un chien noir tout en muscles, dressé sur ses pattes.
Vous vous dites : c’est curieux que trois ou quatre générations aient tenu à conserver et à transmettre une photo si manifestement ratée ; personnage mal centré ; en déséquilibre : son chien l’a empêché de prendre la pose attendue. Et c’est tout. »

Bon autant le dire tout de suite, l’histoire n’est pas vraiment sympa – le contraire même -, et l’écriture difficile à lire, vraiment ! Le style déjà est assez alambiqué et les dialogues n’en sont pas, tout juste s’ils sont dans des paragraphes différents : ce ne sont que des phrases les unes à la suite des autres, à nous de savoir qui parle quand et quand c’est un dialogue. Il faut être plutôt concentré pour le lire et c’est pas du tout ce que je recherche quand je lis un roman ! Déjà quand c’est de la « psychologie », c’est pas évident, mais pour un roman, ça ne détend pas du tout !

Et l’histoire, n’en parlons pas : elle ne détend pas non plus ! Tout se passe sur le domaine de M. de l’Aubépine fils, châtelain, dont Lambert et sa famille sont serviteurs (lui garde-chasse, elle, Eugénie (à nouveau, comme dans le livre lu juste avant!) femme à tout faire, et les enfants qui participent petit à petit.

M. de l’Aubépine est bizarre et il accumule les lubies et les crise de démence, il rêve de la République (nous sommes en 1850). Il entretient une correspondance avec Victor Hugo, alors exilé à Jersey puis Guernesey, et je dois que c’est le côté que j’ai préféré de l’histoire, car ça m’a fait voyager (j’ai visité et adoré sa maison à Guernesey).

Lambert et Eugénie sont plutôt gentils et ne veulent pas d’histoire.

L’histoire en elle-même est assez noire, les relations entre les serviteurs et le châtelain sont compliquées, hypocrites par moment. Et puis surtout, je ne vois absolument pas le rapport entre le résumé et l’histoire en elle-même. Je pensais qu’on allait faire des aller-retours entre passé et présent (chez celui qui récupère la photo), mais non, on reste éternellement dans le passé.

J’ai fini le livre hier soir, je me suis forcée, car j’avais envie de savoir comment ça finissait quand même, mais surtout de pouvoir passer à autre chose sereinement – je n’aime pas laisser les choses en plan – je l’écris vite car si mon chéri passe par là, il ne sera pas d’accord ;-)…ou si vous jetez un oeil dans un mon atelier, c’est souvent en plan :-p , d’ailleurs j’y retourne, j’ai des masques à coudre !

Ce livre a néanmoins reçu 2 prix, donc il a plu… mais pas à moi ! Vous l’avez lu ? Un autre de François Vallejo ?

Joyeuses Pâques et ne mangez pas trop de chocolat 😉

2 réflexions sur “« Ouest » de François Vallejo

    • Oui c’est bien vrai ! Depuis que je partage mes lectures et que je vois celles des autres, j’ai des idées (avant je ne prenais quasiment qu’au hasard les livres !). Résultat, ma liste à lire est aussi grande que mes listes à coudre ou tricoter 😁

      J'aime

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.