« Les yeux bleus, cheveux noirs » de Marguerite Duras

Avant de vous parler d’un coup de coeur, je vais vous parler de la lecture qui a suivi…et qui n’est pas du tout un coup de coeur, loin de là.

https3a2f2fimages-na.ssl-images-amazon.com2fimages2fi2f71gqkueuxsl

 

Le résumé :

Une jeune femme au corps long et souple, un homme élégant, grand lui aussi. Ils se rencontrent ce soir-là dans un café de la station balnéaire. Il est désespéré, à cause de quelqu’un qu’il a vu par hasard le jour même, qui était celui qu’il attendait depuis toujours et qu’il voulait revoir coûte que coûte : un jeune étranger aux yeux bleus cheveux noirs. “ Quelle coïncidence ”, dit-elle.

Il demande à la jeune femme de venir dormir à son côté, dans la chambre nue qu’il habite face à la mer ; il la paiera. Elle accepte. S’ouvre alors une aventure intense et déchirante qui va les conduire l’un et l’autre au bord de la folie et de la mort.

Ce livre fait partie du tas donné par ma mère l’été dernier. Je l’ai pris sans regarder dans ma table de nuit… il « faut » que je les lise tous 😉 Marguerite Duras, j’en ai entendu parlé bien sur, mais je n’avais rien lu d’elle. Je suis partie confiante… mais dès les premières pages, je me suis posée des questions.

J’ai failli arrêter de lire ce livre 10 fois, mais j’ai quand même voulu savoir comment ça se finissait, donc j’ai continué (120 pages, ça va).

Je n’ai pas du tout aimé le style d’écriture. Plus d’une fois j’ai relu les phrases pour en comprendre le sens. Il n’y a aucun chapitre (vous savez que je n’aime pas ça 😉 ).  Les seules interruptions c’est quand on nous parle de la mise en scène, sur une vingtaine de lignes de temps en temps, car l’histoire est celle d’une pièce de théâtre, où on nous raconte ce qui se passerait sur scène.

Toute l’histoire ou presque se passe dans une chambre, enfin se passe, c’est vite dit, il n’y a pas beaucoup d’actions. C’est beaucoup de réflexions personnelles des deux acteurs, réflexions qui ne veulent pas toujours dire quelque chose… et puis ils passent leur temps à pleurer et dormir.

Alors peut être que je n’ai rien compris, c’est fort possible car c’est quand même Marguerite Duras, et que je suis passée totalement à côté du sens de l’histoire mais voilà, ce n’était pas du tout une lecture plaisir finalement.

Si j’ai l’occasion, j’en relirai un, mais si je ne suis pas plus motivée que celui ci, je n’irai pas au bout cette fois et j’en conclurai que Marguerit Duras n’est pas faite pour moi, du moins maintenant…

Vous avez lu un de ces livres ? Vous avez apprécié ?

Une réflexion sur “« Les yeux bleus, cheveux noirs » de Marguerite Duras

  1. Pingback: « Du sexe féminin  de Karine Tuil | «Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.