« Une esclave moderne  » Henriette Akofa

Après avoir fini « Ce que je peux te dire d’elles » d’Anne Icart, qui venait de la bibliothèque, j’ai plongé la main dans ma table de nuit et j’en ai retiré « Une esclave moderne » d’Henriette Akofa, plein de poussière. Hum hum. Et j’ai commencé à le lire, après avoir rapidement parcouru le résumé.

9782840985488-200x303-1

« Henriette a quinze ans lorsqu’elle arrive du Togo à Paris. On lui a promis monts et merveilles, et surtout qu’elle irait à l’école. Au lieu de cela, elle va trimer pendant quatre ans sans relâche, sans salaire, sans papiers, sans un coin à elle pour pleurer en paix. Abandonnée par sa lointaine famille qui ne croit pas à sa misère, surveillée, humiliée, elle doit tout subir dans la peur, jusqu’à tomber malade, jusqu’à ne plus penser… Elle a écrit ce livre, sans haine ni sensiblerie, pour se libérer de sa souffrance. Mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui demeurent aujourd’hui exploités, parfois battus, privés de leur dignité humaine, dans un monde lisse et barbare : le nôtre. « 

Et je suis restée scotchée à ce livre que j’ai dévoré en quelques soirs seulement : il fallait que je sache. Ce n’est pas un livre coup de coeur, mais plutôt « coup de choc ».

Si  vous me suivez, vous savez que je suis plutôt dans la bienveillance et là vraiment, Henriette est traitée comme de la merde : exploitée, humiliée, négligée… J’en suis presque restée bouche bée.

Dans mon monde de bisounours, je sais bien que les êtres humains ne sont pas forcément tendres entre eux, mais là ça a dépassé les limites de ce que je pouvais imaginer. D’autant que cela se passe en France (c’est une histoire vraie) il n’y a pas si longtemps, et que c’est malheureusement probablement encore le cas d’un certain nombre de personnes.

Et ce qui m’a d’autant plus choqué, c’est cet esclavage soit fait par des Togolais ou des Africains, soit finalement des personnes qui ont / aurait pû être dans la situation d’Henriette : rêver d’aller en France pour étudier et travailler, pour avoir une meilleure vie que ce qu’elle pensait au Togo. Non pas que ça aurait été plus acceptable de la part de « vrais » français, mais je trouve que c’est encore pire comme ça.

Comment peut on rabaisser des gens à ce point ? Qu’est ce qui pousse quelqu’un à agir comme ça ?

Alors oui, ce livre je vous le recommande, encore une fois, pour que le monde actuel n’oublie pas les esclaves modernes et que cette situation cesse.

Ce livre faisait partie du tas donné par ma mère cet été, il va rejoindre la boite à livres du collège (pour les adultes), il faut que ça circule !

Bonne reprise à vous, si vous avez la chance de ne reprendre qu’aujourd’hui comme moi et bon lundi à tous !

 

6 réflexions sur “« Une esclave moderne  » Henriette Akofa

  1. Dans la série « histoire vraie qui se lit vite », je viens de lire « la vague » de Todd strasser que lit ta nièce en 3ème… elle-même a fini par le lire en 2 jours.
    A conseiller s’il te tombe sous la main.

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas mais ton résumé m’a fait frissonné…Je suis allée hier à la bibliothèque et je suis revenue avec un livre que j’ai hâte de lire, le même auteur de La délicatesse du homard: la mélancolie du kangourou. Je te dirai…
    A bientôt,
    SOPHIE

    Aimé par 1 personne

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.