« Les inconnus dans la maison » de Georges Simenon

Après avoir écouté « Isabelle, l’après-midi » de Douglas Kennedy, j’ai tenté « l’homme qui voulait vivre sa vie » du même auteur. Mais ça a été une catastrophe ! L’homme est à bout à cause de son bébé qui pleure beaucoup, et pendant la majorité des 10 minutes que j’ai écouté, on entend un tout petit bébé pleurer, hyper fort (au point que j’avais du mal à entendre la lecture du livre en lui même). Moi qui adore ces petits moments de détente sur la route, je me suis retrouvée hyper tendue en arrivant au boulot et j’ai laissé tomber ce livre audio..(j’en ai pris un version papier de l’auteur).

Du coup, j’ai attrapé un autre livre audio lors de mon passage suivant à la bibliothèque, et ça a été « Les inconnus dans la maison » de Georges Simenon. Ce n’est pas le premier que je lis de Georges Simenon : j’avais apprécié « La mort de belle« .

Résumé :

« N’ayant trouvé d’autre consolation que le vin depuis que sa femme l’a quitté, l’avocat Hector Loursat a cessé de plaider. Il vit à Moulins, dans une grande maison aux trois quarts inhabitée, avec sa fille Nicole qu’il n’aime pas. Un soir, tout son univers bascule : il découvre un inconnu qui vient d’être assassiné. C’est la révélation de toute la vie secrète de Nicole… Sortant de son mutisme, Loursat accepte de plaider.

D’abord, faire exister ce vieil hôtel particulier de Moulins, habité depuis 18 ans par la poussière et le silence. Puis pénétrer dans l’enfer secret d’Hector Loursat, cet avocat déchu qui ne dialogue plus qu’avec l’alcool. Un travail en profondeur sur l’un des romans les plus riches et les plus sombres de Simenon, qui révèle, dans son intériorité et ses pulsions les plus secrètes, le drame de chacun de ses personnages. »

C’est comme si j’écoutais une pièce de théâtre : 14 lecteurs différents ! C’est du coup très vivant comme lecture. Et je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer (en plus c’est très court 4 h environ).

Dès les premières minutes, on sent l’animosité envers Hector Loursat, qui s’est complètement refermé sur lui même et la bouteille, depuis le départ de sa femme il y a 18 ans. Il n’a quasiment aucun contact avec sa fille de 20 ans avec qui il vit pourtant. On le voit se libérer petit à petit.

J’ai aimé déambuler dans les rues de Moulin, dont mon souvenir le plus marquant est d’essayer de trouver un restaurant ouvert un 1er janvier au soir (et on avait bien galéré !!). Cela se passe dans les années 1940 mais ça pourrait se passer de nos jours, pas grand chose n’a changé dans la vie des gens (à part les moyens de communication).

C’est un roman policier, mais pas angoissant du tout. On avance petit à petit dans l’enquête, sans stress.

C’était une écoute agréable, alors pourquoi pas un prochain ? Vous avec lu un Georges Simenon ?

Je vous souhaite une belle journée et un joyeux réveillon ! Pour nous ça va être (trop) calme, nous serons 4 avec ma belle-mère. Je préfère nettement avoir mes 3 filles près de moi et être avec toute ma famille (par chance – toujours voir le positif -, c’est un an sur deux, et cette année n’était pas prévue en gros comité!).

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.