« Limonov » d’Emmanuel Carrère

Quand j’ai parlé de « D’autres vies que la mienne » d’Emmanuel Carrère, 2 personnes m’ont dit sur Instagram qu’elles avaient beaucoup aimé « Limonov » du même auteur. N’étant pas complètement convaincue par le 1er, je me suis dit que j’allais tenté le 2eme, au cas où je n’étais pas tombée sur le bon livre et que je rate un auteur qui me plaise.

J’aurais du me méfier : une des personnes, que je connais en vrai, est prof d’histoire-géo ! J’aurais du me méfier bis : j’ai pris le livre au drive, et j’ai eu la surprise de voir qu’il avait quasiment 500 pages (contre environ 350 pour le précédent). Ca m’a un peu refroidi mais puisqu’on me l’a conseillé, je me suis lancée !

Résumé :

« Limonov n’est pas un personnage de fiction. Il existe. Je le connais. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres des Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud : je suspends pour ma part mon jugement.

C’est une vie dangereuse, ambiguë : un vrai roman d’aventures. C’est aussi, je crois, une vie qui raconte quelque chose. Pas seulement sur lui, Limonov, pas seulement sur la Russie, mais sur notre histoire à tous depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. »

Emmanuel Carrère décrit la vie de Limonov, en fonction de ses livres, de ce qu’il a vu/lu sur lui, de leurs rencontres et un peu de la sienne personnelle en parallèle. Edouard Limonov est un écrivain aventurier politique pour résumer, qui a occupé de nombreuses places totalement différentes dans diverses sociétés. Je n’arrive pas non plus à savoir ce que je pense de lui… Ca dépend des moments, parfois j’étais d’accord avec lui, parfois j’étais choquée.

D’ailleurs, Emmanuel Carrère aussi m’a « choqué » dans sa façon d’écrire très crûment quelques expériences sexuelles de Limonov. Ce n’est pas tout à fait le langage crû qui m’a choqué, mais plus sa présence dans une bibliographie historique tout à fait sérieuse par ailleurs. En fait, ça colle très bien à l’image que je me fais de Limonov, et surement que c’est comme ça que lui même le raconte dans ses livres, mais pas du tout à celle que je me fais d’Emmanuel Carrère !

L’écriture globale est cependant tout à fait agréable à lire, sinon je ne serai probablement pas allée au bout, je l’avoue.

La plupart des évènements relatés dans ce livre se sont passés avant ma naissance ou pendant mon enfance, et je dois dire que même ceux qui se sont passés ces dernières années…je n’en ai quasiment pas connaissance (vu que je n’ai jamais regardé les infos et lis très peu la presse écrite). Alors bien sur, rassurez vous, quand il parle de Staline, ou Poutine, je connais les noms et un peu plus, mais je n’ai jamais été passionnée par l’Histoire, ni par l’actualité, aussi historique soit elle. Et même si j’ai trouvé cette lecture intéressante, je n’ai (probablement) pas retenu grand chose !

En conclusion Emmanuel Carrère, c’est bien…mais pas pour moi 😉 Ce n’est pas le style de livres que j’apprécie plus que ça en cette période de ma vie. J’ai envie de rêver, de m’évader et là ça ne marche pas !

Il vous inspire plus que moi ?

Bon mercredi… sous la pluie !

Une réflexion sur “« Limonov » d’Emmanuel Carrère

  1. Pingback: « De pierre et d’os de Bérengère Cournut | «Mes petits loisirs

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.