« Orgueil et préjugés » de Jane Austen

Il s’en est passé du temps depuis mon dernier livre audio à la maison dont je vous ai parlé fin février, mais d’une part, avec le confinement je suis rarement seule, donc j’écoute rarement un livre et d’autre part, « Orgueil et préjugés » c’est 3 tomes !

« Orgueil et préjugés » fait partie des livres dont j’ai entendu parlé depuis longtemps mais dont je n’avais jamais pris la peine de savoir de quoi il parlait. Comme l’application que j’utilise ne propose que des livres classiques gratuits, je suis tombée dessus et je me suis dit « pourquoi pas ? » autant continuer ma culture !

L’histoire :

« Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l’arrivée d’un nouveau et riche voisin, la famille espère que l’une d’entre elles pourra lui plaire… Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d’Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s’assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage. »

C’est une écoute que j’ai apprécié et que j’ai trouvé divertissante. La société anglaise d’il y a 2 siècles et tous ces codes est surprenante, dans le sens où elle est en total décalage avec ce que je vis aujourd’hui (ce n’est peut être pas le cas pour tout le monde), mais c’était sans aucun doute pareil en France et ailleurs. Il n’y avait finalement que peu de façons de se comporter. Vous me direz, on pourrait penser que c’est pareil aujourd’hui mais quand même, je pense qu’on a plus de liberté, et qu’en Europe en tout cas, la plupart des gens se marient par amour et pas pour l’argent (enfin je crois 😉 ).

L’histoire est celle de la famille Bennet : les parents et 5 filles entre 15 et 22 ans. Le père semble plutôt réfléchi, calme et aimant ses filles mais il est plutôt en retrait. Mrs Bennet est beaucoup plus dans l’apparence pas mais n’a l’éducation qui lui permettrait de briller en société et aurait plutôt tendance à accumuler les gaffes.Tout ce qu’il lui importe est que ses filles se marient, et bien tant qu’à faire.

Jane (Elen dans la version) est la plus âgée, elle ne voit que la gentillesse des personnes, un peu trop rêveuse et crédule. Elisabeth/Lizzie, personnage central, analyse beaucoup plus et a les pieds sur terre. Je l’aurais bien voulu pour amie ! Avec M. Bennet et M. Darcy, ce sont les 4 personnages qui m’ont le plus plu.

Mary, la suivante, est moins présente. Elle n’a pas grand chose pour elle : moins jolie, pas vraiment éduquée… Catherine et Lydia, sont plus fofolles, à profiter de tous les bons côtés de la vie (flirter avec des officiers, les bals…) et ne pense qu’à s’amuser. Catherine se calme après le départ de Lydia.

On voyage en Angleterre et même si de nombreux lui sont fictifs, on s’y croit 😉

Vous avez lu, vu ou écouté l’une ou l’autre des traductions/adaptations ?

Bonne soirée !

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.