O !

La bonne nouvelle, c’est que non seulement ce calendrier est positif, mais en plus j’apprends des choses !

Aujourd’hui, j’ai choisi :

« On ne va jamais si loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va. »

d’Antoine de Rivarol.

Et là où j’apprends, c’est que pour moi Rivarol, c’était une rue…mais sans savoir qui c’était : un écrivain, journaliste, essayiste et pamphlétaire royaliste français, né à Bagnols-sur-Cèze, ville de mon enfance…D’où la rue 😉

    1. On en apprend tous les jours 😀

      Je viens du sud…mais je n’y suis plus depuis 30 ans bientôt :O je suis en Bretagne depuis une dizaine d’années et entre les deux, j’ai fait Lyon et pas mal d’endroits entre France et Europe pour résumer!

  1. J’aime l’esprit de ta phrase du jour! Les petits chemins de traverse, ça me parle 🙂 Je suis un peu moins au sud que toi alors, mais… c’est rigolo les coïncidences, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Aller en haut
%d blogueurs aiment cette page :