« Le Montespan » de Jean Teulé

Je crois que j’ai fini, dans la plus petite des bibliothèques que je fréquente, d’écouter les Audiolibs qui m’attiraient… je commence à écouter des livres que je n’aurais pas lu (écouté) comme ça.

http3a2f2fcsimg-webmarchand-com2fsrv2ffr2f290776996202ft2f340x3402fc2fffffff2furl2fle-montespan.jpg

« Le Montespan » de Jean Teulé en fait partie. Il s’agit d’un roman historique qui relate la vie du marquis de Montespan, Louis-Henri de Pardaillan et de sa femme, Françoise, qui se faisait appeler Athénaïs, maîtresse de Louis IV.

Au départ, tout allait bien. Le jeune couple est amoureux, tout est beau.. mais quelques années plus tard, Athénaïs est choisie par le Roi pour être sa maîtresse. C’était une chose commune, qui était normalement un honneur. Sauf que Louis-Henri ne l’a pas du tout pris comme ça et il est allé de déboires en déboires, au lieu de profiter des avantages que le Roi lui accordait en échange de sa femme !

Il s’agit d’une histoire vraie. Jean Teulé, dont j’ai écouté l’interview après le roman, expliquait qu’il n’avait pas rajouté grand chose dans les anecdotes. Au moins une chose que je n’ai pas regretté, je n’aurais pas forcément lu une interview écrite 😉

L’histoire en elle-même je suis mitigée. J’ai vraiment eu du mal avec certains passages, par exemple :

  • quand Françoise rejette ses jeunes enfants – dur pour mon coeur de maman poule 😉
  • quand l’auteur explique que je ne sais plus quelle marquise déféquait au moindre effort et en mettait partout (comme tout le monde à ce moment là) … en allant au boulot, juste après le petit dej, j’avoue que j’ai eu la nausée…

Bref, plein de petits trucs qui m’ont pas vraiment enchantés, mais d’un autre côté, je voulais savoir comment ça finissait. Et vu qu’il y avait 8h (!!!) d’histoire, j’ai du prendre mon mal en patience (et en plus la fin ne m’a pas plu :-p ).

Donc je reste partagée sur ce livre. En tout cas, je ne suis pas fan des romans historiques, c’est une chose que j’aurais retenu.

Pour ceux qui sont intéressés par l’histoire, mais pas par la lecture ou l’écoute, il existe un film .

Vous avez lu, vu, écouté le Montespan ? Ca vous tente ? Certes je n’en fais pas plus l’éloge que des « Les Muchachas » de Katherine Pancol mais bon 😉

 

 

 

 

« Les Muchachas » de Katherine Pancol

Ca y est je suis arrivée au bout! 3 tomes de 600 pages environ, écrit petits. Il fallait être motivée 😉

muchachas

Les Muchachas regroupent les histoires de plusieurs groupes de personnes, qui sont liés (les groupes, pas les personnes, enfin si mais pour l’accord, j’ai pris les groupes :-p ).

C’est la suite de la trilogie les «yeux jaunes des crocodiles», chose que j’avais oublié!!

Le premier groupe est principalement composé des survivants de ce premier opus.
– Josephine Cortes et ses filles, Hortense et Zoé, devenues adultes. Le père a été mangé par des crocodiles ! Elle est historienne et donne des cours à Lyon 😉
Sinon elle vit à Paris avec Zoé et son petit ami, qui passent le bac, ou à Londres avec Philippe.

– Philippe, dont la femme, Iris, est morte aussi (Je ne sais plus comment..), et qui était la soeur de Joséphine. Il vit à Londres.

– Shirley et son fils Gary, petit ami d’Hortense.  Elle vit à Londres et travaille avec Philippe.

Hortense est une chieuse (c’est pas objectif mais j’aime pas du tout son caractère), elle veut réussir dans la haute couture et est prête à écraser tout le monde. Elle vit à New York avec Gary, qui est dans une grande école pour être pianiste et vit dans la musique.
Cela tourne beaucoup autours d’eux. Le seul point positif c’est quand ça parle couture (surprenant,  non ? ).

Puis les nouveaux, principalement Stella, sa mère Leonie et son fils Tom. Ils vivent à St Chaland. Stella travaille dans une ferraille.

Tome 1 : un peu long… on (re)découvre les groupes de personnages en parallèle, dont un dont on ne voit pas le rapport avec les autres avant la fin (Stella, son fils Tom, sa mère.. ).

Tome 2 : tourne beaucoup autour d’Hortense et Gary, la première est assez énervante par son comportement de « je sais tout, je suis la meilleure », Gary, son chéri, est plus attachant.

Le groupe Stella… ne réapparait pas du tout dans ce tome. Surprenant !

Tome 3 : on passe d’un groupe à l’autre très souvent.

Gros défaut du livre : il n’y a pas de chapitre ! Tout s’enchaine, d’un paragraphe à l’autre, on passe d’un lieu à un autre, sans lien. J’ai trouvé cela un peu déstabilisant et pas pratique (même si un roman n’a pas à être pratique, l’avantage des chapitres c’est qu’on s’arrête à la fin d’une histoire avant d’en recommencer une autre – en tout cas, il y a une raison à la coupure).

Je suis néanmoins allée au bout, avec un gros doute … l’ai-je déjà lu ??? Plusieurs passages m’ont parlé, mais est ce parce que le film « les yeux jaunes de crocodile » a pris des passages des Muchachas ou est ce que je l’avais déjà lu ? Si quelqu’un a vu le film récemment, je veux bien échanger sur certaines scènes …

Tacli, m’avais tu passé tes livres ?

Ce n’était pas un coup de coeur (presque à m’ennuyer à certains passages), mais bon ça se lit.

Alors, vous êtes Pancol ou pas du tout ?

 

 

Coup de coeur : « Je me mets au tricot » Lise Tailor

Pendant les vacances, nous sommes partis en avion. Le fait d’avoir des aiguilles à tricoter dans l’avion peut poser problème (a priori ça passe pour des aiguilles en bois, comme les miennes, mais je n’ai pas voulu tenter !). Du coup, je me suis rabattu sur de la lecture « tricot » 😀 (et j’avais un tricot dans la soute, mais qui n’a quasi pas avancé..).

J’avais lu l’article sur « je me mets au tricot » sur le blog de Louise, mais je n’étais pas décidée à acheter ce genre de livre, puis Florence  m’en a parlé, aussi conquise que Louise… puis  ma tante m’a parlé de la technique continentale et en cherchant des infos, je suis tombée sur le blog de Lise Tailor. Et là je suis tombée sous le charme de son sourire, de sa pêche.. ! J’ai reconnu Lyon sur les photos (et rien que ça c’est un bon point 😀 ), puis je me suis aperçue qu’elle aimait Friends (cf le titre des podcasts – et ça je veux dire, c’est plus qu’un bon point !), et puis j’adore ce qu’elle coud et tricote… puis voilà quoi. Du coup, j’ai acheté le livre, et je n’ai pas du tout regretté (même si oui, j’ai pû lire dans les critiques, on retrouve les infos sur son blog, mais c’est pas pareil).

je-me-mets-au-tricot-2

Le livre est attrayant : l’écriture est claire et simple, la mise en page sympa et variée, plein de photos trop belles et des schémas d’explications assez clairs.

J’ai appris plein de choses, à quoi servent certains accessoires, quelles sont les techniques, quels sont les points, comment choisir la laine (et ce que veulent dire les types de laine (dk, lace..) et tout ça ! J’ai même découvert qu’il y avait de la laine recyclée et ça c’est top (mais bon vu le prix, je vais m’améliorer un peu 😉 ).

J’ai presque tout compris… presque parce que je n’ai toujours pas compris la méthode continentale pour le point envers (mais ça viendra et je n’avais pas mes aiguilles sous le coude pour essayer…..) et parce que sur les points  genre « dentelle », je n’ai pas forcément tout cherché à comprendre, vu mon niveau actuel. Mais en tout cas, ça m’a donné envie de continuer à tricoter et d’oser faire plus que du point mousse / jersey envers / jersey endroit.

J’ai vraiment aimé lire ce livre, très agréable et instructif. Il est à mon avis utile aux grandes débutantes et aux tricoteuses plus expérimentés. Il va rester dans mon atelier, en livre de référénce, clairement !

Je l’ai lu en 3 avions (vol d’1h-1h30)… j’étais frustrée de devoir m’arrêter pour manger ou m’occuper de Toute Petite (cela dit, elle ne m’a pas trop sollicitée :-p).

Vous vous êtes laissés tenter aussi ?

I believe I can knit… I believe I can touch the wool (à chanter sur l’air de « I believe I can fly » 😀 ).

Le retour des gourmands : chamallows et sablés

J’ai reçu pendant les vacances un livre que j’avais repéré dans un magazine : le best of du supermarché.

best-of-du-supermarche

Je pensais qu’il n’y avait que des recettes sucrées, mais non, il y a aussi des salées …qui ne m’intéressent pas :-p (lasagne, hamburger.. ce n’est pas que je n’aime pas mais ce n’est pas ce à quoi je m’attendais et surtout j’ai déjà les recettes, quand c’est nécessaire).

Bref, côté sucré, Toute Petite a vu les chamallows alors on a acheté ce qu’il nous manquait (fécule de maïs) et on s’est lancé toutes les deux ce matin. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de cuisiner avec elle !

Voilà le résultat : le « cake » de chamallow, le bol de fécule de maïs et sucre glace et les chamallows prêts à être mangés.

IMG_4095

Ce n’est pas trop compliqué à faire (blanc monté en neige, sucre glace, agar-agar, miel) mais un peu long… surtout avec Toute Petite. Et la casserole (à fonds épais pour le sirop) est lourde à tenir à bout de bras pour verser petit à petit 🙂

Mais le jeu en vaut la chandelle !

IMG_4096

Comme on n’a besoin que de jaunes d’oeuf, il a fallu trouver quelque chose pour les jaunes. Trop dur… Ce sont les sablés chocolat qui ont attiré notre attention (seule possibilité avec que des jaunes dans le livre de toutes façons). Sauf que :

  • je n’avais plus assez de farine, donc j’ai complété avec de la fécule de la maïs.
  • la pâte était trop friable et ne tenait pas en boule, donc j’ai rajouté du beurre (je crois que je m’étais plantée en le pesant…ayant 3 jaunes, je pensais multiplier par 3 les quantités pour un, jusque là c’est logique, sauf que n’ayant de la farine que pour 2, je me suis arrêtée à 2 et je ne savais plus où j’en étais niveau beurre).
  • y avait trop de beurre finalement : la pâte était en boule mais se collait au rouleau – on a aplati avec les mains 😀 et les formes faites aux emporte-pièces se défaisaient.
  • comme on a fait cuire trop tard dans le planning (après manger et la reposette de la miss), on n’a pas eu le temps de mettre le chocolat.. (et comme finalement les biscuits n’avaient aucune forme, je ne l’ai pas fait après le goûter pour ceux qui restent).

IMG_4091

C’était bon quand même 😉 (le plat a été vidé au goûter, il en reste un et demi).

Alors, qui en veut ? Dépêchez vous avec que Toute Petite n’ait tout mangé 😉

 

Coup de coeur : « Petit décodeur illustré de l’enfant en crise »

333238

C’est un gros coup de coeur dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui ! Je suis tombée par hasard à la bibliothèque sur ce livre..et j’en suis ravie !

A la maison, j’ai 3 enfants, 3 modèles différents (enfin au moins 2, le dernier modèle alterne entre les 2 premiers)… et tout de suite, ce titre m’a interpellé, pour un des modèles, d’autant plus le « particulièrement adapté aux parents d’enfants hypersensibles ». Par ce que pour le coup, j’en ai 2 d’hypersensibles.

Les auteurs reprennent tous les cas problématiques  que nous rencontrons en tant que parents (ou adultes avec des enfants) : la crise au supermarché, le « je suis nul », les enfants qui n’aident pas, ceux qui n’ont pas de copains… Bref tout plein de sujets, traités avec beaucoup d’humour. Le gros plus de ce livre; c’est la présentation !

Le plus gros est schématique (j’ai piqué les photos sur le site d’Oxybul, mais on ne voit pas bien!), tout en couleur. C’est hyper simple à comprendre ! Un ou quelques mots central(ux) du thème avec les causes et les solutions possibles à apporter. Et en noir et blanc des illustrations… dans lesquelles on se reconnait tellement (trop :-D) .

Alors honnêtement, je connais les solutions et les causes, de la plupart des problèmes, parce que ce n’est pas la première fois que je lis des livres sur l’éducation positive, mais j’ai besoin de lire / entendre plusieurs fois la même chose avant de l’appliquer. Et savoir ce qu’il faut faire ne veut pas dire qu’on va le faire … même avec la plus grande volonté du monde, si on est énervé (si on n’a pas réussi à ne pas s’énerver devrais je dire, que les enfants soient ou non à l’origine de l’énervement), on n’y arrive pas forcément, mais bon, au moins on sait ce qui serait mieux (bonjour la culpabilité 😉 mais ça aussi faut éviter !).

Revenons-en à nos enfants !

Le livre est classé par grands thèmes : il ne veut pas …, il ne gère pas ….

Et à la fin, il y a 10 fiches, sans illustration, pour nous aider à aller plus loin.

J’ai vraiment adoré parcourir ce livre, très simple et rapide à lire. Il faudrait même l’avoir à portée de main, pour s’y référer régulièrement, pour intégrer les bonnes idées. Bon évidemment, pas dire à son enfant qui se roule par terre « attends chéri, je regarde ce qu’il faut que je te dise » 😀 mais le relire régulièrement, pour agir positivement sans y penser dans le tourbillon de la vie quotidienne.

D’après Oxybul, c’est destiné aux 3-7 ans. Moyenne a 12 ans et je trouve que ça lui va encore très bien !

Les 2 auteurs, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza ont 6 enfants à elles deux, on voit qu’elles savent de quoi elles parlent !

Vous avez eu l’occasion de le lire ? En tout cas, n’hésitez pas ! Au pire, vous passerez un bon moment, ça peut se lire comme une BD !

 

 

« Le bal » d’Irène Némirosky

2 mois que je n’ai pas fait d’articles « lecture », mais pourtant j’ai lu sauf que :

  • niveau audio, j’écoute dans la voiture et aux dernières vacances, on a cassé notre voiture + la 2eme voiture qui est tombée en panne ; du coup depuis mi-mars, j’ai régulièrement changé de voitures (entre la notre et voiture de prêt), suivant les besoins de Monsieur. Donc pas d’écoute de livre pendant plusieurs semaines !
  • niveau livre en papier, j’ai lu un livre que j’appellerai « technique », sur les enfants dont je n’ai pas particulièrement envie de parler, puis j’ai attaqué Les muchachas de Pancol…en 3 tomes !! Je suis en train de finir le 2eme.

Bref ! Revenons-en au livre fini :

« Récemment passés de la gêne à l’opulence, M. et Mme Kampf décident de donner un bal. Leur fille Antoinette, qui vient d’avoir quatorze ans, rêverait d’y assister. Mais Mme Kampf, peu soucieuse de présenter à ses admirateurs une fille déjà si grande, oppose un refus formel. Antoinette ne préméditera pas sa vengeance : elle l’accomplira d’un geste, dans un état second… Elle sera terrible. » (je triche sur le résumé car je suis déjà passée à autre chose et j’ai mon avis en tête – heureusement – mais plus les détails de l’histoire).

Mon avis est mitigé sur ce livre, j’ai bien aimé mais l’adolescente tourmentée m’a fatigué !! Je n’avais qu’une envie, lui mettre une claque – ce que je ne fais pas dans la réalité –  (vous savez, genre la goutte qui fait déborder le vase, avec les ados bien réelles de la maison !).

Et puis, c’est finalement assez « stressant » : que va-t-il se passer ? quelles vont être les conséquences ?

Pour la petite histoire, pendant ma période d’écoute, il y a eu le brevet blanc dans le collège où je travaille, et je suis tombée à la photocopieuse sur le texte de la dictée : un extrait du Bal ! Et effectivement, ce roman peut être étudié au collège. Il est assez court en plus (120 pages).

 

 

 

« La jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier

En parallèle de la lecture « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi j’écoutais la « La jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier dans la voiture. Et c’est aussi avec un grand plaisir que je l’ai fait !

51qambzysll-_sl300_

Griet est une jeune fille, contrainte d’être placée dans une riche famille en tant que servante, suite à l’accident qui a rendu son père aveugle et l’empêche donc de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Elle s’occupe des enfants, des courses, du ménage.

La famille en question est la famille Vermeer, dont le père est le peintre. L’épouse enchaîne les grossesses… déjà 5 enfants à l’arrivée de Griet. L’entente n’est pas évidente entre l’épouse, sa mère, l’autre servante…

L’histoire nous plonge dans la vie de Griet, de sa famille et de celle des Vermeer. Nous sommes au XVIIeme siècle.

 

Il n’y a pas beaucoup d’actions dans ce livre, mais j’ai vraiment beaucoup aimé l’écouter. Encore une fois, la voix agréable d’Isabelle Carré aide, mais l’histoire est passionnante et je me suis prise d’affection pour Griet. L’équilibre entre la description et l’action est bon.

Si vous n’aimez pas lire, je viens de découvrir qu’il y avait un film, avec Scarlett Johansonn… rien que l’actrice ça donne envie de le voir 😉 Par contre, en lisant le résumé, j’ai le sentiment que l’histoire n’est pas exactement la même que dans le livre…

 

Et vous, avez vous lu ou vu la Jeune fille à la perle ? Qu’en avez vous pensé ?