« Et nous danserons sous les flocons » de Clarisse Sabard

Allez je reprends le clavier. Punaise déjà un mois sans écrire, pourtant j’en ai des choses à dire ! Je pense à vous à chaque fois que je termine un livre sans prendre le temps de venir vous en parler. Mais aujourd’hui, c’est décidé, le reste attendra !

Me revoici avec Clarisse Sabard, et avec elle, je passe de coup de coeur en coup de coeur. Celui-ci ne fait pas exception !

J’ai déjà lu La plage de la mariée et Le jardin de l’oubli. Et il y en a aura d’autres !

L’écriture est fluide, très agréable à lire. L’émotion transparait à la lecture. Je suis passée du rire aux larmes (de joie). Surtout rire : Valentine est assez gaffeuse, son père aussi !

Le résumé (que je n’avais pas lu, et je trouve que j’ai bien fait !) :

« Après des années d’absence, Valentine est de retour à Vallenot, le village de son enfance qu’elle a quitté très jeune pour se marier. Un mariage pour lequel elle a sacrifié ses propres aspirations, obnubilée par l’idée de construire une « vraie » famille, loin du schéma qu’elle a connu, de sa mère et sa grand-mère qui ont élevé leurs enfants seules. Mais c’est célibataire que Valentine revient aujourd’hui, uniquement accompagnée de son fils adolescent, car son ex-mari a préféré continuer sa route avec une autre…

En cette période de fêtes, elle va croiser le chemin d’un Anglais récemment installé au village, de Rémi, co-gérant du restaurant du coin… et d’une vieille photo représentant un beau jeune homme marocain, qui aurait vécu à Vallenot à la fin des années 1950, avant de disparaître du jour au lendemain… »

Je crois que j’ai aimé tous les personnages ! Même si certains ont des comportements pas toujours appropriés, et même si l’ex de Valentine, Philippe, m’a un peu trop fait penser à mon ex à moi, par ses réflexions à la noix, pas justifiées du tout (genre si leur fils, Jules, s’est battu, c’est parce qu’elle est partie vivre à la campagne. Le fait que lui soit parti avec une autre femme et qu’elle soit enceinte après quelques mois ne peut bien sur avoir aucune influence sur le comportement de Jules). Bref, je m’égare mais les passages avec Philippe m’ont mise mal à l’aise.

Ah non en fait, il y en a une autre qui ne m’a pas plu, Lyne, l’agent immobilière, râleuse continuelle. Mais je ne peux pas vraiment en dire plus !

Valentine essaie de se reconstruire après sa séparation, on retournant dans le village de son enfance. On la suit reprendre goût à la vie petit à petit. On est dans sa tête et dans son coeur. Elle (m’) est très sympathique. Elle partage son quotidien avec ses parents (séparés depuis une trentaine d’années mais qui s’entendent bien) et ses soeurs jumelles, Chloé et Albane qui sont fâchées depuis 12 ans. On vit dans le présent, mais on fait des bonds dans le passé pour comprendre certaines choses.

En résumé, c’est une lecture que j’ai apprécié et que je ne peux que vous recommander ! Vous connaissez Clarisse Sabard ?

Bon mercredi… sous la pluie pour changer !!!

3 réflexions sur “« Et nous danserons sous les flocons » de Clarisse Sabard

  1. Pingback: « La femme au manteau violet  de Clarisse Sabard | «Mes petits loisirs

Répondre à mam'gal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.